Vendredi 23 septembre 2016 5 23 /09 /Sep /2016 11:33

 

Je vais rapidement me mettre à genoux à quelques mètres d'elle.
   Elle me dit  :
   — Approche.
   Je me relève pour lui obéir.
   Elle dit  :
   — Gepa, fille d'un petit chef thrace... Tu crois que tu feras une bonne esclave ?
   — Oui Maîtresse.
      — C'est possible... Je te prendrai à mon service personnel dans 4 jours. Le Maître veut d'abord que tu passes par les cuisines pour qu’on juge tes capacités et ta soumission.
   Elle me donne ce qui reste de la pomme qu’elle vient de manger.
   Je lui réponds humblement  :
   — Merci Maîtresse.
   Je mange ce qui reste. J’ai faim et elle est délicieuse. Je mange même les pépins et ne laisse que la petite queue, que je garde en main. Je crois qu’elle apprécie que j’aie tout mangé.
   Elle sourit et me caresse la joue  :
   — Tout le monde veut des blondes. Moi pas...
   Elle ajoute :
   — Approche et lève les bras.
   Oh ? J’obéis. Elle renifle mon aisselle, le nez dans mes poils — ça chatouille — en disant :
   — J’aime l’odeur des brunes…
   Un coup de chance pour moi.
   Elle s'étire... puis se lève et va dans un coffre. Elle en sort un bracelet en argent représentant un serpent, comme celui en or qu’elle porte. Elle le glisse à mon bras, entre le coude et l'épaule, en disant :
   — Voilà, tout le monde saura que tu es à moi.
   Je regarde le bracelet avec de grands yeux en disant  :
   — Merci, Maîtresse. Je vous serai fidèle et dévouée et…
   Elle me coupe :
   — Va dans les cuisines. Tu demandes Tulia et tu lui montres le bracelet, elle saura que tu viens de ma part. Tu lui diras que le Maître veut qu'on te dresse.
   Je lui dis :
   — Vous me reprendrez Maîtresse ? Je ne suis pas fourbe !
   — Il y a toutes les chances. Allez, file !
   Je la quitte tristement, en caressant le bracelet. Elle m'a fait un cadeau donc elle me reprendra... Enfin, c'est ce que j’espère.
   Dans l'atrium, je demande à une esclave où sont les cuisines. Elle me l'indique tout en observant mon bracelet.
   Je vais frapper à la porte de la cuisine.
   — Entrez.
   Une grosse matrone est attablée avec trois hommes et deux esclaves nues
   Plus exactement, une des esclaves est à genoux entre les jambes d'un homme et lui fait une fellation.
   La grosse femme me demande :
   — Qu'est-ce que tu veux ?
   Je montre le bracelet sur mon bras et dit  :
   — La Maîtresse m'envoie chez vous pour...
   Elle attend la suite.
   — … pour me dresser.
   La grosse femme me dit  :
   — C'est dur à sortir, hein ?
   L’homme qui se fait sucer crache par terre et dit  :
   — Une Thrace, méfie-toi Tulia.
   La grosse femme hausse les épaules  :
   — Thraces ou barbares, c'est la même chose.
   Un des hommes fait remarquer  :
   — À voir son bracelet, c’est le nouveau jouet d'Alix. 
   La femme me regarde en disant  :
   — Première leçon, tu te mets à genoux devant moi et tu te présentes.
   J’obéis tout de suite en lui disant  :
   — Je m'appelle Gepaeparys, mais on dit Gepa et je suis Thrace.
   Elle me répond  :
   — Il paraît qu’elle t'a achetée pour tes fesses, hélas, le reste allait avec !
   Ils rigolent tous, sauf la fille qui suce, bien sûr !
   L’homme qui se fait sucer a dû jouir dans sa bouche car il vient de pousser quelques grognements. La fille se relève et essuie discrètement ses lèvres.
   La matrone ajoute  :
   — Deuxième leçon, on va te montrer ce qui arrivera si tu n'obéis pas ou que tu fais une bêtise.
   Je geins  :
   — Mais je vous obéirai, Maîtresse !
   — Non, puisque tu réponds. Tu dois juste obéir. Va chercher un fouet, le plus court.
   Je me relève et vais vite décrocher le fouet court à plusieurs lanières qui pend au mur. Je me remets vite à genoux et le tends à Tulia, tête baissée.
   Elle demande :
   — Claudius, tu t'en occupes ?
   Un des trois hommes me dit :
   — Viens t'allonger sur mes cuisses, petite Thrace.
   J'obéis. Dans cette position mes fesses sont complètement exposées. Je les serre d'appréhension !!
   Il me caresse depuis les cuisses jusqu'aux reins, en disant :
   — C'est vrai que tu as de belles fesses.
   Il me donne des petites claques :
   — Tu serres les fesses, j'aime pas ça. Écarte tes jambes !
   De cette façon c'est impossible de les serrer. Je sens que mon... intimité est complètement exposée.
   Tilia me dit :
   — Tu penses que 20 coups de fouet, ce sera suffisant, Gepa ?
   Je gémis :
   — Oh oui, Maîtresse.
   Ils rigolent...
   Claudius a toujours une main sur mes fesses quand il me demande :
   — Tu sais compter ?
   — Oui, Maître.
   — Alors tu vas compter les coups et me remercier.
   Tulia ajoute :
   — Et contrôle-toi, je n'aime pas les pleurnicheuses.
   Elle fait signe à Claudius et...
   Chhhhlllaaaccc !!! Les lanières s'abattent sur mes fesses !
   Ouch !  Ça fait mal !!
   — Un, merci Maître.
   Chhhhlllaaaccc !!!
   Je serre les dents pour ne pas crier.
   — Deux. Merci, Maître.
   J'ai l'impression que les mèches du fouet sont... des langues de feu qui me brûlent !!
   — Trois. Merci, Maître.
   Chhhhlllaaaccc !!!
   — Quatre. Merci, Maître.
   Ouh, ça fait trop mal !!!
   Tulia lui dit :
   — Espace les coups... Elle appréciera d’autant plus.
   Chhhhlllaaaccc !!!
   — Cinq. Merci, Maître.
   Chhhhlllaaaccc !!!
   — Six. Merci, Maître.
   Chhhhlllaaaccc !!!
   Je ne peux plus m'empêcher de crier :
   — Aaaiiieee !! Sept, merci Maître.
   Je gémis :
   — Pardon maîtresse, ça fait trop mal !!
   Tulia répond :
   — Crie pas trop fort, sinon ce sera 50.
   — Oh non Maîtresse, pitiéééé !
   Un des hommes dit :
   — Elle a réussi à tenir jusqu'au septième coup de fouet avant de crier. T'es une terreur, la Thrace !
    Chhhhlllaaaccc !!!
   — Aaaiiieee !! Huit. Merci, Maître.
   Je crie pour tous les coups suivants ! J'ai l'impression que mes fesses sont chez leur Dieu des enfers.
   Enfin, après ce qui me semble des heures de souffrance :
   Chhhhlllaaaccc !!!
   — Aaaiiieee !! Vingt, merci Maître
   Je reste allongée sur ses cuisses, les fesses agitées de soubresauts...
   Je pleure...
   Claudius caresse mes fesses brûlantes... D'autres mains viennent les tâter.
   Un des hommes fait remarquer à Tulia :
   — Vingt coups, c’est une toute petite correction.
   Tulia soupire :
   — C’est le nouveau jouet d’Alix.
   Claudius remet le "jouet d'Alix" sur ses pieds !!
   Mon visage est plein de larmes, mon nez coule et surtout mes fesses sont en feu !
   Je dis en pleurant :
   — J'obéirai, ne me battez plus Maîtresse, je vous en prie...
   Tulia me répond :
   — Comme ça, tu sais ce qui va t’arriver, si tu n'obéis pas.
   — Oui Maîtresse.
   — Va remercier Claudius, à genoux.
   Je me mets devant lui. Il écarte les jambes pour que je me glisse entre elles.
   Il fait sombre, là-dessous. L'odeur me prend à la gorge. Le fouet à ça de positif qu'on ferait n'importe quoi pour l'éviter, même prendre le sexe d'un homme en bouche.
   J'embrasse le pénis et les testicules comme si c'était le visage de mon amoureux. Puis, je prends son sexe en bouche, pendant que les autres continuent à discuter.
   Les corvées et les fellations sont les deux principales activités de l'esclave de maison. Le bout de son sexe est très mouillé, ça ne va pas durer longtemps. Son sexe se gonfle encore plus dans ma bouche et il m'envoie des giclées de sperme chaud que j'avale du mieux que je peux.
   Il soulève sa tunique en disant :
   — Bouge !
   Je me recule. Tulia enlève la sienne et me dit :
   — Viens me montrer ce que tu sais faire avec ta langue.
   Rectification : les corvées, les fellations ET les cunnilingus.

    238-A.jpg    
  
   Je me glisse entre ses grosses cuisses. Son sexe est très poilu. Elle met un pied sur un tabouret. Dans cette position, ses grandes lèvres s’écartent d’elles même. Sa vulve n’est pas plus appétissante que le sexe de l'homme.
   Je lèche ! Elle sent la marée et la pisse, le goût est acre et salé !!
   Je dois plaire !!! J'embrasse, lèche suce... ses lèvres, son clitoris...
   Elle me caresse la tête, c'est bon signe...
   La peur du fouet doit être très forte ou je suis douée ou les deux, car bientôt, elle jouit en plaquant mon visage contre sa chatte.
   Quand elle me repousse, mon visage tout mouillé !
   Ce sera mon quotidien, ici, travailler et lécher les hommes et les femmes. Tout ça dans la terreur permanente du fouet.
   Au début, on me crache dessus, pour la simple raison que je suis une Thrace.
   Je suis encore fouettée plusieurs fois, mais moins longtemps. J’obéis tellement vite et je suis tellement soumise que je parviens la plupart du temps à l’éviter !
   La vie est dure pour une nouvelle esclave dans les cuisines et pourtant, je sais que ce n'est pas ce qu'il y a de plus dur. Loin de là.
   Je passe 4 jours dans les cuisines. J'apprends à obéir, à ne pas répondre, à sourire même quand j'ai reçu un crachat ou une gifle dans la figure.

 
238-B.jpg         Le matin du 5ème jour, Tulia me dit :
   — Ton apprentissage est fini. Tu me manqueras.
   Les Thraces sont fourbes, paraît-il, mais ça doit être vrai puisque je réponds :
   — Vous aussi Maîtresse.
   Je ne sais pas si elle croit en ma sincérité. Je quitte les cuisines et traverse le palais.

A suivre.

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour le super dessin.

PS :
Mes trois livres,
 « Mia sans dessous » : http://bit.ly/28LLpCy et  http://amzn.to/28P9PNr 
« Les fesses d’Eva L » : https://lc.cx/o5Jx  3,50 e
« Eva en uniforme » :  https://lc.cx/o5JT  3,50 e
   N’hésitez pas à les lire. D’ailleurs, voici la garantie « mia » : satisfaits ou remboursés et…
—  Mais qu’est-ce que tu racontes, Mia ?
Ooops, la Voix ! Mais c’est que…
—  C’est que, rien du tout ! Allez, va au coin, à genoux, les bras levés et PAS
LES MAINS QUI SE TOUCHENT ! Voilà, excusez-la, Messieurs Dames, c’est vrai que les livres sont supers, mais Mia se croit, sans doute, à la tête d’une chaîne de magasins d’électro-ménagers.

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés