Vendredi 8 janvier 2016 5 08 /01 /Jan /2016 10:31

 

Lécher la chatte de Mariette, puis me retrouver aux mains d'Alizée et de sa copine, tout ça se passe comme dans un rêve... Je lèche des chattes pas propres, je prends quelques claques et beaucoup d'humiliations... et j'ai les fesses particulièrement douloureuses, mais tout ça, ce sont des détails. Je ne pense qu'à ce soir!

On part chez Madame Richard.

Je fais le service avec la métisse qui est restée au service de Madame, pendant que j'étais à celui d'Alizée.

Tout le monde rigole de mes fesses qui sont plus rouge qu'un soleil couchant quand il va y avoir du vent, le lendemain.

J'ai l'occasion de parler, enfin de murmurer avec la métisse entre deux plats.

Elle devrait, elle aussi, voir sa punition se terminer aujourd'hui.

On croise les doigts!

Le repas se termine et personne ne s'est occupé de moi, à part quelques remarques et remontrances de Madame, bien sûr.

N'y tenant plus, je prends mon courage à deux mains et vais me mettre à genoux près de mon fils.

Il est assis dans un fauteuil. "Qu'est ce que vous voulez Maria? Peut être, me sucer la bite?"

NON! Je veux savoir quoi, pour mon dossier, mais je réponds, "Oui, Monsieur Juan..."

"Si vous faites ça bien, je vous dirai ce qui va se passer pour vous..."

Oh, mon Dieu!

Ici j'ai appris des choses : faire la révérence et faire une fellation. Ah oui, et aussi me taire et obéir.

Je dois m'appliquer! Et je saurai quoi.

Il veut une fellation?? Je vais lui faire la meilleure fellation du monde. Meilleure que  celle que la Reine de Saba faisait au Roi Salomon, Cléopâtre à César et Marc Antoine, Agnès Sorel à ....Charles VII.

Il se lève et attend. Ok... je défais la ceinture de son pantalon, baisse la fermeture éclair et lui enlève complètement...

201-A.jpg

C'est ce que faisaient celles que je viens de citer.

Il s'assied et met une jambe sur un des accoudoirs du fauteuil.

Son sexe se tend vers moi... Je l'embrasse... non, en fait je le couvre de baisers passionnés, ainsi que ses couilles. Je frotte le bout de son gland mouillé sur mes joues en le regardant dans les yeux. Tout ça veux dire, "Je vous en prie, dites moi quoi, pour mon dossier, Maître." 

Il se fait basculer vers l'avant et met son autre jambe sur l'accoudoir, pose peu virile, qui rappelle les visites chez le gynéco, mais je ne peux m'empêcher d'admirer son sexe puissant, ses couilles gonflées et douces... Je respire son odeur virile... Je lèche le scrotum depuis l'anus jusqu'a la base des couilles.

Il a transpiré et son goût est légèrement salé. Il sent la transpiration et une odeur musquée et agréable vers l'anus... euh... je veux dire pas comme... les autres! Bon, je passe à ses couilles, je les embrasse, les mordille, essaye d'en prendre une en bouche, sans y  arriver. Sur les côtés, les aines dégagent une odeur plus forte...

Il se redresse un peu et je suis nez à nez avec son gland... Message reçu : assez d'agaceries, suce ma bite!

Ah mais non, le seul moment où une esclave (et c'est que je suis, non?) a un peu de pouvoir,  c'est lorsqu'elle suce le sexe de son maître ou qu'elle lèche la chatte de sa maîtresse!

Je caresse la colonne palpitante de son sexe... En la pressant, je fais sortir une grosse goutte de liquide de son méat. Je la cueille du bout de la langue.

Voilà... je fais tout bien, non?

Juan... non, mon fils, me caresse la joue, en me tutoyant pour la première fois. Il me dit presque tendrement, "C'est bien ma petite servante, ici, au moins on t'aura appris à t'occuper d'une bite!!"

"Merci, Maître."

C'est vrai, quoi, appelons un chat un chat!

Avec deux doigts, je décalotte le gland. Son odeur que je connais bien maintenant emplit mes narines. Odeur virile, s'il en est,  marine, musquée... Tiens, ces mots vont bien ensemble : l'odeur marine du sexe de mon Maître emplit mes narines.  

Je lèche le gland jusque sous la peau du prépuce. Je fais frétiller le bout de la langue dans son méat... Je presse son sexe de bas en haut pour faire apparaître une nouvelle goutte...

Il pousse sur ma tête. Ok. Ma bouche se transforme en un vagin pour le sexe de mon Maître... et fils. Mes lèvres enserrent son gland, puis son gland vient buter contre ma luette, qui est comme le col de la matrice. J'ai le  nez dans la broussaille odorante des poils de son pubis.

201-B.jpg

Il me caresse la nuque, ses cuisses tressaillent... Il m'ordonne, "Met un doigt dans mon cul, Maria."

"Oui, Maître."

Je retire son sexe de ma bouche/vagin pour lécher mon doigt, puis je l'enfonce à moitié dans son anus... Je le sors, le lèche à nouveau et l'enfonce profondément dans son cul.

Je reprends... goulûment, son sexe en bouche... Il me caresse la nuque et la joue,

en disant, "Continue Maria... je vais bientôt tout lâcher dans ta bouche. Tu aimes ça, hein?"

201 C

Je fais oui de la tête, ce qui est simplement une accentuation du mouvement que je fais.

Il ferme les yeux... gémis un peu... commente..."Tu suces bien petite salope... ouch... ah... oui... je voulais te dire... tu sais... ton... ton dossier..."

Toujours son sexe en bouche, je fais à nouveau signe que "oui" avec la tête.

Il se tait un instant... je sens qu'il n'est pas loin de jouir... je le regarde en continuant de le sucer...

Il reprend, "Ton dossier...je l'ai brûlé... comme... tu me l'as demandé!"

.............

Je continue... à aller et venir sur son sexe. Je sens qu'il grossit de plus en plus, je caresse légèrement ses couilles de la main gauche, mon index de la main droite toujours  dans son cul...

Ouch!!  Une première giclée de sperme chaud emplit ma bouche, je l'avale en faisant attention à ne pas refermer la bouche pour ne pas le blesser avec les dents,  c'est toute une technique.

201-D.jpg 

Une autre giclée de sperme suit, puis une troisième. Celle-là, je la garde en bouche...

Je retire mon doigt de son cul puis  laisse dégonfler son sexe dans ma bouche au chaud dans son sperme... Je sais qu'il aime ça.

Quand il se retire de moi, j'ouvre la bouche pour lui montrer que j'attends sa permission avant d'avaler son sperme.

Il me regarde en me caressant la joue, puis il fait un petit signe de tête qui signifie, "Avale!"

J'obéis, ensuite, je lèche soigneusement son sexe qui a baigné dans son sperme. Je suis chargée du nettoyage, après tout!

Je me suis un peu révélée lors de cette fellation... Je devrais être morte de honte, mais... non!

Je lève la tête et regarde mon fils. Je lui dis, "Vous êtes satisfait des services de votre servante, Monsieur Juan?"

"Tu es devenue une bonne esclave", me dit-il, "Je t'affranchis, je te rends ta liberté."

Oui, bon!! Vous savez ce que c'est le syndrome de Stockholm? Non, ça n'a rien à voir!

Les sectes, voilà! C'est comme si on m'avait fait un lavage de cerveau. J'aime être l'esclave de cet homme... oui, bon, de mon fils. J'aime son autorité, sa bite, son odeur...

Je suis libre, mon Maître m'a affranchie, mais il reste mon Maître... 

Il a encore une leçon à me donner, il me dit, "Il reste encore un peu de sperme dans ma bite, tu dois mieux la presser."

Je fais comme il le dit et j'avale ce qui en sort. 

Je lui dis, "Merci de m'éduquer, Maître."

Voila, voila....

J'ajoute, "Vous me gardez à votre service, Maître?"

Personne ne fait attention à nous, mais il se penche et me dis à l'oreille, "Pars avec la petite métisse. Je vous rejoindrai dans 3 jours."

Puis, il pose sa bouche sur la mienne. J'entrouvre les lèvres et sa langue pénètre dans me bouche!!

Ouch!! On s'embrasse comme à Hollywood, non, comme dans un film de Marc Dorcel.

201-E.jpg 

Il glisse son pied entre mes cuises et vient l'appliquer contre ma chatte... Je suis trempée et... très, très excitée. Il quitte ma bouche pour me dire, "Je te donne la permission de te branler sur mon pied."

"Merci Maître."

Quelques va et vient plus tard, tandis qu'il m'embrasse à nouveau, je jouis

Il retire son pied mouillé de ma chatte. Un regard et je me baisse pour le lécher.

Oui, vous le savez que nettoyer, c'est pour la bonne, non?

Quand c'est fait, je me redresse.

Il fait un geste de la main vers la cuisine pour me congédier...

J'embrasse vite sa main, puis son sexe qui repose mollement sur ses couilles. Elles se sont vidées dans ma bouche, j'emporte son sperme en moi.

Pas besoin de faire de grandes phrases, une mère qui retrouve son fils qu'elle croyait perdu, ne peut qu'être euphorique.

Je vais dans la cuisine...

Je retrouve la métisse dans la cuisine. Elle me dit, "Tu aimes ça, lécher la bite de ton fils, hein?"

Je deviens toute rouge et je murmure, "Oui... j'aime mon fils... "

Elle a des vêtements pour nous... tout est organisé.

Il y a encore une petite chose à ajouter à mon histoire, au point où j'en suis.

On va dans un hôtel du côté de la forêt de Montmorency...

Il est tard, on va se coucher et on dort jusqu'à 11 h le lendemain.

On déjeune à l'hôtel. En fin de repas, tandis que Léa est allée pisser, la serveuse vient me demander, "Vous prendrez un dessert?"

"Non, merci." C'est moi qui suis servie, ça me change!

Elle ajoute, "Et votre fille?"

"Oui, sans doute, elle va arriver.".

Ma fille! C'est vrai qu'elle pourrait être la fille que j'aurais eue avec un Black

Léa prend un dessert, puis elle a envie de "respirer". On va se balader en forêt. Elle en a bavé aussi. Je ne lui demande pas pourquoi elle a été punie, elle ne me le demande pas non plus.

On se ballade, il fait très chaud.

Léa a un look d'aventurière, jean, chemise aux manches retroussées très haut et des grosses chaussures, genre militaire qui ont du voir pas mal de kilomètres, vu leur état!

En fin d'après midi, on rentre à l'hôtel pour se changer avant d'aller au restaurant.

Léa s'assied dans un fauteuil et enlève ses chaussures. Elle ne met pas de chaussettes. Ses pieds sentent... fort... L'odeur de sa sueur mêlée à l'odeur du vieux cuir humide, me rappelle l'odeur des pieds d'Alizée.

Léa baille et dit, "Qu'est ce qu'on a marché!! Je ne sens plus mes jambes, ni mes pieds..."

Elle me regarde, "D'ailleurs, tu dois savoir masser des pieds, toi?"

Je vais près d'elle et...

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins.

 

pub pur erog

Par miasansdessous - Publié dans : inceste - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés