Samedi 13 octobre 2012 6 13 /10 /Oct /2012 13:57

Je suis sur le bord du parking avec une joue rouge. Corinne, la fille qui nous surveille a la main leste… Elle m'a giflée parce que je parlais avec Lassie, à qui elle n'a fait qu'une remarque!    

A part ma joue rouge, je suis plutôt sexy, Lassie aussi bien sûr. Elle a une façon de faire qui attire les hommes… Si les clients ne choisissent qu'elle, je vais encore avoir des ennuis.

Je lui dis tout bas, "Tu es vraiment sexy, les clients vont te choisir...".

Elle soupire, "Tu as l'air douée pour te dévaloriser!".

C'est vrai...

On est obligées d'attendre debout sur des hauts talons et sans dire un mot, c'est vraiment pénible. Au bout d'un petit moment, Lassie me dit, "Je vais aller parler à cette conne, après on pourra discuter!"

Si elle a envie de se prendre une gifle, c'est son affaire.

Je les vois discuter un peu plus loin…et, non, elle ne se prend pas de gifle. Corinne a même l'air d'accord avec elle. Elles discutent un moment.

Lassie revient, "Voilà, elle va nous foutre la paix… alors, pourquoi on te choisirait pas?? T'est vraiment sexy aussi… surtout de dos!" 

C'est un compliment, ça?

J'ai envie de bien m'entendre avec elle, d'avoir une amie…  Hélas, je crois que je suis mal tombée, car elle me dit, "A partir de maintenant, je te dirai avec qui tu dois aller."  

"Comment ça…", je commence. Mais, il y a un tracteur qui arrive et elle me coupe la parole, "Celui là, s'il s'arrête, il est pour toi.", et elle s'éloigne.

Le tracteur freine à ma hauteur, le paysan  me demande, "C'est combien pour une pipe, pitchounette?"

C'est direct et pas très classe! D'un autre côté, je suis une pute sur un parking!!  

"25 euros, M'sieur". "OK, monte". Chouette, je vais faire un tour en tracteur.

J'ai bien compris ce que voulait faire Lassie, les tracteurs et les vieilles camionnettes pourries, ça va être pour moi. Les Porsches et les camions   Berliet tous neufs, ça va être pour elle. Quelle garce! Mais je ne vais pas me laisser faire!

Je vais lui dire, que je ne suis pas d'accord et qu'on est… collègues, le mec de ce matin l'a dit.

 

11routiers

Corinne m'a montré un endroit discret dans le fond du parking.

Mon paysan est gentil, il a un accent du midi à couper au couteau. C'est la première fois qu'on m'appelle comme ça. Il le redit, "Montre-moi, d'abord tes fesses Pitchounette."

Ça c'est pas difficile avec la mini jupe qui les couvre à peine. Je me penche en avant et c'est…la pleine lune! Il se met à genoux en geignant un peu à cause de son arthrose et les embrasse. Il remarque bien sûr les marques. "On t'a battue?".  

Je ne vais pas expliquer les vraies rasions, qui n'en sont pas d'ailleurs. Alors j'invente, "Je n'ai pas fait assez de clients, hier, parce que… j'ai été chez le dentiste et j'étais pas bien!".

Pas mal mes explications, hein?

Il me caresse les fesses, "Pôv' pitchounette". Ah oui je suis bien d'accord avec lui.

Bon, c'est pas tout ça, je ne peux pas rester trop longtemps sinon je vais avoir Corinne sur le dos.

Je me mets à genoux devant lui et descends la tirette de son pantalon. Ce que Lassie veut éviter, c'est le manque d'hygiène campagnarde. Ben non, il ne sort pas de la douche, mais son sexe est tout à fait comestible, d'ailleurs je le mets en bouche. Ça me plait bien de lécher la bite d'un paysan avec ma bouche et ma langue de citadine.

"Tu fais ça bien, petite!". Il me caresse la joue, pendant que je le suce et lui fait des agaceries avec la langue. Je lui fais une pipe pour VIP, mettant même mon nez dans ses poils, pour que ma luette lui caresse le gland.

Quand je le sens gonfler et sur le point de jouir, je le sors de ma bouche pour dévier le tir. Son sperme part en saccades fleurir le gazon râpé de trois flaques blanchâtres semblables à des fleurs fanées… Il sème à tout vent, mon paysan.

"Tu fais ça très bien, dis, pitchounette, tu voudrais pas faire Fanny à notre club samedi?"

"C'est quoi faire Fanny, M'sieur?" 

"Aux boules, le perdant doit embrasser le cul de Fanny. Tous les clubs ont une statuette d'une Fanny qui lève ses jupes, mais on en voudrait une vraie".

Marrant... "Oui ça me plairait, mais vous devez demander à Lili au resto et aussi combien ça vous coûterait."

"Oui, pas de problèmes, je la connais bien".

Il me paye 25 e + 5 e de pourboire, je le remercie, on se fait un bisou… J'aime bien les paysans, moi…

Maintenant, j'ai un œuf à peler avec Lassie. Le tracteur me dépose près d'elle.

Elle me fait un sourire, "Ça s'est bien passé mia?"

"Oui très bien, mais je trouve qu'il n'y a aucune raison que je doive t'obéir, le type de ce matin m'a même dit que je devais voir si tu travaillais bien."

"Faut toujours un chef, mia et le chef c'est moi. Tu vas m'obéir ou je te punirai."

"Alors celle là, elle est raide, tu faisais moins la fière ce matin!"

"Moi, je trouve que c'est toi qui était comique avec tes supplications."

Elle m'imite avec une voix suppliante de petite fille, "Pas trop fort, Mademoiselle", "Oh non ça fait trop mal", "pitié, je serai sage", "25, merci Mademoiselle".

Quelle sale garce, je sens la colère monter en moi, "C'est bon tu l'auras voulu, je vais prévenir Corinne et tu vas voir ce que tu vas prendre!!"

Ça a l'air de lui faire ni chaud ni froid, "C'est une mauvaise idée, mia".

Ah ouais? Je suis sûre qu'elle a la trouille que je dise comment elle se conduit alors que son mari a payé pour qu'elle fasse la même chose que moi.

Elle va voir!

Je vais chez Corinne.

"Excusez moi, Mademoiselle Corinne, mais Lassie ne veut faire que les clients qui lui plaisent et elle dit qu'elle peut me punir, si elle veut."

Corinne soupire "C'est vrai, mia…"

"Mais ce matin…"

"Oui ce matin c'était comme ça et maintenant c'est autrement."

"C'est vraiment injuste!".

Ooops! Je n'aurais pas du dire ça, elle me regarde pas… gentiment, "Ah c'est injuste? Tire tes cheveux vers le haut du coté droit!"

Merde!!! Je tire mes cheveux et CLAC!!! Une bonne gifle! "Aîiiie!!", j'ai les yeux pleins de larmes.

"Retourne chez Lassie et excuse toi. Si tu continues, tu vas passer le week end dans le glory hole de l'Estaque!"

Je retourne chez Lassie en me frottant la joue…

"Je t'ai prévenue, mais bon, c'est plus équilibré maintenant, tu en as reçu de chaque côté!"

Je lui dis les yeux baissés, "Je te prie de m'excuser, Lassie…"

Elle ne répond pas.

Je finis par lui dire, "Je peux te poser une question?"

"Ça dépends, essaie toujours."

"C'est quoi le gloriole de lestac?"

"Imagine,  une grande pièce circulaire très éclairée, tous les mètres tu as un miroir sans tain qui permet de voir de l'extérieur dans la pièce. De l'autre côté, il y a des filles nues, à genoux, les mains menottées dans le dos…. Entre les deux un trou. Tu devines la suite?"

"Des hommes mettent leurs sexes dans le trou?"

"Bravo, mia!"

"Il y a beaucoup d'hommes pour le gloriole?"

"Ça dépends, j'en ai vu pas mal."

"Tu as fait ça toi??"

"Non, pas moi, sotte… Mais j'ai amené une deux filles!".

"Et... euh... pourquoi…?"

"Pour qu'elles soient plus… souples…"

Tête de mia… "Pour ça, tu la fais punir et aller dans le glori machin?

"Bon écoute, c'est glory, comme gloire et hole comme trou, c'est pas gloriolle…et l'Estaque c'est un quartier de Marseilles"

….

"Eh bien t'as perdu ta langue, mia?"

"Pourquoi, tu acceptes pas mes excuses?"

"Parce que tu as besoin d'une bonne leçon, d'abord…"

"Et si je parlais de tout ça à Lili?".

Lassie se met à rire…

"Tu as gagné, je te punirai demain à 11 h. Tu me le rappelleras d'ailleurs : à 11 h, tu viendras me dire (elle m'imite à nouveau) : je… je… euh… viens pour… ma pu.. pu.."

A ce moment là un camion arrive.

"Souris," dit Lassie, "voilà un client".

 

 

C'est un camionneur, qui connaît Corinne. Il sait qu'il y a une nouvelle. Et même deux nouvelles. "Je vous prends toutes les deux".

Le camion va se garer au même endroit discret. Nous, on y va à pied.

Le camionneur est un gros mec sympa. Il y va franco et sort de son pantalon, un sexe encore assoupi.

"Voilà la bête, les filles, montrez moi ce que vous savez faire".

Lassie s'agenouille et me fait signe de le faire aussi. Elle commence par m'embrasser… bien… mais, je sais que c'est un baiser de Judas. Elle me met beaucoup de salive dans la bouche. Elle sort sa langue, moi aussi, on se caresse la langue l'une l'autre. La bite du camionneur se dresse. Iris prends le sexe en main et dégage le gland qui est maintenant entre nos bouches. Nos langues s'activent sur le gland tout luisant de salive. J'imite ce que fait Lassie, je lèche et je suce en même temps qu'elle. Le gars apprécie, genre, "Ouais vous sucez bien…vous aimez ça salopes?"

Lassie lève les yeux au ciel, genre "Ah ouais, on adore ça". Sa mimique est vraiment drôle, je me retiens de rire… Le gars nous caresse la tête. Il y a nos bouches et mos langues et son gland au milieu. On s'active en se regardant dans les yeux, on louche, tellement, on est près l'une de l'autre. Lassie fait exprès de loucher le plus fort qu'elle peut, je sens le fou rire qui monte, comme lorsqu'on fait une connerie, pendant la messe, vous voyez?

Heureusement, le gars est prêt de jouir, alors elle me met le sexe dans la bouche et me dit, "Avale tout!". Ça y est, je sens du sperme chaud remplir ma bouche parr saccades. J'en ai plein la bouche et la gorge, je fais un effort et avale tout. Je tousse, un peu de sperme me remonte dans le nez. Je fais la grimace. Le sexe est tout ramollit, je le sors de ma bouche.

Le camionneur est content, et nous file 100 e. Il repart allégé de 10 cm3 de sperme, si on en croit le groupe "10 cc.". Vous me suivez toujours??

On doit toutes les deux faire pipi. On va derrière un maigre buisson. On se trousse et on s'accroupit en face, l'une de l'autre.

Tout en pissant, Lassie me dit, "On forme une super équipe" Elle crache dans sa main et me dit, "Tope là". On tope tout en pissant.Peut-être qu'elle me punira pas... 

Elle sort un kleenex de sa poche, s'essuie et me le tend. Je m'essuie avec son kleenex mouillé. "Oh oui, c'est vrai, mais alors pourquoi tu veux me punir?".

"Plusieurs raisons, entre autres j'ai envie de te voir te tortiller en suppliant…"

"Tu as dis qu'on formait une super équipe, ne me punis pas, je t'en prie".

Elle vient contre moi, "Je veux que tu m'obéisses au doigt et à l'œil… Alors comme je dois ménager ton derrière, je vais prendre une branche souple genre noisetier, et je vais te donner 10 coups sur chaque plantes de pieds, comme ça chaque fois que tu mettras un pied devant l'autre tu auras mal et tu penseras, "Je dois obéir à Lassie".

Tout en disant ça elle me caresse les seins et me pince les bouts, "Aie! Lassie, tu me fait mal!!"

 "Si tu es très sage et très obéissante, ce ne sera pas méchant"  

"Tu promets??"

Elle rigole…"Quelle scie! Allez, viens on va chasser, le client!"

On fait encore un client chacune, mais séparément, c'est moins amusant.

A 18 h, Corinne vient nous dire, "On arrête, s'il y a encore des clients, ils passeront par le resto."

Elle ne demande même pas ce qu'on a fait, elle ne s'occupe plus de nous. Lassie a pris le pouvoir, je ne sais pas pourquoi… On repart toutes les trois vers le resto.

Je prends Lassie par la taille, "Je suis contente de bosser avec toi, quand tu es gentille…"

"Moi aussi.... Quand tu obéis."

"J'obéirai, Maîtresse."

Corinne qui m'a entendue, rigole.

On arrive à la deuxième caravane par l'arrière et on va se changer…

Lassie se déshabille, elle n'a que les vêtements prêtés par Corinne et son tailleur très chic du matin, elle me demande, "T'as pas un jean."

Je n'ai que 2 jeans, un vieux usé et troué et un neuf. Je lui donne le neuf.

Elle le met, mais elle a un peu de mal à passer ses fesses. Elle laisse le jean ouvert et prends un tee shirt plus ou moins propre de Lili.

"Tiens, un cadeau!" Elle me tend sa jolie culotte en dentelle qu'elle avait ce matin.

"Oh merci…"     

 On va dans la caravane resto.

Lassie dit, "Je t'ai piqué un tee shirt".

"Pas de problème.", répond Lili et à moi, "Donne moi un coup de main." Elle me tend un petit tablier blanc.

Lassie va s'asseoir.

"Demande, lui si elle veut manger ou boire quelque chose."

Il y a plusieurs trucs qui m'échappent, pour changer!

Je vais à la table de Lassie, "Je peux vous servir quelque chose, Mademoiselle?"

Elle me sourit, "Une bière et un sandwiche mozzarella, tomates.".

Elle parle déjà avec des jeunes qui mangent à la table d'à côté, faut dire qu'elle est très belle.

Il y a une chouette ambiance…

Les jeunes sont venus à la table de Lassie. Je la vois rire puis flirter… Si son mari apprend ça.

Elle embrasse même un des jeunes, le plus beau, goulûment sur la bouche.

A 11 h, les derniers clients et amis s'en vont. Lassie les reconduit à leur vieille voiture.

"Tu reviens, hein?", lui dit Lili.

"Je discute 5 minutes et j'arrive"

Lili ferme le resto et on passe dans la caravane chambre à coucher.

On se déshabille. Le corps de Lili est marqué comme son visage. Elle a plusieurs cicatrices. Ses seins tombent un peu et elle a du ventre. Elle me sourit. Elle a des poils noirs abondants sur le pubis, qui débordent sur le haut des cuisses et vers le nombril.

Il faut absolument que Lili, devienne, pas mon amie, mais un peu mon alliée. J'embrasse son épaule. Puis, je me mets à genoux devant elle et j'embrasse son ventre. Je descends vers son pubis et ses poils. Mais elle me retient, "On fera ça demain, ce soir, je suis fatiguée…et puis je suis du matin…"  

C'est vrai que ça a été une dure journée et ce sera mieux demain.

On se couche, Lili et moi l'une contre l'autre en "cuiller", elle derrière moi.

Lassie sur un matelas par terre. Elle dit, "11 h demain, mia, n'oublie pas".

"Qu'est ce qui se passe demain?", demande Lili.

"Punition de mia".

Je pince le bras de Lili pour quelle me défende, mais elle dit, "Ah bon, bonne nuit..."

A suivre.

Un grand merci à Bruce Morgan, pour le super dessin.  

 

pub pur erog

 

Par miasansdessous - Publié dans : domination - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés