Samedi 13 octobre 2012 6 13 /10 /Oct /2012 14:07

orties

   

Le lendemain je suis réveillée par le pied de 6 qui me botte les fesses.

"Viens dans mon lit!", dit-elle.

Elle est nue et moite, elle a des poils sous les bras et sur le pubis. Sa chatte est très noire. Les poils débordent un peu sur ses cuisses et remontent en une mince colonne vers le nombril.

"Montre-moi ce que tu sais faire!"

Là ça me réveille vraiment! Il faut que je fasse tout pour la satisfaire!

6 sent la gitane qui a dansé le flamenco par un soir d'orage avant l'orage. Une odeur sauvage mi animale, mi végétale... C'est trop puissant pour moi... mais bon...       

Je l'embrasse sur la bouche. Je ferme les yeux, elle pas. Nos langues font connaissance...

Après ce premier baiser, je descends vers ses seins et suce les bouts très bruns, presque noirs. Sa peau est salée, le savon, elle connaît pas??

 

Elle pousse ma tête vers le bas, ok, message reçu! Et je préfère ne pas la faire attendre, elle n'aime pas ça.

Lécher, là je suis bonne, que ce soit un homme ou une femme…

 

Je la léche comme une esclave se doit de lécher sa maîtresse, le mieux possible, même si, j'ai l'impression d'être dans une poissonnerie portugaise!!

Elle manifeste son plaisir avec retenue, Maîtresse oblige. Par contre son plaisir me mouille le visage.

Quand elle a joui et que j'ai bien nettoyé sa chatte, elle me dit, "Eh bien voilà t'es bonne pour deux choses : poser des questions et lécher une chatte…"

 

cuni

   

Quand on est prêtes et qu'on a déjeuné, 6 me dit, "Je te dépose chez Sarah, la belle-fille de Diane, elle a envie de te connaître. Tu resteras jusqu'à l'entraînement de cet après-midi."

Ouch!!! Elle me fait peur celle-là, à voir la façon dont elle a dressé Diane.

Je reste là sans bouger devant la moto, je ne veux pas y aller! Je sais que ça va énerver 6 mais bon, j'ai envie de pleurer et j'ai une boule dans le ventre.

6 soupire, "Arrête de paniquer mia, tu n'as rien à craindre à part quelques coups de fouet!! Elle veut être sûre que tu es tout à fait soumise, elle va jouer avec toi…"  

Je répète, "Jouer, Maîtresse!!!"

"Tu commences à me casser les pieds! Tu veux que je lui dise de te filer une bonne correction?"

En un clin d'œil, je prends le casque, le met et saute sur la moto. Je me colle à elle.

On arrive à la ferme. Je dois faire pipi de frousse.

Je reste sur la moto, j'ai la trouille!

"Agenouille-toi, comme Diane, quand elle arrive."

Sors du bâtiment une rousse auburn, jean t chemisier noirs et des bottes... rouges. Elle a un joli visage, des yeux bleus, des lèvres très rouges.

Je fais ce que 6 m'a dit, je m'agenouille devant elle, le visage entre ses bottes, le nez dans la poussière.

Elle ne dit rien, c'est si je n'existais pas. 6 et elle s'embrasse, puis elle met son pied sur ma nuque et pousse un peu. "Bonjour, mia..."

"Bonjour, Maîtresse.", je gémis la bouche dans la poussière.

Elle enlève son pied, "Mets-toi à genoux".

Je me redresse, le visage tout barbouillé de poussière à hauteur de son pubis. Je garde les yeux baissés.

"Il paraît que tu as besoin d'une petite leçon, pour t'apprendre à obéir sans discuter, sans souffler, sans lever les yeux au ciel. Tu fais tout ça?"

6 m'avait dit que je devrais juste me montrer soumise!!!

"Oui, Maîtresse."

Elle demande à six, "Quel genre de punition???

"Tu pourrais lui faire un petit traitement aux plantes par exemple??"

Elles rigolent toutes les deux.

"À tout à l'heure, je reviens pour l'entraînement."

Sarah me relève la tête.

"Tu as déjà été punie avec des orties?"

"Non, Maîtresse."

"Tu pourras faire un vœu!!! Les orties, au début c'est supportable et puis ça devient de plus en plus désagréable et ça brûle pendant des heures, mais le lendemain on peut recommencer. Je vais te frotter les oreilles, les seins, les fesses et la chatte…"

Comme d'habitude quand le stress est trop fort, je me mets à pleurer.

Sarah m'attrape par une oreille. "Aiiiie"

"T'es une vraie trouillarde toi, tu veux le fouet après les orties??"

"Nooooonn... Maîtresse, pardon!!"

On va à l'étable.  

Là, il y a une table gynéco, c'est assez surprenant.

"Déshabille-toi."

Quand je suis nue, je croise les poignets dans mon dos. Elle m'examine me tâte.

Elle appelle Diane. Celle-ci arrive en courant, elle apporte un panier avec des orties fraîchement cueillies.

"J'en cultive.", me dit Sarah, "Pour faire de la soupe et pour punir les filles qui ne sont pas obéissantes."

Elle demande à Diane, "Ça a été pour les cueillir?"

"…euh…oui, Maîtresse".

"Tu n'as pas de traces sur les mains, tu as pris quelque chose pour les cueillir?"

Diane devient toute rouge, "Oui, Maîtresse."

"Sans ma permission, bien sûr…on va arranger ça, tends les mains."

Elle met des gants de cuisine en caoutchouc (jaunes!), prend une poignée d'orties par les tiges et frappe la paume des mains de Diane jusqu'à ce que les tiges n'aient plus de feuilles. Diane fait des grimaces, mais elle ne dit rien.

Sarah prend un autre bouquet de feuilles. Sans qu'elle le lui dise, Diane présente le dessus de ses mains. Sarah frappe aussi, jusqu'à ce que toutes les feuilles soient parties. Diane se mord les lèvres et de grosses larmes coulent sur ses joues.

"Merci, Maîtresse."

Ses mains sont devenues rouges et couvertes de gourmes.

"Qu'est ce que tu en penses mia?"

"Ça me fait terriblement peur, Maîtresse!!"

"Bah… ça pique un peu, c'est tout!!"

Tu parles!!

"Assieds toi et dégage tes oreilles."

Elle prend un petit bouquet de feuilles et me donne un coup pas très fort sur l'oreille. Aussitôt ça brûle, puis un autre, je ferme les yeux, elle accélère. La brûlure et les démangeaisons se font plus intenses. Elle passe à l'autre oreille, plusieurs dizaines de coups rapides, ça brûûûûûule!!! J'ai les joues pleines de larmes, moi aussi.

Elle arrête, enfin, mes oreilles sont en feu et je ressens de cuisantes démangeaisons.

"On a les oreilles bien chaudes, mia?"

"Oui, merci, Maîtresse, pitiéééé!!!".

Elle passe aux seins.

Sarah fouette lentement et en y mettant peu de forces, les aiguillons très fins des orties pénètrent tous seuls dans la peau. Je ressens rapidement une cuisson et des démangeassions intenses, comme si des milliers de fourmis légionnaires mordaient mes seins.

Je geins et je murmure, "Je vous en supplie, Maîtresse..."

"Tu dis quelque chose?", demande Sarah en accentuant la pression sur le bout de mes seins.

"Non, Maîtresse."

"Tant mieux, parce qu'il reste beaucoup d'orties dans le jardin."

J'ai tellement envie de mettre les mains sur mes seins, imaginant que ça calmerait les démangeaisons!! Enfin, elle s'arrête! Elle passe ses doigts sur mes seins pour se rendre compte des petites boursouflures.

"Merci, Maîtresse et je…je…dois faire pipi… Je ne peux plus me retenir!"

Elle dit, "Diane!"

Celle-ci accourt et se couche par terre devant moi bouche ouverte. Comme un vrai wc portatif!

Je m'accroupis au-dessus de sa bouche et me laisse aller. Diane avale ce qu'elle peu, mais mon jet est puissant et elle en a plein le visage et les cheveux. Quand j'ai vidé ma vessie, elle sort la langue pour m'essuyer. Elle continue à me lécher jusqu'à ce que Sarah dise, "Ça suffit!". Puis, à moi, "mia, couche-toi sur la table." Je mets les pieds dans les étriers, qu'elle écarte au maximum. Ma chatte se trouve offerte à ces saloperies de plantes.

Je la vois lever un bouquet d'orties entre mes cuisses et "sswwwitch", elle frappe plus fort que sur les seins…, puis les autres suivent rapidement. "Aiiiiiie!!", j'ai l'impression le feu à toute ma chatte.

Une chatte, même épilée, c'est moins sensible que des seins, mais je n'en peux plus, je pleure et je gémis, sans arrêt! 

"Pour les fesses on va faire un truc marrant." dit Sarah.

Ah, d'accord, "elle" va se marrer, moi, ça m'étonnerait!

Elle prend une grosse poignée d'orties et les dispose sur une chaise.

"Assieds-toi lentement."

Je m'assieds et aussitôt mes fesses sont envahies de brûlures.

"Debout!" Elle remet une poignée de feuilles.

"Plus lentement maintenant…"

Je descends lentement et je sens les feuilles me brûler… lentement…

Jusqu'à 8 fois… j'ai les fesses en feu!!

"Ça va mia?", me demande Sarah.

"Ça me brûle terriblement Maîtresse…"

"Alors à condition, que tu me remercies avec… chaleur, on arrête."

Je me mets à genoux, je tends les mains jointes vers elle, "Merci Maîtresse de m'avoir punie." 

Sarah me regarde, de haut fatalement, me traîner à ses pieds et la remercier maladroitement d'une punition injustifiée.

"Tu fais ça sans beaucoup de conviction, va t'asseoir dans le panier sur ce qui reste d'orties."

Je la regarde, elle plaisante? Oh non!!!  

Je vais m'asseoir en gémissant et remets les fesses dans les feuilles. Elle me laisse quelques minutes, puis me dit.

"Remercie, maintenant!"

Je me dépêche de me relever, je me précipite à ses pieds et je lèche ses bottes en remerciant de la façon la plus servile possible. En fait, c'est vrai, je la remercie beaucoup mieux que la première fois!

"Voilà c'est mieux. Maintenant on va faire quelque chose pour calmer les démangeaisons."

Aie!! Qu'est ce qu'elle va encore inventer. Je la regarde. Elle fait signe à Diane, qui sait de quoi il s'agit. Elle enlève son jean. Sarah également.

"Couche-toi sur le dos."

Diane se met au-dessus de moi. Elle me regarde et ferme bien les yeux. Je ferme les yeux aussi. Elle se met à pisser, debout, sur mes seins et mon visage.

 

pipi

   

Mais, pourquoi faire ça??? Et puis je me souviens, l'urine contient de l'ammoniaque et calme les piqûres de méduse, par exemple. Cela fonctionne aussi pour les orties. Les démangeaisons s'atténuent progressivement.

J'ai de la pisse partout, mais ça me soulage. Quand Diane a fini, Sarah vient, au-dessus de moi, elle a une chatte rousse. Elle pisse sur mon sexe, puis remonte vers mon visage.

"Ouvre la bouche!".

Ok.

Quand elle a fini, elle me dit "Alors?"

"Ça calme vraiment les démangeaisons, merci, merci... Maîtresse?"

Elle s'accroupit sur mon visage et met sa chatte mouillée sur ma langue que j'ai sortie. Sarah change de position, met les genoux de chaque côté de mon visage et en s'abaissant frotte sa chatte sur mon visage, particulièrement sur mon nez. C'est comme si mon visage ne formait plus qu'un avec sa… vulve mouillée, jusqu'à ce qu'elle jouisse! 

 

À suivre…

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour le super dessin.

pub pur erog

 

 

Par miasansdessous - Publié dans : domination - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés