Samedi 13 octobre 2012 6 13 /10 /Oct /2012 13:43

zzDSC_0224

On arrive à la cafeteria de la station d'essence. Je regarde Iris avec des yeux suppliants. "Qu'est ce que tu as, à faire cette tête?", demande t'elle agacée.

Je mets une main sur mon ventre, "Je dois aller à la toilette, je vous en prie…". Elle me fait un signe de tête… Ouf! J'y cours.  

Ensuite, je les rejoins au self service.

On choisit un plat chaud, une boisson et Jalil nous offre même un dessert. Après avoir mangé, il nous donne son adresse à Trappes près de Paris. Iris lui dit qu'on passera sûrement le voir, dans le courant du mois prochain.

"Vous êtes vraiment fauchée?", demande Jalil, "Je peux vous prêter une peu d'argent."

Elle le remercie, "C'est gentil, volontiers."

Il demande, "Et sinon, comment tu vas faire?" 

Iris explique, "J'ai mia, je vais la louer, la faire travailler!"

"Ça te plait de te faire exploiter?" me demande Jalil.

Elle ne va pas me gifler en public!! Alors je fais non, avec la même tête que la petite marchande d'allumettes, le soir de Noël.

Iris me dit, "Parle!"

Je fais un, "Oui...", minuscule.

Jalil veut en savoir plus, "Tu lui fais vraiment faire ce que tu veux?"

"Oui, elle m'obéi. Elle est en fuite, n'a pas de papier d'identité, pas d'argent, pas le droit de poser de questions et en plus elle doit sourire sinon elle va se prendre une claque dans pas longtemps!".

Je fais vite un grand sourire.  

Jalil demande encore, "Elle n'a pas du tout d'argent?"

"Non, je ne lui donne rien!"

Jalil me demande, "Comment tu as fait, pour payer pour la toilette?"

"J'ai demandé à un monsieur".

"Elle est mignonne, hein?" dit Iris en rigolant, "Sérieusement, je vais la faire travailler, genre, poser pour des photos ou travailler dans un peep show."

"Oh putain cette idée me fait rebander, les filles!", dit Jalil.  

 On a plus le temps de profiter de la nouvelle érection de Jalil. Il nous dépose à la sortie Chalons sur Saône et nous laisse sur le bord de l'autoroute. On s'embrasse, on se promet de se revoir. On voit son camion qui remonte sur l'autoroute."        

On fait du stop, une voiture s'arrête."On va à Saint Désert." dit Iris.

Saint Désert c'est un bled… De là on refait du stop et on arrive en pleine campagne devant un genre de château ou de manoir entouré de vignes…

DSC_0151 

"On va faire les vendanges.", dit Iris, "Ici on ne viendra pas nous chercher!"

Je comprend que c'est surtout, elle et Madame qui sont recherchées!" me dit- elle.  

Derrière le château, il y a des bâtiments plus modernes. On va se présenter au contremaître. Il prend nos noms, vérifie nos âges, c'est Iris qui a ma carte d'identité et qui la garde.

Le contremaître appelle 2 jeune gars pour qu'ils nous fassent visiter. Ils sont sympas. Ce sont des étudiants comme pas mal de jeune qui sont ici.  

Les dortoirs ne sont pas luxueux mais ça nous convient.

Peu de temps après, à 19 h, c'est le repas. Sympa aussi, il y a des jeunes qui viennent de tous les coins de France. Plus de garçons que de filles parce qu'ils nous disent que c'est un boulot dur, même très dur. Le vin est à volonté… L'ambiance décontractée. On fait connaissance.

Le lendemain à 7 h, un réveil sonne, on gueule "Debout! C'est l'heure". Toilette sommaire et commune. Petit déjeuner rapide et on attaque les vendanges. C'est simple : avec un sécateur on coupe la base de la tige et on jette la grappe de raisin dans une hotte. Simple oui, mais il fait très chaud, on est souvent penché  et on doit faire ça pendant huit heures.

Mia-12-A.jpg

 

C'est crevant! Bon, on s'arrête pour boire ou pour discuter un peu… mais, le contremaître surveille et nous rappelle à l'ordre. Iris discute avec lui, il a l'air très intéressé. Qu'est ce qu'elle peut bien lui raconter??

Le repas du midi et du soir permettent de décompresser, mais je ne pense qu'à une chose : dormir.

Iris n'a pas l'air de trouver ça dur. Il faut dire qu'elle continue à discuter avec le contremaître. Elle disparaît même au bout d'un moment.

Quand elle revient, elle me dit, "Je vais travailler dans les bureaux." Toi, tu fais ton boulot convenablement et je te dirai quand on repart."        

Bon, qu'elle aille dans les bureaux, j'aurai la paix! 

Il y a un garçon qui me plait. Il a un accent du Sud, il est beau et énergique… mais jeune, très jeune, c'est-à-dire le même âge que moi. Je préfère les hommes plus âgés. Ce qui nous a rapproche, c'est une guêpe… Bon, j'adore les animaux, même les insectes, mais les guêpes, c'est limite.

A 6 ans je suis tombée dans un nid de guêpes, de quoi s'en souvenir toute sa vie.

Je coupe mes grappes de raisin, quand soudain, je ressens une vive douleur au ventre! En me pliant, j'ai coincé une guêpe sur mon ventre et elle m'a piquée.

"Saloperie!!", je gueule, "Elle m'a piquée". Le garçon du Sud accourt. Je lui montre l'endroit : en dessous du nombril. Il se met aussitôt à genoux et me suce!! Instantanément la douleur disparaît (authentique!). Il a fait ça tellement rapidement qu'il a aspiré tout le venin, qu'il recrache ensuite… "C'est comme ça qu'il faut faire", me dit-il, "mais il ne faut pas avoir de blessure dans la bouche".

"Oh! Merci de m'avoir sucée!", je lui dis et je l'embrasse… à côté de la bouche...  à cause du venin! Sa bouche sur mon ventre moite ça m'a émue et lui aussi manifestement. 

Après ça, il me demande à plusieurs reprises si ça va. On échange des regards chargés de messages, genre, moi, "ça m'a plu ta bouche sur mon ventre". Lui, " mmmhhh... j'aime le goût de ta sueur!". Ben oui, un garçon qui vous suce et vous sauve quasi la vie, ça crée des liens!! 

Le soir, malgré mes douleurs dans le dos, les bras et la main droite, celle qui tient le sécateur, je lui dis, "Si tu veux, tu peux me rejoindre…"

Une fois qu'on a étéint, il est vient dans mon lit… Il a relevé mon tee-shirt et se colle à moi. Sa peau contre la mienne c'est très excitant

"Fais ce que tu veux...", je lui dis, "mais ne m'en veux pas, si je ne participe pas beaucoup, je suis épuisée".

"Dors ma belle." il me répond à l'oreille.    

Je suis sur le côté et il se couche derrière moi. Il me fait l'amour tout doucement. Je suis à moitié endormie et je me laisse faire. Je joui un peu, comme dans un rêve humide. Je ne le sens pas senti repartir.

On passe les deux journées et les deux nuits suivantes, ensemble. La nuit, on fait l'amour tout doucement et sans bruit pour nos voisins. Le dernier soir on le fait dans la position du missionnaire. Nos deux corps pressés, collés de la tête aux pieds, on s'embrasse. Je soulève les jambes et j mets mes talons sur ses fesses. De cette façon il me pénètre au plus profond. Mmmmm, c'est exquis!!

On joui, silencieusement, bouche contre bouche, mélangeant nos salives et nos humeurs intimes.

Mia-12-B.jpg   

Hélas, notre histoire se termine car le lendemain, il doit repartir. Il m'invite chez lui, quand j'aurai fini les vendanges.

Voilà, abandonnée par Iris et puis séduite et abandonnée par mon suceur de venin…

J'ai le blues! Je travaille mollement dans les vignes. Les autres me font des remarques… M'en fous! Le contremaître, le "chef ", vient, lui même, me réprimander d'abord, m'engueuler ensuite… M'en fous…  

"Je me suis fais mal aux reins!", je lui dis.

Il revient avec Iris furieuse. Elle me dit, "Et, alors???".

Je geins, "Je me suis fait mal aux reins..."  

Iris et le chef vont discuter quatre filles qui travaillent un peu plus loin. Ce sont des filles du coin, filles de paysans, sans doute. Elles, les vendanges, elles font ça depuis qu'elles sont petites et elles regardaient de haut ces "parisiennes" qui savent à peine manier un sécateur. Je vois qu'Iris leur parle de moi…

Je sais que ça va… chier!! J'aurais dû m'en douter et faire semblant! 

Le chef vient me chercher, fermement… par l'oreille. "Aïe! Aïe! Vous me faite mal chef!!"

Il me remorque de cette façon jusqu'au groupe de filles, ravies de me voir arriver vers à elle comme une gamine insupportable!

 

A suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins.

 

pub pur erog 

 

 

Par miasansdessous - Publié dans : domination - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés