Vendredi 15 avril 2016 5 15 /04 /Avr /2016 12:37

 

On a tous des rêves, petits et grands. Moi, je suis le genre à me bouger le cul pour que mes rêves se réalisent. Ce n'est pas très élégant, dit comme ça, mais mon cul va avoir un rôle important.

Mon rêve, enfin un de mes rêves, c'est d'être publiée... sur du papier comme dans l'ancien temps.

Alors, je m'applique, je raconte des choses qui me sont arrivées, je les embellis, aussi. Et puis, je raconte des histoires de pirates, d'aventures, de « red light district. », de harem, de chiens... très affectueux... Toutes des choses cool.

Alors, il y a un mois, je me suis dit :

— Ma fille, si tu veux être publiée bouge-toi le cul.

Ce que j'écris est quand même un peu spécial, étant donné que je n'imagine les rapports humains... enfin, disons, le sexe, que dans des rapports de domination/soumission. Genre, une personne tient le fouet, l'autre rampe à ses pieds !

Vous allez me dire que, je pourrais écrire une histoire de domination soft pleine de... nuances. Ah oui, je vois très bien ce que vous voulez dire ! J'adorerais avoir autant de succès que les femmes qui écrivent des histoires... nuancées ! Mais bon, moi, je connais ce milieu, contrairement à l'auteur dont on parle.

— Bref?

Oui, vous avez raison, bref, moi, j'écris des histoires pour les adultes!

Je me suis renseignée  et il n'y a qu'une maison d'éditions qui édite ce genre de livres : les Éditions Millevertus à Paris.

Ok, Paris ce n'est pas le bout du monde, alors je casse ma tirelire. C’est que moi, je n’ai qu’un petit salaire. Bah, je mangerai des pâtes!

***

*** Eh, oh, mia! T'en fais des tonnes là !

- Tiens, la Voix ! T'es ici aussi ?

*** Je suis partout où tu es.

Ah, ben oui, logique.

***

Bon, je ne mangerai pas des pâtes, mais des raviolis !

Je prends le car pour Paris avec mon dvd, sous le bras, enfin, dans mon sac.

En arrivant à Paris, après 6 h de route - c'est long – j’admire la ville du haut de mon car.

Alors, je lançai sur cette ruche bourdonnant un regard qui semblait par avance en pomper le miel, et je dis ces mots grandioses : A nous deux maintenant ! *

Je me perds d'abord dans le métro… Pas facile quand on vient de la province…. Je finis pourtant par arriver du côté de la porte de Saint Ouen. Ce n'est pas pour critiquer, mais ce n'est pas le plus beau coin de Paris.

 Par contre, l'immeuble où se trouve le siège des Éditions Millevertus est moderne et assez impressionnant.

J'entre dans le hall. Il y a beaucoup de gens qui vont et viennent.

Je regarde les noms des sociétés qui ont leur siège dans cet immeuble.

Oh! Ce sont toutes des sociétés de cul!

*** MIA!

Je veux dire, ce sont des sociétés qui on en commun, une activité en rapport avec l'érotisme.

En plus, des « Éditions Millevertus. », il y a « X movies and videos. » « Sex Toy International. » « Agence Charme. » « The golden shower Inc. »

J'arrête ma lecture parce qu'une chatte m'interpelle!

— Vous désirez ?

Oui, les hôtesses sont des chattes! Collant noir soulignant leurs formes, petites oreilles pointues et même une queue que je vois dépasser du bureau.

C'est surprenant! Mais, bon, pourquoi pas.

J'aurais du faire un effort, question vêtements, mais je crois que je vous ai déjà parlé de mon salaire.

J'ai un jean propre, à peine déchiré au genou droit et un tee shirt du groupe de hard de Seattle « Alice in chains. » Au dessus, un petit blouson en cuir un peu étriqué mais à peine râpé. Ah, oui et des baskets, sans chaussettes parce qu'elles étaient toutes « au sale ». ... euh… peut être que je rentre un peu trop dans les détails!

Les visiteurs s'adressent à une des chattes et reçoivent un badge qu'ils doivent porter. Ils passent ensuite dans un portique qui détecte le métal comme dans les aéroports. Un garde vérifie qu'ils n’ont pas une arme en plastique et les laisse passer.

Les chattes me regardent... amusées.

S'en suit le dialogue suivant.

— Vous désirez?

— ... euh... voir le patron?

— Le patron de quoi?

—... euh... des Éditions Millevertus.

— Il est à 6000 kilomètres d'ici.

— Alors... euh... le directeur.

— Vous avez rendez vous?

— Non, mais c'est pour lui donner un livre que j'ai écrit et il est sur dvd et...

Là, les filles se regardent et se mettent à rire, mais, bien, franchement!

Dites c'est normal, ça, des hôtesses chattes qui se foutent de la gueule des visiteurs ?

Elles ne me répondent même pas. Une des deux appuie sur le bouton d'un interphone et dit :

— William tu peux venir.

Un grand Black arrive.

— Tu veux bien reconduire, Mademoiselle.

Quelle garce!

Je leur dit :

— Mais, vous pourriez au moins...

La chatte se lève et va murmurer quelque chose à l'oreille du garde. Quoi? Elle n'est vraiment pas polie cette chatte!

215-A.jpg

Le garde me prend par le bras, serre un peu et on sort.

Comme, je suis sur le point de pleurer, il me dit :

— Pleure pas, personne ne peut entrer sans rendez vous depuis les attentats.

Je lui explique :

— Mais j'ai pris le car de Bruxelles…

— Envoie ton manuscrit par la poste.

— Vous croyez qu'on le lira ?

Il hausse les épaules, en disant :

— Je ne crois pas. Ils reçoivent des quantités de manuscrits et de dvd...

— Et, si je téléphone?

— Si tu ne téléphone pas de la part de quelqu'un qu'il connaît, on ne te passera jamais le directeur.

— Peut être, si je vais devant chez lui ou dans un restaurant où il va ou en boite... Je devrais pouvoir rester 5 minutes dans son bureau pour me renseigner sur lui.

— C'est tellement important ?

— Oh oui, Monsieur, je suis sûr que s'il lit mon manuscrit, il publiera mon livre : c'est mon rêve !

Il réfléchi :

— Je connais une façon pour toi d'aller dans son bureau, mais ce sera un peu compliqué.

Bon, là, je sais qu'il va me demander quelque chose en contrepartie, de l'argent ou mon cul !

Et... il met sa grosse main sur mes fesses !

Ouf ! C'est mon cul qu'il veut!

Oui, parce que je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit, mais... j'ai des fins de mois difficiles !

Je frôle délicatement la bosse qui est apparue dans son pantalon ! Ces deux gestes : sa main sur mes fesses, la mienne sur sa bite, c'est comme deux marchands de chevaux qui se tapent dans la main : on vient de conclure une affaire ! Ton cul contre le renseignement.

On retourne, dans l'immeuble vers les 2 chattes.

Le black leur dit :

— Je vais discuter dans le bureau avec Mademoiselle.

Les hôtesses se marrent à nouveau! Une des deux me dit :

— J'espère que tu as une grande bouche, parce qu'il a une grosse bite.

Les autres visiteurs nous regardent amusés.

Je devrais répondre quelque chose à cette pouffe en chatte, mais à la place d'une répartie cinglante, je deviens toute rouge.

On va dans le local du garde où il y a une série de petits écrans de contrôle reliés aux cameras de surveillance.

Le Black descend la tirette de son pantalon et extrait un sexe qui bande déjà à moitié. Il s’assoit en disant :

— La sucette de Mademoiselle est avancée !

Il est marrant… enfin, pour un garde privé !

Les mecs marrants, j'aime... mais faire une fellation à un inconnu, j'aime moins !

On ne connaît pas les habitudes d'hygiène du Monsieur. Mais, bon, j'ai entendu dire qu'il fallait coucher pour réussir dans le ciné ou la télé, on va dire qu'il faut sucer pour réussir dans la littérature.

***

*** Qui fait de la littérature?

- Oui, la Voix, en l'écrivant je me suis dis, « ça va réveiller la Voix... »

*** J'aime pas être la voix intérieure d'une gamine qui a la grosse tête !!

- Tu as raison, je recommence : on va dire qu'il faut sucer pour réussir dans... les livres cochons ? Les écrits dégueulasses ? Les torchons qui sortent d'une poubelle ?

*** Ça va, ça va n'en rajoute pas ! Va sucer, c'est encore ce que tu fais le mieux!

***

Ppffff...

Je m'agenouille à côté des jambes du garde, le nez contre son gland rose et humide. L’odeur est légère ! Ouf ! Il a une salle de bains et il l'utilise. Comme ça, ça va !

Comme un de mes principes, c’est de connaître le prénom d’un Monsieur, que je vais sucer, je lui demande :

— Tu t'appelles comment?

— William. Et toi?

— Moi, c'est mia.

— Ravi de me faire sucer par toi mia.

Je ne vais pas sucer un inconnu, mon honneur est sauf !

Je commence à lécher le gland comme si c'était un  magnum glacé aux amandes (j'adore ça !). J'enfonce le bout de ma langue dans son méat... Et, puis j'arrive à le prendre tout à fait en bouche. Ouch ! C'est juste ! J'ai la bouche pleine ! Ma tête va et vient sur son membre et ma luette, vient caresser son gland. Il aime, me le dis, le grogne même...

215-B.jpg  

Quand je sens que son membre grossit, je le retire juste à temps et il arrose le plancher. C'est vrai, quoi, je ne suis pas dans une histoire de mia, où les filles sont vaccinées contre les MST.

Je prends quelques de kleenex et je nettoie le plancher.

Bon... et maintenant ? Je reste à genoux et je pose la main sur sa cuisse musclée.

Il apprécie... ma soumission et remplit sa part du contrat : fellation contre renseignements.

— J'ai remarqué que Monsieur A notait tous ces rendez vous, dans un grand agenda qui se trouve sur son bureau. Pour y aller, je ne vois qu'une solution, fais-toi engager dans l'équipe de nettoyage. Celui qui s'en occupe, c'est un nommé Bajram, un Albanais. Le soir, il est souvent dans un café de quartier. Tu as vraiment envie d'aller dans ce bureau?

— Oui, Monsieur, vraiment.

Je me relève. Il prend une feuille de papier, écrit quelque chose, le met dans une enveloppe qu'il ferme en la léchant. Ensuite, il écrit l'adresse du café.

Il me donne l'enveloppe en disant :

— Donne-lui ça.

Comme, il n'a pas encore remis son matos dans son pantalon, je me baisse et donne un baiser sur son sexe qui est tout alangui sur une de ses cuisses.

— Merci, Monsieur.

Il me reconduit. En passant une des chattes lui demande :

— Elle suce bien.

— Super!, répond-il en levant le pouce.

Bon...

Un bisou, sur la bouche, cette fois-ci... Et, en route pour de nouvelles aventures.

 

* Je sais, qu’on dirait du Balzac.

*** C'est du Balzac, mia!

- Oh, ben, mince! C'est une… euh… coïncidence... 

A suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins. 

Par miasansdessous - Publié dans : fellation - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés