Vendredi 4 novembre 2016 5 04 /11 /Nov /2016 10:08

On doit aller dans les petites rues pour attirer les clients. Heureusement, il fait chaud, parce qu'on est nues. La seule chose qu’on ait obtenue, c’est de pouvoir mettre nos sandales. Nos seuls biens. Bien sûr, j’ai dû donner mon bracelet représentant un serpent à un garde qui en a fait cadeau à son esclave préférée.
   Dans ce quartier de lupanars, il est normal de voir des filles nues dans la rue. Cela n’a pas grande importance, parce que jamais une femme honnête ne s’aventure dans ce quartier ou alors elle y viendrait dissimulée sous un voile épais et ce ne serait plus une honnête femme.
   — Combien pour me sucer belle enfant ?
   Je sursaute. C’est un grand-père qui me pose la question. Il pose la main sur mes fesses.
   — Deux as, Maître.
   — Trop cher.
   Ce n’est pas cher, mais, je crois, qu’il voulait seulement me peloter les fesses.
   Après lui, ce sont deux légionnaires qui arrivent... Je préfère encore le grand père parce qu’ils sont souvent brutaux ! Le plus grand me dit :
   — Tu viens de l’Est, toi ?
   — Oui, Maître de Thracie.
   — J’ai fait la campagne là bas et j’en ai baisé des Thraces. Combien tu demandes ?
   — Un rapport complet, deux sesterces, Maître.
   — Trois sesterces pour mon copain et moi.
   — Un instant, je demande .
   Je rentre. Le garde a entendu, il me fait un signe « oui » de la tête.
   Je ressors et dis :
   — D’accord. Je vous en prie, suivez-moi.
   On va dans une petite pièce . Il n’y a qu’un lit. Sur un des murs, on peut voir la peinture d’un jeune homme faisant un cunnilingus à une belle femme. Il s’agit d’un esclave et de sa Maîtresse, parce que les hommes ne font pas ça, même avec leur femme et encore moins avec une lupa.  

pompeian_mural.jpg 

    Ils se déshabillent et je constate tout de suite qu’ils sont passés par les bains, récemment. C’est ma crainte quand un client se déshabille et que je suis obligée de le satisfaire. Il y a donc un grand et un petit. Ils m’entreprennent, un par-devant, l’autre par-derrière. C’est impressionnant tous ces muscles et ces sexes durs qui se pressent contre mon ventre et mes fesses.
 244-A.jpg  

    Je leur dis :

   — Je ferai tout ce que vous voulez, Maîtres, mais soyez doux.
   Ça les fait rire. Le petit me dit :
   — C’est note métier d’être méchants, mais on va faire un effort avec toi, si tu es très obéissante.
   Oui, bien sûr, je suis une esclave et une lupa.
   Alors, à quoi bon décrire, deux hommes, une femme : je lèche et me fais prendre par la chatte et le cul, la routine. Je simule un peu, gémis... Ils sont contents !

244-B.jpg   

   Quand ils se sont soulagés en moi,  ils me disent :
   — On reviendra et on t’enverra des amis.
   — Avec grand plaisir, Maîtres
   En sortant, ils disent au garde :
   — Elle est très bien cette petite Thrace.
   Je fais la lupa pendant plusieurs jours, suçant des hommes de tous genres et de toutes conditions sociales et même quelques matrones en chaleur !Et, ce n'est pas le plus agréable.

    244-C.jpg
   Ce matin, une esclave vient me dire :
   — Tu dois aller chez le Maître
   Aie ! ça fait peur.
   Je rejoins la grande maison. Alix était dure mais je regrette le temps où  j’étais avec elle. Une esclave me fait entrer dans l’atrium. Macellus est là, Gaia sur ses genoux, comme la dernière fois que je les ai vus. Est ce qu’elle a bougé de ses genoux ?
   J’attends à côté de la porte. Gaia me fait signe et je vais vite me mettre à genoux devant eux. Elle me dit :
   — Debout et marche devant nous.
   Je fais quelque part, tourne sur moi-même.
   Marcellus lui dit :
   — Oui, elle serait bien pour ça. Tu t’en occupes, ma belle ?
   — Oui, mon chéri.
   Comme c’est mignon !
   Elle se lève pour le laisser sortir de la pièce. Comme quoi, ils peuvent se détacher. Elle me montre le sol du doigt et je vais m’agenouiller devant elle. Elle a un vêtement léger et je vois les poils de son sexe. Moi, je suis épilée comme la plupart des lupas. Elle me caresse la tête comme on le ferait à un petit animal. N’empêche, je suis tout émue de ce geste presque tendre. J’embrasse son poignet. Elle me demande :
   — Comment va ma sœur ?
   — Elle a beaucoup de clients, Maîtresse.
   — Toi aussi, il paraît ?
   — Oui Maîtresse.
   — Tu te souviens que tu nous a dit un jour « vous choisissez la méthode dure ou la méthode douce » ? Je suppose que si je te laisse le choix, tu choisis aussi la méthode douce ?
   — Oui Maîtresse.
   — Bon, voilà ce que tu vas faire...
   Elle me décrit, ce que je vais détailler plus bas. Elle termine en disant :
   — Tu as bien compris ton rôle ?
   — Oui Maîtresse, je vais faire strictement comme vous avez dit.
   — Bien, bien. Tu te sens capable de diriger des esclaves et de les punir si c’est nécessaire ?
   — Oui, Maîtresse.
   Elle continue :
   — Le Maître, mon futur mari (je l’espère pour elle.) va financer l’ouverture de Thermes luxueux. Je veux que tu t’occupes des massages. Tu auras des esclaves. Mais, je veux d’abord  que tu me fasses une belle prestation lors des jeux du cirque. Tu as bien tout compris ?
   Cette fois-ci, je couvre ses pieds de baisers en bredouillant des « Oui, merci Maîtresse »,
   Elle rit, en disant :
   — Tu me chatouilles. Bon, tu vas aller aux Thermes du Nord de la ville, chez Fluvia. Le Maître a des intérêts dans cette affaire. Tu vas apprendre le métier, ce qui n’est pas compliqué, c’est surtout ton physique qui compte. Ensuite il y aura les jeux, puis tu t’occuperas des nouveaux Thermes.
   — Oui maîtresses, je vous remercie, je me montrerai...
   Elle me coupe :
   — Cet après-midi, un garde te conduira.
   Je la remercie encore, plein de fois. Ne plus être une lupa, enfin dans un lupanar, je suis ravie. Bon, il y a ma petite prestation aux jeux du cirque, mais j’ai choisi la méthode douce et je m’en accommoderai.
   *-*-*-*
   L’après-midi, je me rends chez Fuvia, dans les Thermes du nord de la ville. C’est une esclave affranchie d’une quarantaine d’années, jolie malgré un  embonpoint prononcé. Elle me dit :
   — On a une semaine, il va falloir apprendre vite.
   — Oui... Maîtresse
   Les Thermes Romains sont tous construits de la même façon, une grande pièce centrale et des banquettes pour s’asseoir. Tout autour, il y a une série de petites pièces soit avec de la vapeur, soit avec des bains chauds, tièdes et froids. Il y a aussi des endroits pour se faire masser. Il y a une partie gratuite pour le peuple et une autre payante, pour les riches. C’est ce genre de Thermes pour les riches que va ouvrir Marcellus ou plus exactement un homme à lui.
   Fluvia me confie à Kajou, une négresse noire comme l’ébène. Elle est très jolie et beaucoup de clients la réclament. Elle me dit :
   — Tu fais exactement comme moi.
   On ne s’occupe que des gens qui ont demandé un soin total. Elle me donne un léger voile transparent. On va chercher notre premier client qui a rendez-vous avec elle.
   Kajou me dit :
   — C’est un riche marchand d’Arménie. Il est un peu gros et aime des choses bizarres, mais tu verras, c’est plutôt amusant. Ah, tu dois faire pipi ?
   — ... euh... oui. Je ferais mieux d'y aller maintenant.
   — Surtout pas, tu verras.
   Aaah ?
   Un gros homme est assis dans un fauteuil. Il lui dit :
   — Tu m’as fait attendre Kajou, vilain petit singe.
   Elle se met contre lui, prend sa main du client et la pose sur son pubis en lui murmurant quelque chose.
   Il a l’air content. Elle ajoute :
   — Voici, une nouvelle que je dois mettre au courant, vous m’aviez dit, la semaine passée que...
   — Tu as bien fait.
   On laisse nos voiles à l’extérieur et on va dans une petite pièce pleine de vapeur. C’est le sudatorium. Kajou l’aide a enlevé ses vêtements. Aie ! Il sent fort la transpiration. Son ventre est énorme, ses cuisses et son sexe aussi ! Ouch ! Pauvre petit singe et pauvre de moi aussi.
   On est entourés d’une vapeur chaude. Le gros homme se couche péniblement par terre en disant :
   — Tu sais ce que j’aime Kajou, vas-y et puis ta copine.
   Elle s’accroupit, au-dessus de son visage, me fait un clin d’œil et se met à pisser sur lui. Elle lui pisse dans la bouche et sur le visage. Il en avale beaucoup ! Je ne peux même pas dire, « Oui, mais c’est un Romain ! »
   Quand elle a fini, elle s’assied carrément sur son visage et se tortille un peu. A bout d’un moment, il la repousse.
   Kajou se lève et me dit :
   — Fais la même chose.
   Alors, ça d'accord. Je vais m’accroupir au-dessus du visage du gros. Il sent bien meilleur, il devrait se parfumer avec de la pisse de Kajou. Je pousse et je sens ma chatte qui fait une petites moue, quelques gouttes en sortent et puis c’est un torrent qui arrive. A ta santé, gros !
   Pour tout dire je suis ravie de pisser sur un client, après tout ce qu’eux nous font subir.
   Quand la source se tarit, il me prend par les hanches et m’assied sur son visage aussi. Oh ! Il me lèche et je sens qu’il a son nez dans mon cul. Je fais comme Kajou, je me frotte bien sur son visage tout mouillé.
   Quand il en a assez, il me repousse.
   Il est couvert de nos pisses mélangées. On l’aide à se relever. Ensuite on le nettoie avec des brosses douces. Il se laisse faire, lève les bras, se penche. C’est comme si on donnait le bain à un énorme bébé. On fait très attention en lavant son sexe. Kajou et moi on est épaisses comme des sardines, on ne veut surtout pas mécontenter le cachalot.
   Quand on a l’a bien brossé, on va dans la pièce a coté. Il y a un bain chaud. On entre dedans avec lui.  C’est très agréable.
   A suivre.
Un grand merci à Bruce Morgan pour les supers dessins
*****
PS : mes livres sont ici :
“Mia sans dessous.” Avec 81 dessins de Bruce Morgan.
http://www.lamusardine.com/P30476-mia-sans-dessous-morgan-bruce-michael-mia.html
https://www.amazon.fr/Mia-sans-dessous-Michael-ebook/dp/B01DUI7ZJW/ref=pd_sim_351_3?ie=UTF8&psc=1&refRID=6ECBWGE65BVE6MR3RH95
Bientôt "Mia sans dessous 2" va sortir, lisez vite le 1.
“Les fesses d’Eva L.”
https://www.amazon.fr/fesses-dEva-collection-Pleine-Lune-ebook/dp/B01JM76ABO
“Eva en uniforme.”
https://www.amazon.fr/Eva-uniforme-II-aventures-dEva-ebook/dp/B01LZV7WG2/ref=pd_sim_351_1?_encoding=UTF8&psc=1&refRID=HCPD92RCPN3SY49KA7RM

Par miasansdessous - Publié dans : uro - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés