Vendredi 9 octobre 2015 5 09 /10 /Oct /2015 11:00

 

Ma fille me dit sèchement, "Toute nue, Maria!"

Dans quel univers parallèle, suis-je tombée????

Je ne peux pas faire ça!

Comme elle trouve que je ne me décide pas assez vite, elle me dit, "Je peux aussi appeler les garçons pour qu'ils vous aident!"

J'enlève aussitôt mon soutien gorge. Ma poitrine est un peu lourde, mais elle est belle.

"La culotte!", dit Alix.

Je me tourne pudiquement. Pour l'enlever.

Alors, ma fille... euh... non, Mademoiselle Alix, me pince les fesses en disant, "Quelles grosses fesses!! Vous allez faire de l'exercice, ici, ça ne vous fera pas de mal!"

188-A.jpg

Je deviens toute rouge!

Elle me tend un genre de cache poussière sans manches qui se boutonne par devant. Il est en nylon et dans un affreux bleu électrique. De plus, il manque deux boutons et il a déjà été porté, car il sent la transpiration. Il y a même des auréoles sous les bras!

Je lui dis, "Je vais d'abord mettre mes dessous?"

Elle me regarde froidement, "Recommencez votre phrase, Maria!"

"Je vais d'abord mettre mes dessous, Mademoiselle Alix."

"Non! Vous n'avez pas besoin d'une culotte pour briquer le sol!"

Bien sur... Aujourd'hui, c'est ma fille qui décide, si je mets une culotte ou pas!

Elle me montre des vieilles sandales usagées, "Mettez ça, aussi!"

Elle m'examine en plissant le nez, "On va devoir vous acheter un uniforme pour servir à table! Venez, vous montrer à Madame!"

On retourne dans le living. Madame discute avec les trois autres. Elle ne prête pas attention à moi. Je reste là, uniquement vêtue de cet affreux vêtement qui sent mauvais! Je me dis, "Je vais me réveiller..." Voilà... ça y est... Non!!

Elle fini par se tourner vers moi.

Elle m'examine, puis me dit, "Marchez! Tournez vous!"

Elle n'a pas l'air emballé!

Alix lui dit, "Je suis sûre qu'elle va bien travailler."

Madame soupire, "Elle a intérêt. C'est bien pour toi et ton frère que je le fais, ma chérie. Tu devras bien la surveiller!"

"Compte sur moi, marraine"

Oui, cette femme est devenue sa marraine! Une marraine, comme dans Cendrillon? Et je me demande qui va être Cendrillon!

Madame se tourne vers moi, "D'après ce que m'a dit Alix, votre situation... financière est très embrouillée. Pour simplifier les choses, vous allez me signer cette procuration pour que votre fils s'occupe de vos affaires. Elle est antidatée, puisqu'il n'aura 18 ans que dans une semaine. Vous comprenez tout ce que je vous dis?"

Elle est folle! Je lui dis, "Mais, alors..."

Madame me coupe, "Si vous ne signez pas, c'est la porte... Et, si j'ai bien compris, la prison pour un bon moment!"

Je signe.

Elle prend le papier, "Je vous prends à mon service pour trois mois, Maria. Je vous préviens que si ne vous ne me donnez pas entière satisfaction, vous serez punie. Si tout se passe bien dans 3 mois, vous pourrez vivre votre vie!"

Je me tourne vers Alix, "C'est vrai?"

Elle lève ses yeux au ciel!

Ah oui, "C'est vrai, Mademoiselle Alix?"

"Oui, mon frère et moi, considérons qu'après trois mois à faire la servante, vous pourrez aller travailler pour d'autres patron ou faire ce que vous voulez."

Juan intervient, "Il s'agit, de trois mois de pénitence, Maria!".

Mes enfants m'ont jugée et condamnée!!

"Oui, Monsieur Juan. Et... euh... dans trois mois le dossier sera... euh..."

"Il sera détruit!"

Madame intervient, "Encore une petite chose, Maria, ici on ne vole pas! C'est bien compris?"

"Oui, Madame."

Elle ajoute, "Je vous prends à mon service, sans qualifications, vous pourriez dire merci."

"Merci, Madame."

"La politesse et vous ça fait deux, on dirait. Ne vous en faites pas, ici, on vous l'apprendra!! Pour commencer, vous allez vous mettre devant chaque personne dans cette pièce et vous la remercierez."

Je vais devant chacun d'eux et je les remercie!

"Pas comme ça!", s'écrie Madame, "Vous devez toujours avoir les yeux baissés. Regardez uniquement le bout des chaussures de vos patrons ou des invités. C'est clair?"

"Oui, Madame...

"Recommencez!"

Les larmes aux yeux, les joues brûlantes de honte, je recommence à remercier, les yeux fixées sur les chaussures!

Madame s'adresse à Alix, "Elle n'a aucune manières!!"

"C'est qu'une servante, marraine, on va l'éduquer!"

Madame fait la moue, "En attendant, fais lui récurer, le hall! Moi, je l'ai assez vue!"

Alix l'embrasse... sur la bouche!!! "Merci, marraine, je m'en occupe!"

Je m'en doute!! Elle va prendre sa revenge pour les 2 ou 3 années de ménage qu'elle a du faire chez nous. Mais, je travaillais et je rentrais tard!! Et... je sortais, aussi, c'est vrai.

188-B.jpg

A genoux, je dois nettoyer le hall de la maison avec une brosse et du savon.

D'après Alix, j'ai toujours laissé une trace, qu'elle me montre du bout du pied pour que je frotte à nouveau!

Quand j'ai presque tout nettoyé, Alix vient une nouvelle fois vérifier.

Elle me dit, "Ce carrelage doit étinceler!" Elle renverse le seau d'eau sale en disant, "Recommencez!!"

Je recommence! Je n'ai plus les larmes aux yeux, je pleure en frottant le carrelage!

Elle revient voir une heure plus tard. Elle ne dit rien, ce qui est mieux, pour moi!

Ensuite, je dois faire la lessive... de mes patrons. A la main! Madame et Alix pensent que c'est mieux fait à la main, à l'ancienne!

Je lave des caleçons, quand Olivier le "petit ami" de ma fille arrive.

Alix et lui s'embrassent... sur la bouche, aussi!! Impensable il y a... quelques jours!

Il lui dit, "Alors, c'est ça, la nouvelle bonne?"

"C'est ça!"

Il me dit, "Commencez vous appelez-vous?"

"Maria, Monsieur."

Il m'examine, puis il dit à Alix, "Elle n'emploie pas la machine à laver?"

"Non,  on a pensé qu'un peu d'exercice lui ferait du bien. T'as vu ses fesses?"

A moi, "Tournez vous Maria!"

Je le fais. Il rigole et dit, "C'est vrai qu'elle a un cul comme une mule!!"

Il me donne un bonne claque sur les fesses en disant, "Allez, continuez votre travail, Maria."

Il m'a claqué les fesses?!?!

Alix attend ma réaction... mais, je continue à laver le linge sale.

C'est la première fois qu'un homme me donne une claque sur les fesses!

Je suis passée à travers le miroir dans un monde où je ne contrôle plus rien. Comme Alice, je trouverai bien un moyen de m'échapper... En attendant, je vais accepter mon sort!!

Tant qu'ils détiennent les dossiers, je suis à leur merci... mais les choses peuvent changer.... Je connais des gens qui pourront m'aider.

En attendant, je dois faire profil bas...

Très bas, même, puisque je viens de récurer le sol à genoux et que maintenant, je lave des caleçons!!

Je n'ai pas du tout l'habitude de travailler physiquement, j'ai mal aux genoux et aux épaules. Ce cache poussière en nylon est hermétique, j'ai chaud et je transpire. Et pour finir, j'ai soif et je dois aller aux toilettes!!

Quand Alix revient, je viens de finir la lessive. Je lui dis, "Mademoiselle Alix, je pourrais aller aux toilettes, s'il vous plait?"

"Quand vous aurez nettoyé le sol de la buanderie. Vous avez mis de l'eau partout, souillon! Allez, prenez un torchon et éponger à genoux!"

Souillon!!!"

Je me dis... "Maria Luisa, tu touches le fond... du fond.!" 

J'obéis.

188-C.jpg 

Madame vient voir. Elle me regarde éponger à 4 pattes et dit à Alix, "Bien, bien... C'est la place d'une servante. Surtout, fais-toi obéir!"

"T'en fais pas marraine, je la ferai filer droit!"

"Il faudrait quelle se change. On a des invités ce soir et elle devra servir à table. Marthe ne peut pas venir, on fera tout livrer!"

Alix veut montrer à sa "marraine" comment elle me traite! Elle me donne un coup de pied dans les fesses, en disant, "Allez, debout, souillon!"

Madame éclate de rire et dis, "J'adore ta façon de parler aux domestiques!"

Rien n'arrive par hasard, j'ai été malhonnête et je le paye!

Et puis, j'ai peut être... j'ai sûrement, été trop dure avec mes enfants, même si je pensais, que c'était pour leur bien!

Maintenant, je paye pour ça aussi... Maintenant ma fille me shoote dans le... derrière!!

Dorénavant, je suis une bonne à tout faire, une domestique, une servante... Pas une bonne du 21ème siècle, mais une servante du 19ème siècle ou même une esclave de maison, comme sous l'empire Romain.

C'est surréaliste, mais, c'est comme ça.

Je monte dans ma chambre avec Alix. Juan, mon fils, nous rejoint.

Elle me dit, "Déshabillez-vous!"

D'accord, j'ai décidé, la mort dans l'âme, de faire profil bas, mais, là, ce n'est pas possible! Je ne me suis  jamais montrée en sous vêtements à mes enfants!

J'ai déjà du me mettre nue devant ma fille, mais devant mon fils, c'est impossible.

Je dis, "Pas devant lui, Mademoiselle Alix."

Je n'ai pas le temps de réaliser ce qui se passe, qu'elle me gifle, sèchement!

Ouch!! Je me frotte la joue. Oui, elle a fait de l'athlétisme au lycée!

Elle crie, "Obéissez!!""

J'enlève le cache poussière.

Juan siffle et dit, "Ooh! Jolis nichons, Maria. Bon, ils tombent un peu mais vous n'êtes pas une perdrix de l'année, non plus!"

Alix éclate de rire!

Je mets un bras sur mes seins et dissimile mon sexe. J'ai les larmes aux yeux et une joue rouge.

Juan continue, "A voir vos seins un peu... fatigués, vous avez sûrement eu des enfants, non?"

Nouveau rire crispant d'Alix...

Elle me donne une jupe et un chemisier noir, en disant à Juan, "Elle va mettre ça ,en attendant qu'on lui achète un uniforme!

Je déplie les vêtements. Il n'y a toujours pas de sous vêtements. Pourquoi? On ne met plus de sous vêtements?

Ah, oui, j'oubliais, on est de l'autre côté du miroir! Je vais bientôt apercevoir le chat de Cheshire sans culotte qui va me faire un grand sourire!

Je mets la jupe et le chemisier. Alix me tend un tablier blanc, "L'indice de vos fonctions dans la maison, Maria!".

"Oui, Mademoiselle Alix."

Juan m'examine. Il me dit, "Tournez vous Maria!"

Je me retourne, il me caresse les fesses en disant, "Tout à fait baisable, cette nouvelle bonne!"

"Oh toi,", dit Alix, "Tu baiseras n'importe quoi!"

Il s'approche d'elle en disant, "Mais c'est toi que je préfère, ma chérie!" Et, il l'embrasse, lui aussi, sur la bouche! Avec la langue!!!

Je suis une servante et mon fils embrasse sa soeur sur la bouche!!

En l'espace d'une après midi, j'ai vu ma fille... rouler une pelle, comme ils disent, à son frère, à une femme de 40 ans et à son fils!

Dans un coin de la pièce, le chat de Cheshire me fait un clin d'oeil... obscène!

Bon... C'est ton chemin de croix, Maria Luisa!

L'après-midi, alors que je passe l'aspirateur, on sonne.

De la pièce d'à côté, Madame crie, "Allez ouvrir, Maria."

C'est un homme d'une cinquantaine d'années avec une grosse mallette.

"Bonjour, Monsieur."

"Bonjour, mon petit. J'ai rendez vous avec Madame Richard."

Madame crie, "Venez ici cher ami."

Je le précède jusque dans le living.

Je m'apprête à retourner travailler, mais Madame me dit, "Restez ici Maria, ça vous concerne. On va vérifier que vous n'avez pas de maladie!"

Aaahh?

 

A suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins.

 

pub pur erog 

 

Par miasansdessous - Publié dans : domination - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés