Samedi 13 octobre 2012 6 13 /10 /Oct /2012 13:55

Carla a un rendez vous en ville. Un jeune homme basané – et pas mal du tout – va la conduire et l'attendre.

Lili demande à un de ses potes qui boit une bière, de s'occuper du "resto".

Nous, on va dans la deuxième caravane attenante à la première. C'est sa chambre, son living... Et c'est le bordel : des vêtements et des trucs divers jonchent le sol…

"Corinne va arriver", me dit Lili, "c'est elle qui va te dire ce que tu as à faire."

"Euh… j'ai déjà fait ce genre de job".

"Fait quand même attention à lui obéir, c'est le genre Iris, tu vois??" Oh oui, je vois!

Elle arrive, c'est une brune, mince. Elle embrasse Lili, puis me dit, "Salut, mia."

"Bonjour, Mademoiselle."

Elle me détaille des pieds à la tête. Jr lui conviens…

Elle a l'air jeune, on dirait une étudiante, à part ses vêtements, une mini jupe très courte et des bottes cuissardes à hauts talons. Elle a les mêmes yeux que Lili… c'est une amie, mais on pourrait croire sa fille, peut être que je me fais un film.

Elle me dit, "Va dehors et quand tu vois arriver un couple, fais le entrer… avec des égards."

"Oui, Mademoiselle."

Je dois vous avouer que je me suis un peu vantée quand j'ai dit que je connaissais ce genre de job… c'est pas vraiment mon truc…

Bien sûr, il m'est arrivé de faire le plus vieux métier du monde (non pas médecin, l'autre!), c'était dans des circonstances très particulières. J'habitais dans un squat et quand on manquait d'argent, j'allais en… gagner.

Mon petit ami était le chef du groupe et il n'était pas commode. J'ai travaillé dans un peep show. Ce qui inclut de continuer dans une petite pièce avec les clients que le souhaitent.

    

jen041DSC_0324

 

Une grosse voiture arrive et me tire de ma rêverie.

C'est une Rolls… sauf qu'il y a un B à la place de la Spirit of Ectasy qui orne le capot des Rolls, c'est peut être une… Bolls.

"Une Bentley, stupide!!!"

(Euh… c'est Iris qui vient de lire ce que j'écris par-dessus mon épaule.)

Un grand Black, genre chauffeur/garde du corps, ouvre la portière arrière. En sort un type d'une cinquantaine d'années, qui ressemble un peu à Phil Defer le mauvais dans un album de Lucky Luke. Tout long, tout maigre, toute sale gueule. Venant de l'autre côté, une fille blonde, la trentaine, élégante, appétissante, seul fausse note : elle a les yeux rouges… Oui mais, pas comme un lapin blanc, bien sur, mais comme une fille qui a pleuré – je connais ça.

"Bonjour, Monsieur, on vous attends à l'intérieur."

"Merci petite, on te suit.", dit le grand type.

Il connaît Lili et ils se saluent… Peut être qu'elle a descendu des gens pour lui?? Ça leur irait bien! La blonde reste dans un coin tête baissée.

Le grand type s'appelle John, il a l'air pété de thune, d'où sa Bolls….non, non, c'est pour rire, sa Bentley!

Il est évident que la blonde qui a pleuré lui a fait quelque chose qu'il n'a pas apprécié… du tout, du tout.

Il nous demande, "Vous savez ce qu'elle m'a fait cette salope".

Oui, j'ai une idée, mais est ce qu'il faut le dire?? Non assurément, mais bon j'ai envie de me rendre intéressante… Alors, je dis :

"Elle vous a trompé, M'sieur… enfin, je crois."

"Exactement! Tu es futée toi… et???"

"Et vous n'aimez pas ça du tout, du tout, M'sieur."

"Non, je n'aime pas ça du tout…e t elle va me le payer!". S'adressant à la fille, il dit, "Tu avais envie de te faire baiser, hein, salope? Eh bien, tu vas être servie!"

Il dit à Corinne, "Corrige-la d'abord".

Elle ne demande pas mieux! "Ce serait bien de commencer par mia qui va travailler avec elle."

Mais, j'ai rien fait moi, j'ai trompé personne, alors je dis, "Mais pourquoi? J'ai rien fait, moi!"

"Pour faire connaissance et t'apprendre qui est le chef… et puis, on m'a dit qu'il fallait te mener à la baguette". Elle se tourne vers le mec, John, "Et comme ça votre... euh… femme sait ce qui va lui arriver."

"Il faut lui trouver un nom à cette salope". Il se tourne vers moi "Tu as une idée, toi, qui est futée?"

"Si je lui trouve un nom, je ne serai pas punie, Monsieur?"

"D'accord."

"Je pensais à, "Lassie, une chienne fidèle.".

"Joliii..., t'es une pute qui a des idées, toi." Je suis pas une pute!! Mais c'est vrai que j'ai parfois des idées, surtout de ce genre…

Corinne demande, "Vous voulez que je ne la fesse pas?"

Le type réfléchit…

"Vous aviez promis, Monsieur…" je lui dis.

"Eh bien j'ai changé d'avis, c'est une bonne idée de commencer par toi, comme ça Lassie verra ce qui l'attend."

Ah, merde! Le sale rat!! J'ose rien dire, mais si un jour, j'ai l'occasion de lui faire un coup de… pute, je vais pas le rater! Bien fait qu'il soit cocu!!

Il demande à Corinne, "C'est pas un problème après pour tapiner??"

"Non pas du tout! Je laisse des marques esthétiques, ça plait aux clients."

 

img481

 

Elle me désigne l'accoudoir d'un vieux fauteuil.

Une fessée d'une fille de 48 kg, ça ne me fait pas peur. J'enlève mon jean et je me couche sur l'accoudoir, les fesses en l'air, les jambes un peu écartées.

Corinne prends un truc dans son sac… Ouch!! Elle en sort une saleté de martinet!  Ça, je connais et ça fait mal!!! Je ne peux pas m'empêcher de dire, "Je vous en prie, pas trop fort, Mademoiselle."

"Pas trop fort, mia??? D'accord, voilà!", elle lève son bras bien haut et avec force abat les lanières qui viennent claquer sur mes fesses. Aiiiiie!! Aiiiiie!! Putain!! Elle doit faire du tennis cette salope. J'ai déjà des larmes plein les yeux.

"Tu ne comptes pas, mia?"

"Si, mademoiselle. Un, merci Mademoiselle"

"Celui là on ne le compte pas, alors tu vas en avoir 5 de bienvenue, 5 pour avoir essayé d'échapper à la fessée et 5 pour avoir demandé, "pas trop fort", ça te semble juste?"

"Oui, Mademoiselle."

Et c'est reparti : 15 fois les lanières s'abattent sur mes fesse je fais "aiiie!!" "ouiiiille!!" "Je vous en priiiie!!" et chaque fois je compte…

Enfin… Aiiiie!!!…. 15, merci, Mademoiselle".

"Tu peux te relever"

Je frotte mes fesses. Mon nez coule… Je le frotte avec le dos de la main! Le grand type pose sa main sur mes fesses, je fais un bond. "Reste tranquille!", me dit Corinne. "C'est vrai que c'est joli." Il regarde Corrinne, "Tu es une artiste… Je ferais appel à tes talents, pour des films, que je produis et pour d'autres choses".

Corrine a l'air ravie, "Avec plaisir, Monsieur."

Il passe ses doigts sur les marques rouges que les lanières ont laissées sur mes fesses.

"Qu'est ce que tu en penses Lassie?", elle ne répond rien. "Tu as perdu ta langue?? Tu veux qu'un certain dossier circule?"

Là elle réagit, "Non, s'il te plait."

"Alors met toi sur l'accoudoir et présente tes fesses!!"    

Elle se met devant le fauteuil relève sa jupe classe, baisse une délicate culotte en dentelles et se couche comme moi sur l'accoudoir.

Bon, c'est pas pour me vanter mais en fesses de filles, je m'y connaîs, déjà les miennes qui sont canons (!), Lassie elle a vraiment un beau cul, dans le genre opulent… Les cuisses sont un peu fortes, mais les fesses sont bombées comme celle d'une Black.

Elle a les marques blanches d'un maillot.

Corinne lève son martinet et les lanières en sifflant viennent claquer sur ses fesses, les couvant de rayures d'abord roses, puis rouges. Lassie pousse à peine un soupir. Corinne demande, "Combien, Monsieur?".

"Je te dirai. Vas-y…"

Alors elle y va et on sent que c'est son truc! Les lanières couvrent les parties blanches des fesses de rayures de plus en plus denses. Les fesses montent et descendent sous les coups… C'est beau et excitant. J'imagine la danse qu'ont dû faire les miennes… Lassie pousse à peine quelques gémissements étouffés, rien à voir avec mes plaintes et mes supplications. Pourtant, je vous jure que ça fait mal, très mal! Cette fille ne bronche pratiquement pas.

Corinne, s'arrête et dit, "25, Monsieur, je continue?" Les fesses de Lassie continuent à bouger, comme si les lanières cinglaient toujours… Elle n'a toujours rien dit.

"Encore 25, Lassie?", demande John.

Enfin, elle parle, Non, je t'en prie.".

C'est sobre, concis… Elle est dure et elle a de la classe. Moi j'aurais léché les pieds de Corinne en la suppliant pour ne pas en avoir 25 de plus.

Elle se redresse et attend, les yeux toujours baissés.

"Maintenant, tu vas aller sucer des camionneurs, je suis sûr que ça va ta plaire autant que ton aventure avec…". Il ne continue pas.

Il sort de sa poche une enveloppe qu'il donne à Lili.

A moi, il tend un billet de 50 e. "C'est pour avoir trouvé, le nom…"

Je lui balancerais bien son billet à travers la gueule, à ce sale type… mais bon…. mais, bon, quand on est fauchée! 

Je fais un minuscule sourire, "Merci Monsieur"

Puis, je donne le billet à Corinne, autant être bien avec celle qui tient le manche du fouet. Elle apprécie.

"Travaillez bien les filles!", nous dit le sale type. "Lassie, tu sais que ta liberté ne tient qu'à une fil?". Il sort, Lili le raccompagne.    

Corinne nous donne des vêtements. Jupes ultra minis, boots à hauts talons. Pour marcher dans le parking, ça va être fastoche… Si on se penche on étale nos fesses et nos marques. Fringuées, comme ça on ne risque pas de nous prendre pour des auto-stoppeuses, mais il faut avouer que Lassie est super bandante et, oui, moi aussi!

On sort avec Corinne.

Je murmure, "Excuse moi pour le nom, ça m'est venu comme ça…"

Elle répond, "T'as bien fait, il fallait calmer ce con!"

"Tu es triste? Ça t'ennuie de faire ça ?"

"J'ai un gros problème… mais pour ce qui est de tapiner ça ne me fait pas peur".

Je crois qu'elle ne doit pas avoir peur de grand-chose.

"Ça va s'arranger avec ton mari?"

"Tu serais pas un peu curieuse toi?"

"Ben, c'est juste pour…"

Ouch!! Corinne a remarqué qu'on parlait! Elle vient vers nous et m'envoie une gifle, qui claque bien sur ma joue. "Tu sais pourquoi?"

En plus de mes fesses, j'ai maintenant une joue brûlante! Je réponds, "Oui, Mademoiselle, je dois me taire. "

A Lassie, elle se contente de dire, "ça vaut pour toi aussi…"

Lassie parlait aussi, mais c'est toujours moi qui prend!!    

 

À suivre… dans 2 semaines, car Iris, intéressée par mon histoire de peep show,

veut que j'en parle la semaine prochaine…

"En détails, Iris??"

Paf!!! Aïe!!...euh… Oui, en détails…

Pourquoi c'est toujours moi qui prend les claques???

 

À suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour le super dessin!

 

pub pur erog 

 

 

 

Par miasansdessous - Publié dans : domination - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés