Vendredi 4 décembre 2015 5 04 /12 /Déc /2015 10:12

 

Ce soir, il y a des invités.

A 19 h, on sonne. "Allez ouvrir, Maria!", crie Madame.

J'ouvre la porte et une femme me dit, "On est bien chez Madame Richard?"

"Oui, soyez les bienvenus Monsieur, Madame, Mademoiselle."

Je ne les distingue pas très bien dans la pénombre.

Dans le vestibule, je suis face à eux.

Et, là, je reste bouche béé! Je les connais!! Ce sont les concierges de mon immeuble!

Ils m'examinent attentivement, faisant semblant de ne pas me reconnaître!

Sauf, qu'ils ont un grand sourire en voyant mon uniforme de bonniche et mes cheveux. J'avais de longs cheveux noirs, j'ai maintenant les cheveux blonds et une permanente qui me fait ressembler à un caniche blond!!

Madame arrive en disant, "Bonsoir, chers amis!"

Amis???

"Débarrassez-vous!", puis à moi, "Aidez nos invités à enlever leurs manteaux, Maria! Vous êtes encore plus empotée que d'habitude, ma fille."

"Pardon, Madame."

Ces invités, ce sont Monsieur et Madame Micherot, les concierges de l'immeuble où j'habitais, il y a une semaine! Et leur fille.

On n'a pas toujours eu de bons rapports, eux et moi, loin de là!!

Le local aux poubelles de l'immeuble est toujours dégoûtant et je m'en suis plainte plusieurs fois auprès du syndic... De ça et de pas mal d'autres choses...

Elle, Raymonde, ressemble à une mère maquerelle, cheveux teint en  roux presque rouge. Rouge à lèvres flashy et tout le reste du même genre...

Lui, Marcel, est un rougeaud dégarni avec un petit nez de cochon.

Leur gamine, Alizée, est jolie, mais elle est très négligée! Ses cheveux sont toujours gras, ses ongles sales, ses vêtements tachés. Ça ne l'empêche pas d'avoir de nombreux soupirants, pas dégoûtés!! C'est elle, qui est censée nettoyer les escaliers de l'immeuble toutes les semaines et, bien sur, ils ne sont jamais faits! Je m'en suis plainte aussi au syndic!    

"Asseyez-vous", leur dit Madame.

Et à moi, "Eh bien, Maria retournez dans votre cuisine, on vous appellera quand on aura besoin de vous."

Ils vont être surpris, car lorsque je quitte une pièce, je dois faire une révérence!

Je la fais en disant, "Bien, Madame."

"Elle fait la révérence?", demande Alizée, leur fille.

"Bien sûr, ", répond Madame, "C'est une bonne!"

Je suis à peine à la cuisine que Madame agite la sonnette pour m'appeler.

Je ne vais pas vous raconter le balai des révérences, manifestement les Micherot et leur rejetonne adorent me voir faire ça!!

Oui, j'ai été... chiante et peut être arrogante quand j'habitais l'immeuble. C'est à dire, il y a moins d'un mois. Mais, bon, ils n'avaient qu'à bien faire leur boulot!!

Je sers à boire...

Alix et Olivier sont sortis, mais Juan est là. Il semble avoir des vues sur Alizée, malgré qu'elle soit... aussi peu soignée!

Les Micherot se sont installés dans le canapé.

Tandis que les autres sont dans des fauteuils.

Quand, j'ai apporté les boissons et les petits sandwichs, Madame s'adresse à Alizée, "Il manque une petite table pour mettre ton verre. On va arranger ça."

Elle me désigne un lourd plateau, "Maria, prenez ce plateau et allez vous mettre près de Mademoiselle Alizée."

Je dois faire la table, maintenant!!!

J'obéis et vais me mettre près de la fille en tenant le plateau bien droit.

Madame soupire, "C'est beaucoup trop haut pour une table! Mettez-vous à genoux."

Dans cette position Alizée est légèrement au dessus de moi. Elle me dit, "C'est Maria, votre nom, c'est ça?"

"Oui, Mademoiselle."

"Ça vous plait d'être servante?"

"... euh... oui, Mademoiselle?"

Elle défait un bouton de mon uniforme, glisse la main et se met à... jouer avec le bout de mon sein, en disant, "Eh bien Maria, moi j'aimerais pas ça, je trouverais ça humiliant. Par exemple, faire la révérence ou nettoyer les chiottes... Vous faites ça, non??"

"Oui, Mademoiselle!"

Oh, qu'elle s'amuse bien!

"Vous videz les pot de chambres de vos maîtres aussi??"

"Non, Mademoiselle."

"Pourquoi?"

"Parce qu'il n'y en a pas, Mademoiselle."

"Sinon vous le feriez?"

"Oui, Mademoiselle."

Maintenant elle a ouvert plusieurs boutons de mon uniforme et joue avec mes deux seins. Elle me pince assez fort. Je fais, "aie"

Elle pince plus fort, "Aie, vous me faites mal, Mademoiselle!"

Elle retire sa main et la met sur ma bouche en disant, "Ccchhhhuuuut, une table ne parle pas, vous allez vous faire punir!"

Est-ce que, je suis morte de honte d'être traitée de la sorte devant mes anciens concierges par leur fille?? Non, je commence à être habituée aux sévices et aux humiliations!

Elle arrête de jouer avec mes seins, pour plonger la main dans mes cheveux en disant,  "joliiie cette, coiffure!".

Ma belle chevelure noire! J'en ai les larmes aux yeux!

Puis, elle a une autre idée! "Le plateau est un peu bas, c'est inconfortable. Reculez-vous et tendez les bras... Mais non, bras tendus! Vous êtes stupide ou quoi?"

Madame intervient, "Stupide est le mot! Juste bonne à récurer le sol ou à nettoyer les chiottes... Et encore il faut lui expliquer, qu'on ne rince pas un torchon dans l'eau des toilettes. Et qu'on ne la boit pas, non plus!!"

Rires!!

N'importe quoi!!

Ce plateau est lourd, surtout les bras tendus. Rapidement mes bras se mettent à trembler!!

Aussitôt Madame aboie, "Regardez-moi ça, même pas capable de faire une table de salon!! Vous êtes vraiment bonne... à rien!!"

Elle ajoute, "Puisque vous êtes incapable de tenir un plateau, déshabillez-vous et mettez vous à quatre pattes, Maria."

Elle va chercher dans la cuisine une grande plaque en plastique transparent et me la met sur le dos!

"Super!", dit Alizée, "Très design, comme table!"

196-A.jpg

Ils discutent de choses et d'autres, comme la difficulté à trouver du bon personnel de nos jours...

Madame Micherot demande, "Vous la punissez de temps en temps?"

"Oui, bien sûr... mais c'est fastidieux.", dit Madame, "J'ai mille choses à faire dans la journée. Alix est bien gentille de s'en occuper, mais elle doit préparer son examen d'entrée à l'université. Quand aux garçons, ils ont autre chose à faire!"  

Alizée lui dit, "Je demanderais bien quelque chose à la bonne."

"Tout ce que tu veux!"

"Cool!" Alizée enlève les verres et la plaque de plastique. Il ne reste plus que le support, moi! Puis me dit, "Debout!"  

Madame s'adresse à Madame Micherot, "Cela ne vous dérange pas que le bonne reste nue?"

Madame Micherot répond, "Pas du tout, chère Madame, on a des amis avec qui on fait des soirées... spéciales!"

"Pas possible!" s'exclame Madame! "Nous aussi! D'ailleurs samedi on fait une soirée de ce genre! Nous serions heureux que vous y participiez."

"Avec grand plaisir."

Alizée lui demande, "Je peux venir aussi, Madame?"

"Si tes parents sont d'accord, oui, bien sûr!"

Sa mère lui dit, "D'accord, mais tu prendras une douche avant de venir"

Alizée rit, "Toujours, quand je sors."

Elle regarde Juan, "C'est ce que tu me dis aussi quand a rendez vous."

Alizée et Juan ont des rendez-vous????

Madame leur dit, "Mes enfants, vous jouerez avec la bonne, après le repas, si vous voulez, mais maintenant, elle doit nous servir." Elle me regarde, "Allez à la cuisine!"

J'ose dire, "Je dois servir dans cette tenue, Madame?"

C'est Alizée qui répond, "Oui et en plus, vas à la cuisine à 4 pattes!!"

Elle est folle!!

La voix de Madame claque, "Vous êtes sourde? On vous a dit à 4 pattes!"

Je le fais... Les affreux concierges rigolent en me voyant tortiller des fesses à 4 pattes!

Marthe qui n'écoutait pas aux portes, parce qu'elle coupe le rôti, est surprise de me voir arriver, nue et à quatre pattes!

"Ça te va bien!!!", dit-elle.

Bon... je me relève. Elle me caresse les fesses, "Quel cul!!" Décidément!!

"Tout est prêt, va dire qu'ils peuvent passer à table!"

Je retourne dans le living toujours nue. Je tiens le bord imaginaire de mon tablier... pour faire une révérence, en disant, "Madame est servie!"

Me voir faire une révérence, toute nue, ça fait rire tout le monde!!

Le repas, se passe bien... Je ne casse rien Dieu merci!!

196-B-1.jpg   

Bien sûr, Monsieur Micherot me caresse les fesses chaque fois que je le sers, tandis que la main de Juan remonte entre mes cuisses!!

Madame, elle, me donne une bonne claque sur les fesses en disant, "Vous ne voyez pas qu'il y a des verres vides?"

"Oui, pardon Madame!"

Pfff!!! Quel stress!!!

Après le champagne de l'apéritif, ils sont passés aux vins. Et maintenant, après une forêt noire qui me fait saliver, c'est l'heure des pousses café!

L'ambiance est détendue. Madame et Madame Micherot s'entendent comme larronnes en foire, les messieurs parlent Paris St germain et Juan a pris Alizée sur ses genoux et l'embrasse sur la bouche!!!

"Si, on repassait au salon?", dit Madame.

Oui, c'est ça, "Ces dames aux salon."!!

Alizée prend Madame par la taille et lui dit, "Je peux jouer avec la bonne?""

"Bien sur, ma chérie!"

 

Comment est-il possible que moi, brillante avocate, je sois la servante et même l'esclave, d'une ancienne marchande de poissons, de deux concierges alcoolo, d'un fis indigne (le mien) et d'une gamine pas lavée!!! Un jour en passant devant leurs loge, j'ai entendu sa mère dire à Alizée "C'est samedi tu te lave, hein?"

 

C'est peut être à cause de ta dureté, de ton arrogance, de ta malhonnêteté me souffle une voix!!! La voix de ma conscience.

Alizée a place dans un canapé à côté de Madame.

Après avoir servi des alcools à tout le monde, Alizée me dit, "Assied toi devant moi! "

Quand je suis assise, elle pose ses pieds chaussée de baskets sales sur mes cuisses.

 

A suivre.

 

Un grand merci à Bruce Morgan, pour les supers dessins.

 

pub pur erog 

Par miasansdessous - Publié dans : inceste - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés