Vendredi 15 février 2013 5 15 /02 /Fév /2013 09:34

DSC1_0053.jpg

 

C'est difficile de s'habituer aux anneaux et au collier que j'ai aux poignets, aux chevilles et au cou. J'imagine les esclaves des siècles passés avec des fers beaucoup plus lourds!

Le Black me conduit dans un couloir et me dit, "Attend ici, sans bouger."

Après une dizaine de minutes, la porte s'ouvre. Je reconnais la fille qui était sur les genoux de l'homme, premier jour!

Aïe! C'est celle qui n'aime pas les blondes. Elle a une blouse blanche pas très propre, il y a même des taches de sang.

"Mais qui voilà!! Bonjour, Miss petits nichons."

Je ne dis rien et je garde les yeux baissés.

Elle m'envoie une gifle, "Aie!!".

"On ne t'a jamais appris à dire bonjour??"

"Mais on m'a dit de ne pas parler, Mademoiselle."

Paf, elle m'en envoie une autre, "Aiiiiee!!"

"Et tu discutes, en plus."

Je dis vite, "Bonjour, Mademoiselle."

Elle me montre un fauteuil de dentiste, "Va t'asseoir!".

L'homme derrière le bureau a l'air de s'amuser de la scène.

"Mon assistante n'aime pas les blondes.", me, dit-il en souriant.

Je m'assieds dans le fauteuil, il a l'air normal. Il est entouré de tous les instruments de tortures habituels aux fauteuils de dentiste, sauf que… sauf qu'il y des anneaux sur le fauteuil et que la fille me boucle : poignets, chevilles et cou!

Je déteste aller chez le dentiste. Je regarde la fraise et tous ces machins barbares et je commence à trembler et à… pleurer!

"Déjà??", dit l'assistante d'une voix douce, "Tu as peur du dentiste?"

"Oui, Mademoiselle."

"Faut pas," dit l'homme, "Parce que je ne suis pas vraiment dentiste, c'est un hobby. J'aime chipoter dans la bouche des filles et faire mal à celles qui ne se lavent pas les dents."

La fille rigole. Moi pas du tout, du tout!

Il prend un instrument et me dit, "Ouvre la bouche."

Oh non!! Je garde la bouche fermée.

"Ou-vre la bou-che!!", répète-t-il en articulant.

Je ne peux pas!!

"Bon!" Il me pince violemment le bout d'un sein, je pousse un cri et la fille en profite pour me mettre une armature de métal dans la bouche qui la maintient ouverte.

Oh putain de putain de merde!!!!

 

img908

 

"Enlève-lui une dent, ça lui fera les pieds", dit la fille.

Un dentiste sadique et son assistante qui est pire. Je suis en enfer!!

"Bonne idée, laquelle veux-tu que j'enlève??"

Elle regarde mes dents et tape de l'ongle sur une de mes incisives supérieures. "Celle-là."

Ça l'amuse. "Elle est farce!", me dit-il." Mais on ne va pas diminuer ta valeur marchande, on va commencer par une dent du fond."

J'essaye de dire, "Non!! Au secours!! Vous êtes des fous dangereux!!", mais tout ce qui sort de ma bouche grande ouverte, c'est, "oouuuooouueuuue!!!"

Avec une pince, il prend la dernière dent du haut et la pince solidement. Il tire un peu pour la faire bouger! 

"Un peu de courage,", dit-il, "ça risque de faire un peu mal." Ils rigolent tous les deux.

Il tire brutalement et moi je pousse un cri, "Aaaaaaiiiiiiiiiiiii!!!" C'est comme si on m'arrachait une dent sans anesthésie!! Il me montre une petite dent à la racine sanguinolente. Je geins et je pleure de mal et de trouille.

 

"C'est ta dent de sagesse. Si j'enlève la molaire qui est à côté, tu vas vraiment jongler! Alors, tu me laisses examiner ta bouche???"

Je fais, "iiii", en hochant la tête autant que le collier attaché le permet.

"Bon, on va voir."

Il enlève l'appareil de ma bouche, défait le collier et libère ma main droite, "Rince toi la bouche."

Je rince, je crache, il y plein de sang! Je déteste voir du sang! J'ai une trouille bleue des dentistes normaux, alors celui-là...

"Je vais te mettre deux points de suture et vérifier l'état de tes dents, tu vas te laisser te faire?"

Je dis, "Oui, Monsieur.", d'une voix minuscule.

Je ferme les yeux et j'ouvre la bouche.

Je ne veux pas regarder. Il chipote, j'ai mal à la blessure. Je me raidis.

"C'est fait", dit-il.

J'ai à peine senti les agrafes, par contre, même si une dent de sagesse a une courte racine, la blessure de l'extraction fait vraiment mal.

Il rattache mon poignet et vérifie mes dents, je n'ai rien, même pas une carie. La seule chose qui cloche dans ma bouche, c'est une dent saine arrachée par un dentiste sadique!! Il frotte mes dents, avec son doigt, les caresse même. C'est un fétichiste des dents???

Quand il a fini, il me dit, "Tes dents qui restent ne sont pas très propres, mais saines."

Si on me donnait une brosse à dents et du dentifrice, elles seraient propres…

Il s'apprête à me détacher quand la brune dit, "Attends…"

Aie, aie, aie!! Qu'est-ce qu'elle va encore inventer???

"Ce n'est pas très gentil, de lui enlever une dent sans piqûre, pour compenser, je vais lui en faire quelques-unes."

Il voit de quoi il s'agit, lui sourit et sort une boîte d'aiguilles à placer sur les seringues. Les fines ont un embout en plastique jaune, les plus grosses en pastique rouge.

Je ferme les yeux, je pense, ce n'est rien c'est comme une piqûre… oui, mais je déteste les piqûres!!! Aussi?? Oui, aussi!!

Elle prend mon téton entre le pouce et l'index, le tire et enfonce une aiguille dans la base du sein. La douleur n'est pas forte, bien sûr, mais elle en enfonce une autre. Une piqûre isolée ça va, mais au fur et à mesure la douleur augmente, je commence à geindre, puis à crier, quand elle enfonce une plus grosse aiguille dans un téton. Je crie, "Aie!!! Pitié Mademoiselle."

"Ah oui, le téton, c'est sensible! À l'autre nichon, maintenant'!" 

Elle couvre toute la surface de l'autre sein de piqûres d'aiguille. Je crie vraiment quand elle en met trois dans l'aréole puis traverse le téton. "Aaaaieeeee!!!"

 Elle se recule et admire son travail, mes seins recouverts d'aiguilles avec des embouts rouges et jaunes, "C'est joli…" dit-elle. Joli!!!

"Maintenant le sexe! Là, ça fait plus mal surtout le clito!"

OOHH, NON!!!

"Pitié, Maîtresse!!!"

"On a le temps?" demande-t-elle au "dentiste".

"Ça va être juste!"

Ils jouent!!!

J'ose à peine y croire, mais elle me détache et dit, "Enlève les aiguilles, vite!!".

Oh oui! À toute vitesse j'enlève toutes les aiguilles. Elles sont fines et ne laissent que des points rouges et à peine une goutte de sang çà et là.

Il prend une bouteille d'alcool en verse dans ses mains et me masse les seins. Ça fait presque du bien.

Ensuite, il me donne deux cachets, dans le meilleur des cas ce sont des antibiotiques.

C'est fini.

"Remercie mon assistante d'avoir épargné ta vulve.", me dit le "dentiste".

Oh oui d'accord! Je me mets à genoux devant elle, les mains jointes et je dis les yeux levés, "Merci maîtresse, d'avoir épargné ma vulve."

Ça lui plait, ça.

"Sors par là me,", dit elle, en me désignant une porte, puis elle ouvre celle par laquelle je suis entrée et crie, "Suivante!"

 

À suivre.

 

Un tout grand merci, à Bruce Morgan, pour le super dessin.

pub pur erog

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés