Vendredi 12 février 2016 5 12 /02 /Fév /2016 10:39

 

"Je... je... j'ai essayé de rendre ma mère malade..."

"Faux!", dit le garde.

Ddddzzzziiiiii!! Un éclair de douleur me transperce, "Aaaaaiiiiiiii!!!"

Je dis très vite, "Je... j'ai essayé de la tuer..."

"Ça, c'est vrai... Pourquoi?"

"Elle m'a obligée à la lécher et aussi mon père et elle m'a battue et m'a forcée à..."

"À quoi?"

"...2 - 1",  Ddddzzzziiiiii... une décharge électrique me fait me tordre dans mes liens en criant, "Aaaaaiiiiiiii!!"

Je dis, "À... aller avec un chien."

"C'est vrai... Combien font 12 x12?"

"5 - 4 - 3..." Je crie, "142"

"Faux!" Ddddzzzziiiiii!! "Aaauiiiiiiiii!!"

Rires des spectateurs...

Je crie, "Je ne connais pas mes tables de multiplication!"

"Vrai."

La, ils sont presque pliés en deux de rire! 

206 ( 1) (2)

Moi, je sanglote empalée sur ma chaise.

Un des spectateurs pose une question, "Quelle est la capitale de l'Australie?"

"Sy... Sydney?"

Ddddzzzziiiiii!! "Aaauiiiiiiiii!!"

"Essaye encore."

"Can...beria?"

Ddddzzzziiiiii!! "Aaauiiiiiiiii!!"

"Canberra, stupide! Bon...  on passe aux suivantes."

Oh merci, Seigneur... Je suis à bout... épuisée... Mon sein me fait souffrir et mon anus est... en feu!

Ils viennent enlever les fils électriques et l'énorme garde me soulève lentement de ma chaise... "Aaaaaiii!". Je préférerais qu'il fasse ca, vite, mais lui s'amuse! Il me fait aller et venir sur le gode qui est dans mon cul.

Il joue encore un peu et puis me soulève complètement.

Il me détache... Les décharges électriques et la trouille font que je tiens à peine sur mes jambes...

Reem a fini aussi. Je pleurniche en lui disant, "J'ai reçu 5 décharges, c'est affreux."

"Moi 8.", dit-elle, "Ça réveille!"

Elle tient bien sur ses jambes, elle, et elle me sourit, en disant, "T'es une mauviette."

C'est vrai ou alors c'est elle qui est complètement insensible!

On rejoint celles qui sont déjà passé au détecteur derrière le chapiteau.

Certaine filles sont stoïques, d'autres son défaites comme moi... 

206 (2)

Il est 2 h de l'après midi, Tsin nous dit, "Vous avez faim??"

Moi pas, mais les autres disent, oui.

"Mendiez!"

Bien sûr...

Reem me dit, "J'ai repéré des lesbiennes..."

Elle se dirige droit vers une table où deux filles lui sourient.

Moi, je ne bouge pas... Je ne veux pas manger, je suis épuisée...

Je ne bougerai plus!

Tsin me dit, "Qu'est ce que tu attends pour aller mendier?"

"Je n'ai pas faim, Maîtresse, j'ai eu trop mal et...".

Elle met sa main sur le fouet à sa ceinture...

Je me lève d'un bond en lui disant, "J'y vais, Maîtresse."

Je l'entends rire... et dire un truc en chinois, qui ne doit pas être flatteur...

Les filles sont déjà à genoux devant différentes tables.

Personne ne me fait signe.

Je regarde les 20 filles punies qui sont dans le cylindre... Pauvres!

Tous les soirs il faut que le cylindre soit remplit pour distraire les clients...

Aussi les punitions volent quand il manque des filles.

Reem est avec deux filles. Elle est *assise* à leur table...

Je me dirige vers elle, lentement... mais manifestement, elle râle que je ne sois pas venue tout de suite et elle ne me fait pas signe.

Bah, j'ai pas faim...

Je me cache un peu, je ne veux pas mendier, je ne veux pas manger!

Au coup de sifflet, on rejoint Reem...

On rentre au hangar.

Tsin me dit, "Tu as mangé??"

"... euh... non, Maîtresse."

"Je t'avait dit d'aller mendier, non?"

"... euh... oui, mais personne n'a voulu..."

Elle se tourne vers les autres filles, "Elle a mendié?"

Plusieurs filles répondent, non.

Merde! Je lui dis, "J'avais peur de vomir et..."

Elle termine ma phrase, "... tu m'as menti..."

Ouch! Elle me sourit, "Si tu n'as pas faim, tu serais peut être mieux dans le cylindre, non?"

"Ooooohh non, pitié, je n'y survivrai pas!"

Ça fait rire Tsin et les autres filles, aussi, bien sûr.

Je tombe à genoux à ses pieds... "Pas le cylindre...."

"A moins..."

"Oh, oui Maîtresse, je ferai n'importe quoi, pour ne pas aller dans le cylindre!"

Elle regarde les autres filles, "Si on lui faisait un petit casse-croûte?"

"Oui, bonne idée."

Anindita, nous avait bien dit, "Obéissez, ils vous obligeront quand même à faire ce qu'ils veulent, d'une façon ou d'une autre."

Oh! Comme, elle me manque!!

Tsin va chercher un restant de la bouille du matin, genre porridge, mais avec du riz bien gluant. Je déteste ça, même quand c'est frais.

"Il faut l'améliorer.", dit Tsin et elle crache dessus... Elle tend à une autre fille qui fait la même chose, puis deux ou trois autres se raclent la gorge et crachent.

Ça se termine par une fille qui a ramassé quelques mouches mortes et en garnit artistiquement le dessus.

Oh, il y a la cerise sur le gâteau, une fille va dans son nez et en sort une crotte qu'elle met au milieu du... gâteau!

Tsin me tend une cuiller sale en me disant, "Bon appétit."

Je pense à nouveau à Anintida, j'essaye de faire s'envoler mon esprit pendant que mon corps mangera ce... truc dégueulasse!

"Grouille!", dit Tsin, "et, si tu vomis, tu le mangeras!"

Oh, voilà l'esprit d'Anindita!! Il me dit, "Vas-y... c'est du riz, un peu de salive et une crotte de nez, c'est juste un peu de mucus. VAS-Y!"

Oui, j'ai beaucoup d'imagination... Mais, ça marche! Je mange tout! J'ai bien quelques hauts le coeur qui font rire les filles.

Voilà... Mmmmhhh... C'était... ignoble!!

Je n'intéresse plus Tsin... Elle fait signe à Reem de la rejoindre. Celle-ci vient me dire, "J'ai une nouvelle copine, rien de personnel mais elle a une langue magique." Elle se tourne vers une fille qui lui sourit! La fille qui a mit la crotte de nez. Décidément, ce n'est pas mon jour!

Je dors seule! 

206 (3)

Enfin, une nuit plus calme!!

Je me suis mise dans un coin et j'ai dormi presque sans cauchemars. Les cauchemars on les vit dans la journée!

Ce matin, c'est Tao qui vient nous réveiller avec beaucoup de classe, genre, "Allez les pouffes, rappliquez!"

On se dépêche de... s'habiller? Ah, non, ce n'est pas la mode ici.

On mange... de la bouillie à base de riz et on boit de l'eau.

Ensuite, on va dans la cour devant le hangar. Il y a un gros camion.

Tao nous fait un petit discours, "Les filles, le groupe des hôtels et des parcs d'attraction du sud Sichuan, vous fait un grand honneur : vous allez avoir son emblème sur les fesses, la gauche plus précisément."

Une fille demande, "Un tatouage, Monsieur Tao?"

"Beaucoup mieux et indélébile : une marque au fer rouge!"

Oooh, non!!! Il y a des pleurs et des gémissements, dont moi, bien sûr.

Quelle horreur!!

Tao rit en voyant nos têtes, il a un bon fond, ce garçon!! Il nous dit, "Vous devez être fières! Il n'y a que les plus belles esclaves qui ont l'honneur de faire notre publicité en arborant notre logo sur leurs fesses."

La même fille, son chouchou, demande, "C'est quoi le logo Monsieur Tao?".

"Le mot Núlì, qui veut dire esclave et qui s'écrit en chinois comme ceci."

Il a un marqueur et écrit sur un morceau de journal les deux idéogrammes suivants :  奴隶

"Il y a aussi le dessin d'une esclave enchaînée, pour que ceux qui ne parle pas le chinois, comprennent tout de suite à qui ils ont affaire."

"Ça va faire très mal, Monsieur Tao?"

Il sourit et dit, "Ça... pique, un peu."

Un fer rouge, ça pique? Oh! C'est incroyable!!

Reem lève la main, "Ce sera un branding, Monsieur Tao?"

"Non, non, une belle marque au fer rouge comme pour le bétail, dans les westerns."

On doit toutes monter dans le camion militaire, nues, comme toujours.

On s'assied sur le plancher métallique couvert de détritus divers.

J'ai peur!

On roule sur des pistes, on est secoué dans tous les sens.

Enfin, on arrive dans la cour carrée d'un grand bâtiment délabré.

Dans la cour, il y a du bétail, des porcs, des boeufs et puis des filles, plein de filles nues... sales et en sueur comme nous et comme les animaux...

Ça pue! Les porcs et les filles pas lavées, et surtout, une affreuse odeur de poils  brûlés!! 

206 (4)

 Il y a aussi des bruits effrayants, les animaux et les filles qui poussent des cris stridents par moment. Les claquements des fouets, les rires et les applaudissements des spectateurs! Car il y a, bien sûr, des spectateurs! Les clients de l'hôtel peuvent assister à tout. Et, même, participer...

Je gémis de trouille.

Ouch! Ça indispose Tao, qui me dit, "T'es encore en train de pleurnicher? Continue comme ça et je demanderai au forgeron de te mettre une belle marque au fer rouge sur la plante des pieds." 

A suivre.  

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins. 

 

pub pur erog

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés