Vendredi 20 février 2015 5 20 /02 /Fév /2015 10:49

 

155-A.jpg   

Au poste de police, on m'enferme dans une cellule où se trouvent déjà 4 autres femmes. Deux d'entre elles sont jolies et habillées sexy, sans doute des prostituées. Il y a une femme d'environ 40 ans et une toxico très tatouée.

Il n'y a que 4 couchettes. Je dis, "Bonsoir" et je vais  m'accroupir dans un coin.

Je pleure bien sûr!!

155-B.jpg

Une des filles sexy me dit, "Viens sur ma couchette."

J'essuie un peu mes larmes, je me mouche et je vais me coucher près d'elle, "Merci, Mademoiselle."

C'est une belle brune, sans doute une chicana (Mexicaine). Elle  doit avoir  vingt/vingt-cinq ans. Elle est vêtue d'une jupe en skaï minuscule, d'un bustier qui contient difficilement sa poitrine. Aux pieds, elle a des chaussures à hauts talons.

Elle soupire, "Pourquoi tu pleures???"  

A quoi ça sert de dire ce que j'ai fait? Dès que je vais parler de mineure, tout le monde va me haïr... Je dois la fermer! Les gardiens parleront assez vite de ce que j'ai fait.

Donc, je me tais... Je me blottis contre elle, et... cinq minutes plus tard,  je mets ma bouche près de son oreille et je lui raconte... TOUT!!

Mes parents adoptifs qui en ont eu marre de moi, la bourse pour les études, mes ennuis avec Jessy, ma soi-disant réconciliation avec elle, le boulot qu'elle m'a trouvé au ranch, les mains baladeuses, Poppy que je croyais être mon amie, la nuit et le baiser avec elle,  la fessée en public, la vidéo de Poppy et moi, la police et tous les autres qui sont complices, même les clients!!

Je lui dis, "Poppy, elle est serveuse et se fait peloter par tous ces sales bonshommes comment j'aurais pu savoir quelle n'avait que 15 ans et demi, Mademoiselle?"

"Inès."

"Pardon?"

"Je m'appelle Inès."

"... euh... oui, moi, c'est Mila. Qu'est ce qui va m'arriver?"

Elle me parle aussi à l'oreille, "Tu t'es fait piégée, sans doute par cette fille."

Je lui demande en pleurant à nouveau, "...bouhouhou... je vais allez en prison?"

"Oui, mais pas longtemps. On va te condamner à quelques mois de prison. Au bout d'une semaine, on va te proposer de faire un boulot d'utilité publique avec un bracelet électronique et tu retourneras bosser au ranch ou ailleurs."

"Mais pourquoi faire tout ça???"

"Ton ennemie se venge. Et ça arrange sûrement le patron du ranch,  parce qu'après une semaine de prison, te faire peloter te sembleras quelque chose d'agréable!"

"Cest tellement dur en prison... Inès??"

"Dans ton cas, ça ne va pas être facile... sauf si tu rampes et tu obéis à tout!! Tu serres les dents, sauf si on te demande de sucer une queue ou une chatte."

Je fais une grimace, "Je devrai faire ça?"

"Tu ne l'as jamais fait?"

"Une fois avec un petit ami, mais j'ai pas aimé..."

Je lui demande encore, "Vous êtes sure que ce ne sera qu'une semaine?"

"Sûre à 95%."

La lumière s'éteint mais on continue à parler tout bas.

"Euh... et vous,  pourquoi vous êtes là..."

"Comme toi, on me donne une leçon! On m'a habillée comme ça et on m'a déposé dans le quartier des putes avec 50 g de coke dans mon sac. Les flics m'ont cueuillie et me voilà!"

"C'est horrible!!"

"Mais non, c'est comme pour toi, une vengeance. Un mauvais moment a passé. Je t'ai dit une semaine pénible et puis on auras un bracelet électronique..."

Elle a une telle façon de dédramatiser et de rassurer...Je lui dis, "Vous êtes un ange, Inès???"

Elle rigole, "T'es cinglée, toi!!"

On entend une voix, "Eh! Les gouines,  fermez-la!"

 

Elle me donne un baiser sur la bouche et on s'endort.

Je suis dans les bras d'un ange!

Bon d'accord, un ange qui a une jupe minuscule.

 

Le lendemain, on nous apporte un petit déjeuner royal!!

Non, je rigole!! Du pain sec et du café froid.

On vient chercher Inès.

Je lui dis, "On se reverra?"

"Si Dieu le veut ma belle..."

 

J'attends... longtemps. J'ai la trouille... intensément!

 

Enfin, un gardien vient me chercher. Il commence par me passer des menottes dans le dos, puis me prenant par une aisselle, il m'amène dans un bureau.

Il y a deux hommes. L'un est assis derrière un bureau  et l'autre sur le côté.

Ils ont tous les deux la soixantaine, celui qui est derrière le bureau a un costume blanc froissé, l'autre est en uniforme.

Ils discutent... et ne font pas attention à moi.

Enfin le type en costume se tourne vers moi, "Alors, tu t'appelles Mila F.?"

"Oui, Monsieur."

"On dit, Monsieur le Juge." dit l'homme en uniforme.

"Oui, Monsieur le Juge."

"Tu es accusée d'attentat à la pudeur et d'attouchements sur la personne d'une mineure de moins de 16 ans, Mademoiselle Prudence Clearwater, dite...", il lit "... Popsy... non Poppy, reconnaissais-tu les faits?"

Avec la vidéo impossible de nier! Je réponds, "...euh... oui ,Monsieur le Juge, mais elle est serveuse et elle a l'air d'avoir au moins..."

Il me coupe, "3 mois de prison."

Voilà!!! Je gémis, "Mais je n'ai pas eu d'avocat..."

Ça les fait rire.

J'essaye encore d'expliquer, "J'ai été piégée! C'est cette fille Jessy, qui est une garce et une facho et qui..."

Le Juge me dit, "Ce n'est pas une bonne idée de dire du mal de la nièce du shérif."

"C'est vrai que c'est une mauvaise idée." dit l'homme en uniforme, "Parce que j'aime beaucoup ma nièce..."

Que pourrais-je ajouter...

 

L'homme en uniforme, qui est le shérif et donc l'oncle de Jessy, me dit, "Suis-moi..."

Je lui demande, "Je dois aller à la toilette, Monsieur, s'il vous plait."

"On dit shérif et on serre les fesses! Tu pisseras quand on sera arriver!"

 

Dehors un policier nous attend, au volant d'une voiture.

Il descend, ouvre la portière pour le shérif. Je monte à l'arrière à côté de lui.

J'ai toujours les mains attachées dans le dos.

Je dis doucement, "Ça ne mérite quand même pas la prison ce que j'ai fait, shérif."

Il me sourit, "Ma nièce n'aime pas les rapporteuses. Elle a décidé de te donner une petite leçon."

"Mais elle s'est déjà vengée, Shérif, là où je travaille elle m'a obligée à..."

Il m'interrompt, "C'est un travail déclaré???"

Je  rougis, "... euh..."

Il continue, "On a perquisitionné chez toi et on a trouve un sachet de marijuana et une pipe à eau."

"Mais, il n'y a que quelques feuilles... Je fume un tout petit peu quand j'ai le cafard."

"C'est interdit!!"

Je me mets à pleurer!

Ça le fait rire... Il dit, "Pleure, tu pisseras moins!"

Oui, bien sûr! Quoi de plus amusant que se moquer d'une fille qui pleure parce qu'elle va aller en prison...  Alors, qu'elle n'a rien fait de mal.

"Arrête de pleurer! Ma prison, c'est comme des vacances. Tu vas loger sous une tente dans la campagne, faire de l'exercice, avoir des copines..."

Le chauffeur ajoute, "Des copines à qui tu seras rapidement... attachée!"

Ils rigolent... bêtement!

 

On arrive à la prison. Il y a un petit bâtiment en dur. Le reste, ce sont des grandes tentes en mauvais état. Il parait qu'elles datent de la guerre du Vietnam.

Tout autour des barbelés et des miradors...

BANG!!! Je prends une balle dans le genou, bravo Jessy... "nice shot"!!

Vous savez que Jessy a fait le geste de me tirer dessus!

Les gardiens saluent le sherif.

On va dans le petit bâtiment.

Un policier m'enlève les menottes, je me masse les poignets!

Je regarde des affiches électorales sur le mur du bureau.

Il y a aussi des photos de femmes enchaînées travaillant au bord d'une autoroute.

Le Sherif prend son téléphone, "Janet, vient t'occuper de la copine de ma nièce!"

Copine!!!

Une grosse black à lunettes arrive, elle me dit,  "Deshabille-toi devant la fenetre"

Il y a une large fenetre qui permet de voir la camp. De l'autre côté de la vitre, il y a des policiers et des gardiens et même des détenus qui viennent voir le spectacle.

Le spectacle, c'est moi qu le fait!

Comme j'hésite, Janet, la grosse Black me dit, "Tu veux que j'appelle des gardes pour t'aider?"

Non! J'enlève mes vêtements et les dépose dans le sac poubelle qu'elle me tend.

155-C.jpg

"Tes sous-vêtements. Vite!!!"

J'enleve mon soutien gorge, puis ma culotte....    

La femme me fait tourner sur moi même. Les spectateurs apprécient. Il y en a un qui crie, "Belle petite poulette!"

Elle approuve, "Elle a des grosses fesses, elle va plaire!"

Comment ça plaire???

"Plaire à qui, Madame?"

Elle me domme une bonne claque sur les fesses!

"Aaaaaiiiee!". Je fais un bond en avant en criant! J'entends des rires de l'autre cote de la fenêtre!

"On ne parle pas sans permission!"

Deuxième claque sur les fesses!

"Aiiieeeee!!"

"Là, tu dois répondre."

"Oui, Madame!"

Pfff... Je me frotte les fesses d'une main et mon nez qui coule de l'autre.

Je n'ose même pas demander un kleenex!!

"T'es une petite douillette toi! Pleurer pour deux claques sur les fesses!!!"

 

Dans un coin, il y a une balance et une toise.

Elle me pèse et me mesure.

Elle dit, "1 m 62 et 48 kg.".

C'est pas vrai! Je mesure 1 m 63,5

Puis, elle va chercher dans la pièce d'à côté... une table gyneco et elle la met... devant la fenetre.

"Hop!", dit elle, "Monte la dessus!".

Je vais m'y coucher sur le dos...

Elle dit, "Les pieds!!!"

Je mets les pieds dans les étriers. Elle les ecarte bien! Impossible de montrer plus sa chatte. Il y a des rires, des commentaires, le spectacle plait.  

Janet se met de trois quart, de façon à ne pas me cacher...

Elle m'examine... à fond! Elle tire sur mes grandes levres, enfonce un doigt, puis deux,  sans gant bien entendu,  dans mon vagin! Puis le medius dans mon anus. Je pousse un cri.

J'ai droit à un, "Tais-toi!!"

Le sheriff est à son bureau, il ne vient pas voir le spectacle, mais, il lui dit, "Vérifie sa sensibilité."

 

A suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan pour les super dessins.

 

pub pur erog   

Par miasansdessous - Publié dans : domination - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés