Vendredi 21 juillet 2017 5 21 /07 /Juil /2017 12:09

 

Aurore  

******

Aïe! La pauvre! Les fesses d'Issara fument vraiment... En tout cas, une buée s'en élève! Le type qui l'a fessée est horrible: gros, sale, répugnant! Il a bien pris son pied en fessant cette pauvre fille. Quelle idée aussi d'avoir mis un coup de genou dans les couilles de l'autre... Tout ça parce que ce Taksin voulait un peu la niquer. En plus, il est pas mal du tout... Bon, disons quand même pas très amical. Manifestement, il a toujours ses couilles meurtries en travers de la gorge. Je suis ravie qu'il m'ait choisie pour le foot massage. Ses pieds sont beaux et propres, que peut demander de plus une pauvre fille enchaînée à son trottoir et obligée de masser neuf paires de pieds sales, pour une paire de pieds propres?

Issara a recommencé de masser les pieds du gros Boony, si j'ai bien compris son nom, moi je continue avec ceux de Taksin, qui est l'ami de Mr Tao, le patron. Taksin me demande:

— Issara est ta copine?

— Oui, Maître.

— Tu trouves ça normal de donner un coup de pied dans les couilles des gens?

— Non, Maître (n'importe quoi pour éviter une fessée avec la sandale).

— Donc, tu penses que cette fessée était amplement méritée?

Kim nous a bien expliqué que le client a *toujours* raison. Mais Issara m'a vraiment aidée dans la cave et puis elle me rassure, j'ai tout le temps envie d'être près d'elle. Mettant trop longtemps à répondre, il m’interpelle:

— Tu as perdu ta langue?

— Pardon Maître, je réfléchissais. Vous avez eu raison, c'était mérité.

Il lui dit:

— Tu vois, même ta copine trouve ça normal.

— Ce n'est pas ma copine, Monsieur, c'est juste une pute sans honneur!

Ça fait rire les deux hommes. La pute sans honneur se met à pleurer, bien sûr. Des larmes tombent même sur les pieds de Taksin. Issara me met dans une situation impossible vis-à-vis de lui. Elle aurait dû frapper plus fort. Hélas! il a encore une voix normale pour dire:

— Si on se tapait ces petites putes, Boony?

— Avec plaisir Monsieur Taksin, je vais lui mettre un coup de bite qu'elle n'est pas prête d'oublier dans le fondement.

Horribles paroles d'un horrible bonhomme.

Il fit signe à un garde qui vient nous délivrer de nos chaînes, puis nous entraîne vers le "baisodrome" en nous tenant fermement par le bras. Les hommes commandent des boissons au bar, tandis qu'Issara et moi on est déjà dans la pièce. Je lui dis:

— Je te demande pardon, c’est...

Elle me coupe:

— J'ai dit ce qu'il voulait entendre, mais je ne me faisais aucune illusion sur ta loyauté.

— Bouh hou....

— Arrête, j'aurais fait la même chose.

— On est encore amies, alors?

— Non.

— Bouuhou...

— Mais je veux bien te prendre comme servante.

Elle se fout de moi? Je lui demande de confirmer:

— Tu es sérieuse?

— Oui.

— Je ferai tout ce que tu me diras, mais ne reste pas fâchée.

Les hommes arrivent. Ils s'assoient dans deux fauteuils. Taksin nous ordonne:

— Déshabillez-vous.

On enlève nos petits uniformes. Je jette un coup d'œil sur les fesses d'Issara qui sont aussi rouges que des cerises mûres (la variété rouge, bien sûr). Taksin fait un mouvement tournant de la main et on pivote. Les fesses d'Issara les font rire. Ils font des plaisanteries en khmer que forcément, je ne comprends pas. En anglais, il me demande:

— Tu crois qu'elle t'en veut, Issara, de ce que tu as répondu?

— J'espère que non, Maître. Le client a toujours raison, je ne pouvais pas...

Il me coupe:

— Fais-lui un câlin pour t'excuser. Mais bien, il faut que ça nous plaise, sinon, ce sont tes fesses qui vont prendre.

Je vois très bien ce qu'il veut dire! Je me mets à genoux et j'embrasse ses pieds en disant:

— Pardon Issara, 1 000 fois pardon.

Je remonte en embrassant ses mollets, ses cuisses et sa chatte. Elle est épilée, comme toutes les filles, ici. On n'a aucun endroit où se cacher et nos chattes non plus! Elle écarte les jambes et je commence à la lécher.

281-A.jpg

Taksin nous arrête:

— Stop, ça vous plaît trop à toutes les deux. Tiens, Issara, tu te souviens, ce que tu as fait quand j'ai essayé de t'embrasser? Tu as mis deux doigts dans ta bouche et fais semblant de vomir.

— C'était dans une autre vie, Monsieur.

— Oui, c'est ça. Bon, je peux comprendre qu'on n'ait pas envie de m'embrasser. Alors tu vas embrasser Monsieur Boonyasak. Tu sais qu'il t'en veut un peu, il a été renvoyé à cause de ta dénonciation...

— Il s'est vengé en me donnant une fessée qui m'a fait terriblement mal...

— C'est vrai, tu as raison. C'est le moment de vous réconcilier, tu vas l'embrasser. Tu es d'accord pour qu'elle t'embrasse, Boony?

Ce Taksin joue avec nous comme un chat avec deux souris. Il est certainement intelligent... et il a de l'imagination. Boony répond:

— Ben, c'est-à-dire... qu'elle embrasse des pieds et qu'elle suce des bites dans ce bordel. Je suis d'accord qu'elle m'embrasse, mais pas sur la bouche. Qu'elle me fasse la feuille de rose de réconciliation.

Il a un gros rire gras et ajoute:

— J'ai envie de sentir sa langue me lécher l'anus.

Taksin lui répond:

— C'est généreux de ta part, oublier le passé, et tu lui fais beaucoup d'honneur en lui permettant de te lécher le cul.

Il se tourne vers Issara:

— Prête à lécher le trou du cul de ton ami Boonyasak?

— Je dois faire ce que le client veut, Monsieur.

Taksin me regarde en demandant:

 — Tu ne trouves pas qu'elle mérite cette petite leçon?

— Si, Maître.

— Bien...

Il se lève et dit:

— On se déshabille, Boony, ces demoiselles ont envie de s'occuper de nous.

— Ouais, sûr M'sieur Taksin. Et j'ai justement le cul qui me chatouille.

Nus, ils sont très différents. Taksin est un bel homme, musclé... son sexe est dans l'état dit "demi-molle" ou "demi-dure", mais tout cas, il est de belle taille. Je ne comprends pas cette rage d'Issara contre lui. Il me dit:

— Viens sur mes genoux, petite.

Je vais m'asseoir sur ses cuisses et je mets un bras autour de son cou. C'est un client, je dois le faire. Je regarde Boonyasak. Lui, c'est un gros tas de graisse rance et malodorante. Il se penche sur son fauteuil, les mains sur le coussin, son gros derrière poilu offert. Quelle horreur! Taksin dit:

— Issara, je compte jusqu'à cinq et si tu n'es pas occupé de lui nettoyer le trou du cul, ta copine va chercher Kim. Cinq, quatre, trois...

Issara plonge son fin visage entre les grosses fesses qu'elle écarte des deux mains. Elle lèche en faisant "slurp slurp" bien bruyants pour nous prouver qu'elle s'applique. Le gros Boony a l'air ravi et pousse des petits cris ridicules!

281-B.jpg   

 

281-C.jpg

Taksin me demande:

— Toi, tu es d'accord pour m'embrasser?

Ben oui, évidemment. Je pose mes lèvres sur les siennes. C'est vraiment agréable. Du coin de l’œil, je vois que Boony a repoussé Issara d'un coup de cul. Il s'est rassis et Issara, qui est à genoux entre ses cuisses, a dans la bouche une vilaine saucisse grisâtre lui servant de bite.  

Taksin me fait asseoir sur son sexe dressé et il me fait aller et venir en tenant fermement mes fesses. Il a un bon rythme... Avec les clients, je n'éprouve que du dégoût, la plupart du temps. Je sais bien que c'est l'ennemi d'Issara, mais avec moi, il est correct et vraiment pas mal du tout et.... oooohhh... Il ne faut pas que je jouisse, Issara va m'en vouloir encore plus. Facile à dire, mais ma chatte n'en fait qu'à sa tête... Aaah, oui... je jouis... en essayant de contenir mes jappements de plaisir. Après être redescendue, je jette un regard à Issara, qui me fait comprendre qu'elle sait très bien ce qui se passe. L'immonde Boony jouit, lui aussi, mais dans sa bouche. Elle a un haut-le-cœur en avalant la totalité de son sperme. Boony lui dit:

— Bouge pas! Je veux que tu gardes ma bite dans ta bouche.

Taksin lui dit:

— Tu devrais essayer celle-ci (moi!), elle est très réceptive.

Je n'ai pas envie du tout du gros dégueulasse, mais je souris quand même à Taksin, heureuse du compliment. Boony répond:

— Ce serait pas de refus, M'sieur Taskin, mais je me suis bien vidé les couilles dans la bouche de cette salope qui m'a dénoncé et j'ai envie de rester sur cette bonne impression.

— Pas de problèmes, on reviendra.

Le gros extrait, enfin, sa bite de la bouche d'Issara. Ils se rhabillent. Taksin nous regarde alors toutes les deux, on s'incline en disant:

— Nous sommes ravies d'avoir pu vous servir, Messieurs, et nous espérons que vous reviendrez vite.

On a appris par cœur ce petit compliment. Un mot oublié et c'est un coup de fouet. Ensuite, on doit les embrasser... s'ils acceptent. Taksin fait un geste vers moi et j’y vais... fougueusement. Boony, lui, est dégoûté par la bouche d'Issara, paraît-il. Ils s'en vont... Après avoir satisfait un client, on doit tout ranger. J'ai un souci: Issara. Je lui dis:

— Pardon Issara, mais j'ai été obligée de...

Elle me coupe:

— Je ne t'en veux pas d'avoir joui comme une guenon en chaleur avec cette ordure de Taksin, c'est ce qu'il voulait. Par contre, tu dois m'obéir et accepter une punition si je décide que tu le mérites.

Je ne sais pas ce que j'ai pour Issara, mais elle me plaît, me rassure, me.. Je réponds:

— J'accepte.

— Bien... ne bouge pas.

PAF! PAF!

— Aiiieiee!!!

Elle m'a donné une méchante paire de gifles. Je frotte mes joues en gémissant.

— Qu'est ce qu'on dit? me demande-t-elle.

— Merci Issara.

— Bien. Maintenant range, et vite.

Je suis envoûtée par cette garce. Le pire, c'est que je lui en veux de la façon dont elle me traite et que je me réjouis, un peu, de ce que Taksin lui fait subir, mais je "dois" être près d'elle et être bien avec elle.

Ces gifles ne seront pas les seules, Issara a la main leste... Mais quand elle me laisse l'embrasser et la rejoindre dans le lit, je suis au paradis.

***

Taksin continue à la taquiner, ce qui m'amuse... beaucoup! Je ne comprends pas ces sentiments contradictoires. Le lendemain après-midi, elle a la visite d'une servante malaise qu'elle a fait renvoyer. Je la vois dans la rangée qui masse les pieds de la fille. Pauvre! Non, je rigole! Quand le massage est fini, son ex-bonne et mon client, un marin khmer, veulent tous les deux plus. Un garde nous détache toutes les deux et on suit nos clients à l'intérieur du bar.

Et, là, tout bascule!

 

A suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les supers dessins.

 

Si vous aimez nos histoires vous aimerez nos livres. Ils sont vendus par La Musardine et Amazon.  

"Mia sans dessous." les trois tomes : http://www.lamusardine.com/P31258-mia-sans-dessous-3-morgan-bruce-michael-mia.html

Mes 5 livres en ebook et papier sont ici : 

https://www.amazon.fr/Mia-Michael/e/B01MRVYT44/ref=ntt_dp_epwbk_0        

--0807jenophain0708DSC_0043.jpg

(Et, pourquoi, c'est toujours à moi d'aller chercher les croissants, le matin ?)

On parle de moi, ici et c'est beau : http://covergirl.it/style/erotica/miamichael.html

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés