Vendredi 26 février 2016 5 26 /02 /Fév /2016 09:55

 

Le forgeron me fait me mettre à 4 pattes sur une table basse et puis "ffffcccchhh!!" Une douleur atroce!! Je pousse un hurlement!!

208.jpg

Les aides rigolent et disent quelque chose en chinois...

Oh mon Dieu!!! C'est affreux comme douleur, pire que le fouet, que le courant électrique. Il met un pansement sur la brûlure!

Et puis, on entend, "Maintenez-la encore, un moment."

C'est Tao. Il me dit, "Je ne t'avais pas promis un petit supplément pour t'apprendre à pleurnicher sans arrêt?"

Oh non!!! Je crie, "PITIÉ!! Monsieur Tao."

Il s'adresse au forgeron, "Touche-lui la plante du pied avec une tige rougie. Comme ça elle aura une raison de pleurnicher quand elle marche!!"

"Oh nooooonnnn!!!! Monsieur Tao, je ferai tout ce que vous voulez!!"

Je sens la chaleur de la tige sur ma plante de pied... Il la promène sur la plante de mon pied sans la toucher. Je n'ose ni crier, ni supplier, je me contracte, les yeux fermés, les dents serrées. J'ai tellement la trouille que ma vessie me lâche et je fais pipi!

Je dis vite, "Pardon, je ne l'ai pas fait exprès, j'ai tellement peur."

Qu'est-ce qu’ils vont me faire, Seigneur!

Ils rigolent!! Tao me dit, "On va te mettre un lange, bébé! Prête pour la marque sur la plante du pied?"

J'ai une minuscule lueur d'espoir, ils font peut-être ça, pour s'amuser.

 Alors je dis, sans gémir ni pleurer... "Je ferai ce que vous voulez... Je vous sucerai tous..." C'est idiot, parce que je ferai tout ce qu'ils veulent!

D'ailleurs c'est ce qu'il me répond!

"Bien sûr, toutes les filles font ce que je veux." Il continue en chinois pour les trois autres.

Il prend mon pied en main je pousse un cri, "Aaaiiie!!", suivi de, "Pardon, pardon..."

"C'est bon arrête de demander pardon! Se faire sucer par une petite pisseuse qui préfère les femmes, ça les amuse."

Je gémis, "Merci, Monsieur Tao".

Les apprentis me lâchent et je me relève...

Mais c'est pour me remettre à genoux aussitôt, car le forgeron a relevé son tablier de cuir. Il sort de son pantalon un sexe aussi appétissant qu'un... poulpe mort.

Je ferais n'importe quoi pour ne pas être brûlée aux pieds, même lécher un poulpe mort!

Je prends le sexe à deux mains et le mets en bouche pour le sucer du mieux que je peux... Le goût me confirme que le poulpe est mort depuis plusieurs jours!

Le forgeron, un gros Chinois qui ne doit pas avoir l'eau courante, dit un truc à Tao qui me traduit, "Si tu n'avales pas tout quand il jouit, il va te faire une belle marque."

Message bien reçu... je DOIS tout avaler!!

Ma bouche se transforme en vagin! Je vais et viens sur son sexe, son gland me caresse même la luette!

Le sexe grossit, le forgeron grogne...

Ça y est! Une giclée de foutre tiède m'emplit la bouche, le poulpe a lâché son encre! Pouah! C'est dégoûtant! Je l'avale, ainsi que la suivante et la troisième et... oh, non! Un tout petit peu de sperme coule de ma bouche!

Quand il a fini, il presse son sexe de la base jusqu'au gland pour me faire avaler la dernière goutte.

Ensuite, je me mets immédiatement à quatre pattes et j'aspire le peu de sperme qui s'est mélangé à de la poussière.

À genoux, à ses pieds, je regarde le forgeron! Il me caresse la joue...OUF!!!

Les apprentis se sont déshabillés. Le forgeron les couve du regard!

Ils sont jeunes et mince. Un de deux vient derrière moi et ouvre ma bouche à deux mains pour la présenter à son... ami!

208_02.jpg   

Le gars a bien 20 ans, mais il a encore un sexe tout mignon et presque propre. Après le gros forgeron, ça fait du bien... Je suce soigneusement... Il me caresse la tête... Je prends son sexe à deux mains, je veux dire à deux doigts, pour le branler en même temps que je le suce...

 

208_03.jpg 

Au dessus de moi, les jeunes gens s'embrassent sur la bouche, tandis que le forgeron vient leur caresser les fesses!  

Il jouit et là, j'avale tout. Il me dit un truc en chinois, que j'imagine être un truc du genre, "Merci jolie demoiselle, à la première occasion, je vous libère et on s'évade." Ou alors, il a dit, "Tu suces pas mal, petite pute!"

Son copain vient me présenter son sexe. Les jeunes sont plus propres, enfin un peu plus.

Je le suce plus longtemps...  Au moment où il va jouir, il retire son sexe de ma bouche et m'envoie tout dans la figure! J'ai juste le temps de fermer les yeux.

208_04.jpg 

Là, ce n'est pas moi, qui n'ai pas voulu avaler. Les yeux fermés je sens qu'on me lèche le visage! C'est son ami! Bon, chacun ses goûts! Tant qu'on ne me punit pas!

Quand, je suis bien léchée, je vais à genoux devant Tao, pour le sucer aussi; mais il me dit, "Lève-toi."  

Quand je suis debout, il met son visage à quelques cm du mien, "Tu crois qu'il suffit de sucer trois bites pour éviter la punition?"

"Ouiiii... Maître... pitié."

"Tu vas  remercier humblement le forgeron et ses apprentis de t'avoir laissé sucer leurs bites et jouir dans ta bouche. Si tu fais ça bien, tu vas peut-être échapper à la punition que tu mérites."

Tout pour échapper à une nouvelle brûlure au fer rouge, je me mets immédiatement à genoux devant le forgeron et m'incline jusqu'à ce que mon front touche ses chaussures, puis je me redresse un peu et j'embrasse son énorme main, en disant, "Merci de m'avoir laissé sucer votre sexe, Maître."

Il me regarde de haut – fatalement - et dit un truc en chinois. Peut-être, "Tout le plaisir a été pour moi."

Puis je fais la même chose avec les deux apprentis... L'aîné me caresse même le visage avec sa bite. Ils sont contents.

Ensuite, je vais vite à genoux devant Tao et je lui dis, "Épargnez-moi Maître, je ne pleurnicherai plus et serai la plus soumise de vos esclaves."

Voilà, ils sont contents, ils m'ont martyrisée, m'ont obligés à les sucer et maintenant ils m'obligent à m'humilier...

Facile de faire ça à une fille sans défense!

"C'est bon, rejoins les autres.", dit Tao.

Ouf!!! "Merci Maître." Je vais rejoindre la file. Je cherche Shā... Mais je ne la vois, nulle part.

On retourne au hangar.

Reem rejoint aussitôt Tsin avec... sa nouvelle fiancée... Manifestement, elles n'ont pas besoin de moi...

Je reste là, seule bi, au milieu de filles hétéros, enfin c'est ce qu'elles ont dit...

Je m'assois péniblement sur la base de fesses!

208_01.jpg 

Je voudrais retrouver une amie pour me réconforter et sentir une odeur de fille...

On verra...

Le soir, on reçoit à manger. Pas besoin d'aller mendier, quel confort!  

Je passe une nuit... spéciale. Chaque fois que je bouge, ou presque, la douleur de la brûlure dans la fesse me réveille. Les autres filles sont dans le même cas... Je les entends gémir.

Le lendemain, Tao crie pour nous réveiller.

Pppfff!! Je ne recommanderai pas cet hôtel!

On reçoit un petit déjeuner sommaire, un genre de porridge gluant, je déteste ça!

"Et il faut tout finir", dit Tao.

Il demande aux deux Indonésiennes de changer les pansements.

Ensuite, on va toutes devant le hangar. Il y a de nouveaux des clients et des clientes, comme des hyènes réunies pour dévorer un bébé antilope égaré.

Ils sont assis et... habillées, nous à genoux ou assise sur nos talons et nues.

Un mince Chinois arrive. Il a l'air très jeune et il est assez beau. Beau et soigné, peut-être un gay...

Il parle très bien l'anglais.

Il nous dit, "Bientôt, vous allez être choisie par les clients de l'hôtel. Pour que vous leur donniez entière satisfaction, on va vous éduquer. Vous devrez être capable de les amuser et de réaliser leurs moindres caprices sexuels. Les faire rire et jouir, c'est ce que nous garantissons à nos clients. Aujourd'hui, vous allez chacune à votre tour raconter une histoire drôle. Celle qui ne réussit pas à faire rire les spectateurs passera 24 h dans le cylindre après avoir été fouettée."

Ils sont complètement cinglés! Je n'ai jamais réussi à faire rire personne ou alors à mes dépens!!

En plus, toute nue, avec la peur de la punition qui risque d'arriver, même Florence Foresti aurait du mal à faire rire!

Il appelle, "Léa".

Une jolie blonde avec de beaux seins, qui se balancent légèrement quand elle marche, s'avance vers lui, "C'est moi, Monsieur."

"Fais face aux spectateurs et raconte-leur une histoire".

Elle monte sur la scène, enfin sur la caisse retournée qui nous sert de scène.

Elle est belle et paniquée! Comme nous toutes, elle cherche ce qui pourrait bien la sauver du fouet!

Tao met la main sur le manche de son fouet, alors elle dit, "Vous connaissez la différence entre une femme et un ascenseur?"

Personne ne voit.

"Il n'y en a pas, dans les deux cas, tu mets ton doigt ou t'habites!"

... Euh... ah oui! "Tu mets ton doigt ou ta bite."

Il y a juste deux ou trois personnes qui rient, les autres ne comprennent pas!

"Pas assez de rires!", dit Tao, "Tu vas être punie."

"Attends Tao." C'est un jeune homme grand et mince qui a dit ça.

"Ne la punis, elle me plaît. Je vais m'amuser avec elle!"

Tao a l'air embêté.

Louise-1.jpg 

Le jeune homme lui tend plusieurs billets, ainsi qu'un collier et une laisse.

Grand sourire de Tao qui empoche les billets, puis met le collier au cou de la jolie Léa en lui disant, "Mets-toi à 4 pattes et obéis bien à ton maître!"

Louise-2.jpg 

Il tend la laisse au jeune homme en disant, "Amusez-vous bien, Monsieur."

La jolie blonde s'éloigne à 4 pattes, derrière son nouveau maître.

Un des spectateurs siffle et dit, "Quel cul, cette petite chienne!"

Et quelle chance elle a!!

Moi, je ne raconte *jamais* d'histoire drôle!

Mais, tout sauf le fouet et le cylindre!!

Tao appelle une autre fille.

Je ne regarde plus, je cherche! Une histoire drôle, par pitié!!! Je n'en connais pas! Même pas des histoires de blondes, vu que je suis brune et que...

Et puis... je me souviens vaguement d'une histoire, datant de l'école. Elle est ridicule, mais c'est la seule dont je me souvienne! Je vais mimer l'histoire... et puis, je me mettrai à genoux et je les supplierai de rire... Hani, tu es nulle!!

Non, je vais y arriver!!

"Hani!"

"C'est moi, Monsieur."

"Eh bien, c'est à ton tour."

Je monte sur la scène et, nue comme un lombric femelle, je fais face aux spectateurs.

208_05.jpg 

"Une institutrice demande à ses élèves, "Avec quoi peut-on faire une compote?"

Les enfants répondent chacun à leur tour.

"Avec des pommes..." (je caresse mes seins)

"Avec des poires." (je me mets de profil et je tire sur le bout de mes seins)

- quelques rires!! -

Un troisième, "Avec des melons" (je me retourne et je mets les deux mains sur mes fesses.)

Et puis un petit blond, assis dans le fond, dit, "Avec des moules" (j'écarte les jambes et je montre ma chatte.)

L'institutrice lui dit, "Ah non, tu te trompes! Les moules ce sont bien des fruits de mer, mais on ne peut pas en faire de la compote."

L'enfant répond, "Pourtant, ma mère dit souvent à mon père au petit déjeuner, j'ai la moule en compote!"

Je mets ma main entre mes cuisses et je fais la grimace.

 

Et... ils rient!! Oh putain! J'ai réussi à faire rire!

Le Chinois me dit, "C'est bien, mets-toi là."

Il montre les 2 filles qui ont réussi à faire rire avant moi.

Pas de fouet, pas de cylindre... Ouf!

On est 5 sur 20 à avoir réussi.

Tsin arrive en courant... Elle dit un truc en chinois.

Puis à nous, "Toutes au hangar... vite!"

Moi qui espérais avoir une récompense pour ma petite performance! 

À suivre

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour plein de super dessins.

 

pub pur erog 

 

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés