Vendredi 28 août 2015 5 28 /08 /Août /2015 09:53

On prend l'apéritif avec eux!!! Vous le croyez, ça?

 Les chasseurs prennent l'apéro avec le gibier sur lequel ils ont tiré!! Les policiers trinquent avec leurs prisonniers!!

On est couvertes de bleus et de peinture bleue! On a des marques de fouet sur les fesses et les jambes.

Quant à nos plantes de pied... si une plume d'oiseau tombe dessus, je fais un bond de 2 m!!

Anton nous demande, "Tequila, whisky ou bière??"

"Tequila, merci, Monsieur."

"Des chips??"

"Oui Monsieur, merci."

Si la question suivante, c'est, "On danse?", alors je suis vraiment folle... ou eux!

Ils parlent paintball et autres attractions, Hani et moi on boit, en espérant que l'alcool soulagera nos corps meurtris.

Anton nous demande, "Vous ne dites rien les filles, ça ne vous a pas plu?"

J'ai compris!! En fait, je suis une héroïne de BD heroïc fantasy! Je suis prisonnière de trolls cruels et vicieux qui se foutent de moi et d'Hani!

L'apéritif, terminé, on rentre... enfin!  

On nous laisse dormir le lendemain matin...

Les impacts de projectiles sont beaucoup moins douloureux... Par contre, marcher est une torture, nos plantes de pieds nous font vraiment souffrir!!

On déjeune à deux. Ensuite, on doit se laver soigneusement, pour enlever les traces de peinture. Il nous reste des marques rouges, qui vont bientôt virer au bleu!

On ressemble à des panthères, mais à ocelles rouges sur fond blanc!! 

Le surlendemain, je déjeune sur un coin de table.

Kriss me dit, "Ce matin, tu écris!"

"Oui, Maîtresse."

Quand je marche, c'est sur des couteaux dressés. La plante des pieds, c'est ce qui continue à faire le plus mal.

Vous allez dire, tu n'as pas besoin de tes pieds pour écrire! Ouf!! Il y a des choses moins sympas à dire au sujet d'écriture et de pieds!!

Je m'installe avec de l'eau, des feuilles, un Bic. 

182 (1) 

Je regarde autour de moi... J'ai tellement besoin d'un ami pour me réconforter. Il n'y a que des buissons épineux, pas bavards et des pierres qui le sont encore moins. Pas de gecko en vue!

Ah si je sens une présence!! De sous une pierre, surgit une petite tête, "Oh un monstre de Gila!". Il me fait un grand sourire, je lui envoie un baiser.

J'aime bien les monstres de Gila... Bien sûr, leur morsure est venimeuse, mais ce sont mes amis et...

*** *** ***  

*** MIA!!!

Oui, oui, la Voix, j'écris!

*** *** ***  

Là, pas besoin de la petite muse de l'inspiration. J'écris fidèlement notre chouette petite après-midi, à Hani et moi!!

J'ai presque fini et j'en suis au monstre de Gila, quand Talia arrive. Pour une fois, Kriss, sa belle fille, n'est pas avec elle.

Je me mets aussitôt à genoux. Elle s'avance tellement près de moi que j'ai le nez dans son nombril.

Elle me dit, "Eh bien, tu n'embrasses pas ta Maîtresse?"

Oh si! Je couvre son ventre rond de baisers d'autant plus fougueux que j'ai très peur d'elle.

Elle est nue, moi j'ai juste un chemisier, parce que mes épaules ont un coup de soleil.

Elle dit, "Qui t'as permis de t'habiller?"

"Monsieur Anton, Maîtresse, parce que j'ai un..."

Elle me coupe, "Enlève ça!"

Puis, elle s'assoit sur la table en écartant bien les jambes. Mia reçoit le message 5 sur 5. 

Pour parler, je n'ai pas la langue très agile, je cherche mes mots, je bafouille... Par contre, pour lécher une chatte ou une bite, là, ma langue se délie.

Elle me dit, "Je suis toute collante, lèche-moi bien... Si je ne suis pas satisfaite, je t'envoie au paintball cet après-midi!" 

Les poils de sa chatte sont humides de transpiration... Son odeur est nettement... marine!! Elle n'a pas dû prendre une douche ce matin!

182 (2)

 

 

 

Je la lèche, la suce, la mordille. Talia me caresse la tête, preuve que sa chatte envoie les bons messages chimiques...

Elle me dit, "Ça va être la fête des animaux. Tu vas un peu participer pour pouvoir tout décrire."

Je fais, "mmmff mmmfff", depuis sa chatte, ce qui veut dire, "Oui, Maîtresse."

Elle continue, "Tu joueras avec Hani et des chiens. Tu aimes bien les chiens, non?"

"Mmmff, mufff."

"Et puis tu aideras Hani à se faire monter par un âne..."

Ouch!! Pauvre Hani!!

 "Et puis... un cheval."

Oh putain!! 

Elle me dit, "Arrête de lécher et ne bouge pas, je t'explique."

Aaah?? Bon!

J'ai les lèvres contre les siennes et le nez sur son clito.

"Ça fait quelques semaines qu'on la prépare pour la fête des animaux. Pour lui apprendre à obéir et à étudier! Kriss lui a enfoncé des godes de plus en plus gros dans la vulve. Presque comme la bite d'un cheval. Très amusant de voir ça. Tu aurais dû entendre Hani pleurnicher, "C'est trop grooooos!!!"

182 (3)

 

Elle rigole... puis me dit, "Recommence à lécher ma chatte... doucement..."

"Ou alors, on la fera enculer par un cheval!! Je voudrais voir son anus écartelé par une bite énorme!!"

Elle me donne une méchante claque sur la tête, "Lèche-moi mieux, esclave!!!"

Elle s'excite tout en parlant!!

"Ouais... une bite de cheval dans son cul!!!"

Elle me prend brutalement par les cheveux et frotte mon visage contre son sexe.

"On va lui apprendre à obéir, à cette petite conne!"

"On la fera enculer par l'âne et ensuite... le cheval.... mmmhhh... on va la faire... mmmhhh... enculer... par une bite.... énorme... oooohhh!!! ouiiii!"

Elle se cambre et elle jouit contre mon visage!

Elle s'étire et me dit, "Heureusement que tu lèches bien! Parce que ce n'est pas amusant de te chahuter. Tu es déjà tellement soumise! Quel plaisir d'humilier une serpillière? Hani, par contre, elle est fière!"

Si, elle le dit!

Une voix, pas La Voix, me crie, "vas-y mia te dégonfle pas, dis-lui!!"

J'y vais! "Maîtresse... mais vous... vous ne craignez pas qu'elle soit déchirée???"

Elle me tire par les cheveux et regarde mon visage mouillé en disant,"Tu veux prendre sa place!"

"Non, Maîtresse!!"

"Fais la serpillière!"

??? Je me couche vite... toute molle à ses pieds.

Elle met un pied sur mon visage, l'autre sur mon ventre.

"Voilà ta place!"

Je ne réponds pas, les serpillières ne parlent pas!!

Elle continue, "Il la baisera et tu vas voir qu'elle va jouir, la petite salope!"

Ça m'étonnerait! Mais j'espère avoir sauvé la vie de l'anus d'Hani!!! 

 

Deux jours passent... Les marques de fouet sont toujours là, mais atténués.

Par contre, les bleus faits par les projectiles des paintballs sont toujours visibles.

Kriss m'appelle, "mia, rapplique!"

J'accours.

Elle monte sur sa moto, moi derrière.

Elle a juste un jean et moi, rien. J'appuie mes seins contre son dos.

On arrive chez les Vikings.

Kriss appelle, "Anton!"

C'est celui qui pèse une tonne! Il ne m'a laissé que des mauvais souvenirs : le paintball, le fouet!!

Ils échangent quelques mots...

Ensuite, je vais avec lui devant une grande cage. Il m'y enferme.

Il y a 3 chiens, pas des bergers allemands, mais je ne suis pas raciste et ils sont séduisants quand même...

"Fais connaissance...", me dit Anton. "Et si un mâle veut te monter, laisse-toi faire, sinon il risque de te mordre!!"

Oui, OK,! Je connais les chiens, mieux que toi, sale Viking!!

Surtout, s'ils sont grands et mâles. Je n'ai pas l'intention de me battre avec eux! Je suis toute prête à présenter mes fesses avec soumission...

Je me rends compte qu'il y a deux mâles et deux femelles.

J'aime bien les femmes, vous l'avez peut-être remarqué, mais un chien, ça doit être un mâle.

Les chiens viennent me sentir.

Je leur dis, "Salut, vous devez être gentils avec moi..."

Pas de réponse... Par contre, ils me reniflent avec intérêt!

Le mâle dominant me pousse un peu, il est costaud!! Je crois qu'il veut que je me mette à 4 pattes. Il ne supporte pas que je sois plus grande que lui!

Moi, j'ai la peau fine, des toutes petites dents (mais, bien blanches!) et des griffes ridicules comparées à celle d'un canidé!

Qu'est ce que je peux faire? Me soumettre!

Je suis vite à quatre pattes, tandis que le chien vient me renifler le cul et la chatte. Il a le nez froid et humide, preuve de bonne santé!

D'accord, c'est un peu direct! On ne sait même pas nos prénoms! En passant, je vous signale que même si je suis assez... facile, comme fille, je ne couche pas avec un garçon si je ne connais pas son prénom. Enfin, pas souvent. 

*** *** *** 

*** Si on disait, lui le mâle Alpha et toi la femelle oméga?

- Ah ouais, je m'en souviens de ça, la Voix, maintenant, que tu le dis...

*** Et, mia!! Je t'en prie, ne fais pas parler les chiens!

*** *** ***  

Alpha se détourne un instant, genre, « Cette femelle n'est pas du tout mon genre! »

Alors, je m'assois et j'attends. Pas longtemps, car il se ravise et vient me bousculer de nouveau! "Aah, bon! Je suis ton genre, tout à coup?"

Alors, je me remets à quatre pattes, le front posé sur mes mains et je bouge mon derrière de haut en bas. En langage chien, ça signifie, "Monte-moi, mon chéri, je suis en chasse ou en chaleur, disons les deux!"

Alpha a l'air de bien connaître le mode d'emploi des femelles humaines. En réalité, pas tellement différentes des chiennes. Je ne parle pas de votre femme ou de votre petite amie. Quoique...

*** *** ***  

*** MIA!!! 

*** *** ***  

Oui, oui!

Mes phéromones doivent ressembler à celles des chiennes et vont titiller ses cellules olfactives, porteuses du message, "Monte-moi, engrosse-moi, je serai une bonne mère pour tes chiots!"

Il me lèche... Ça fait un temps fou que ça ne m'est plus arrivé. Sa langue, longue, ferme et mouillée, épouse parfaitement la forme de ma... vulve.

Je gémis de plaisir!

L'autre mâle tourne autour de nous en grommelant un peu. Quant aux femelles, elles se couchent chacune dans un coin et boudent. Chacune son tour, les filles!!  

Après avoir fait le grand nettoyage de mes parties intimes, le mâle Alpha se met au-dessus de moi, ses pattes enserrant le haut de ma taille. Le bout de sa pine est tout mouillé. Il la met exactement à l'entrée de ma vulve, toute aussi mouillée. Elle l'aspire aussi vite qu'un colibri gobe le pollen d'une Rose de Porcelaine!

"Aaaiiieee!!" Aussi offerte et mouillée que je sois, je le sens forcer les parois de mon vagin qui s'écarte avec douleur et plaisir pour qu'il l'investisse complètement!! "Oohhh oui, oooh, c'est bon..."

À dire vrai, mon vagin n'est pas une forteresse, ce serait plutôt une ville dont les portes restent grandes ouvertes. Il y a même une banderole, "Entrée gratuite!"

La mâle Alpha me baise à grands coups d’arrière-train, trois fois plus vite qu'un homme ne le ferait!

Je me cambre pour le sentir dans des régions où la bite d'un homme n'a pas encore mis son gland!

J'essaye de penser à des choses chiantes, mais mon cerveau est obnubilé par cette bite de chien malmenant le col de ma matrice!!!

Impossible de résister... Je jappe de plaisir et je jouiiiiiiiiiiiiis!!!!!  

Mmmmmhh.... c'est bon!! ça m'arrive si rarement, ici!

Et puis, on s'arrête...

Ou alors, on s'arrête seulement si Alpha le décide!!

Et il continue! Je repars au 7eme ciel, quand il envoie des quantités de sperme inonder mes organes reproducteurs!

*** *** *** 

*** Vous avez remarqué comme mia devient lyrique quand elle se fait monter par un bâtard?

- C'est pas un bâtard, la Voix! C'est LE mâle dominant! 

*** *** *** 

Alpa se retire, pousse un petit grognement destiné au mâle oméga qui tient la chandelle en râlant. Ça veut dire, "Vas y, je te laisse mes restes, minable!"

Normal, c'est la loi de la jungle! Le mâle Alpha passe en premier, les mâles omégas n'ont plus droit qu'à une femelle souillée par le chef, mais bien lubrifiée en même temps!

Le mâle oméga est bien monté aussi. Il me remplit toute... et il est très excité d'avoir dû attendre! Il me monte tellement vigoureusement que... je repars...

Trois fois, avec deux partenaires! Quelle salope, cette mia. La troisième fois est encore meilleure! C'est un feu d'artifice de sensations! Oooh! La belle rouge!!! Oooh! La belle bleue!!!

Il se retire.

Oh! Je me sens toute vide! Ma vulve reste entr'ouverte... prête à accueillir... le reste de la meute!! Non... L'idée est plaisante, mais je suis repue...

Je me couche mollement sur le côté, tandis que mon vagin joue les fontaines... 

"Clap - Clap - Clap.", on m'applaudit!

C'est Anton! Je pensais qu'il était parti!

Il me dit, "Dis donc, t'es une fameuse salope, toi!!"

Voilà!! Toujours les conclusions hâtives... Quoique...

Je réponds, "Ils sont plus forts que moi, Maître."

"T'as bien pris ton pied quand même, petite chienne."

"Oui, Maître..." Difficile de nier!

 Il est nu et sous son ventre énorme, sa grosse bite se dresse, menaçante.

Je lui dirais bien, "Sorry, mais je ne baise qu'avec les chiens!"

Il ouvre la cage et me dit, "Viens!"

Je le suis, les jambes en coton. Je me rends compte que je laisse une traînée de sperme derrière moi, comme un escargot femelle sortant d'un gang-bang.

On va sur la terrasse. Il s'assied, puis se verse un verre de tequila.

Il me dit, "Tu pourras boire un verre aussi, mais d'abord..."

Oui, je sais... Je me mets à genoux entre ses cuisses énormes et je lèche son gland comme si c'était un cornet de glace de mon enfance. Hélas, l'odeur et le goût sont très, très différents. Mon numéro avec les chiens l'a fort excité et il ne tarde pas à envoyer la crème fraîche qui manquait sur le cornet de glace. À nouveau, le goût, c'est vraiment pas ça, mais j'avale tout. Il faut que le Maître soit satisfait!

Il l'est, il me montre la bouteille du doigt. Je le sers et puis je me verse un petit verre.

Mmmh, passons sur la fellation, mais sinon,  c'est ma fête : 2 chiens qui m'ont baisée comme une princesse et un verre de tequila!

Anton se redresse un peu et me dit, "On a à parler, mia."

"Oui, Maître..."

À suivre.

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins.

Par miasansdessous - Publié dans : bestialité - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés