Vendredi 8 mars 2013 5 08 /03 /Mars /2013 09:34

On a été achetées par un homme grassouillet aux cheveux teints en noir, pas séduisant du tout! Mais vous allez me dire que sur marché "traditionnel" un fruit de la passion ne choisit pas celui qui l'achète, sur un marché d'esclaves non plus!

"Embarquez les putes!", dit-il.

Pas poli en plus!

Les gardes nous font sortir de l'enclos et nous attachent les mains derrière le dos par les anneaux qu'on a aux poignets.

Ils nous dirigent vers un camion, qui n'est pas bâché comme celui dans lequel on est arrivées, mais complètement fermé.

Il y a une plate-forme au bord du camion pour monter les marchandises, c'est-à-dire, nous!

Quand on est toutes dans le camion, un gardien crie, "Assises!".

Pas facile, les mains attachées dans le dos.

Le garde referme les portes du camion, on est dans le noir. On se serre les unes contre les autres.

Tiens ça sent bizarre tout à coup, pas l'odeur des filles, une odeur chimique… comme… je tombe endormie...

 

Je suis réveillée par une douche d'eau glacée.

On est toujours dans le camion, mais on nous réveille en bous arrosant avec un gros tuyau!

On est couchées à moitié l'une sur l'autre. On suffoque sous les trombes d'eau froide.

Un garde gueule, "Tout le monde dehors".

J'ai mal au crâne, ils nous ont fait respirer une saloperie de gaz soporifique! 

On descend maladroitement et on se trouve dans un grand garage. Onze filles nues, sales et mouillées.

Un garde vient nous enlever les menottes, puis nous dit, "Levez les bras." Il nous arrose avec le jet pour nous nettoyer un peu. D'abord, le visage, puis les aisselles. Le jet est fort, ce n'est pas agréable…

Quand on semble un peu plus propre, il nous dit, "Tournez-vous!". Il nous arrose le dos, puis, il nous dit, " Penchez-vous et écartez les fesses avec les mains!" On a droit au jet dans le cul et la chatte. Il y en a deux qui crient et se redressent.

Le garde au tuyau leur dit, "Vous voulez goûter au fouet?" Elles tendent leurs fesses, aussitôt.

Quand il a fini, il dit en nous montrant des vieux draps, "Séchez-vous."

Ensuite il appelle une première fille, "Terry." Une petite brune s'avance timidement. "Suis-moi. Les autres, vous attendez ici.".

 

Chaque fille est appelée à son tour. Quand c'est mon tour, on prend un ascenseur.

On arrive à un étage où il y a des bureaux et des employés. Personne ne fait attention à moi. Ça doit êtes normal de voir une fille nue avec des fers aux chevilles et aux poignets, la routine, quoi!

Le garde me fait entrer dans un bureau. Il y a une jeune femme brune derrière un bureau.

Elle écrit et ne lève pas la tête. Il fait frais à cause de l'air climatisé. Je frissonne.

Enfin, elle prend une fiche, la lit, puis me regarde, "Bonjour, mia."

"Bonjour, Madame."

"Tu as été achetée par la société "Red Dragoon."

Aaaah?? "Oui, Madame."

"Je vois que tu as été femme de chambre, serveuse, prostituée… pas très glorieux ton CV! Tu sais taper à la machine?"

"Euh… oui, Madame, avec deux doigts."

"Bon, tu vas passer un mois chez une jeune femme. Ensuite tu reviendras ici.

Va attendre dehors". Elle appelle le garde. Je n'entends pas ce qu'ils se disent.

Je suppose qu'on va enfin me donner des vêtements pour voyager…

jenpotager_321.jpg

 

On descend dans le garage jusqu'à un endroit où il y a des cages pour faire voyager les animaux en avion. Il me désigne une cage moyenne, "Grimpe là-dedans."

Il est fou! Je ne rentrerai jamais!

"Elle est trop petite, Monsieur". Il lève la main et elle tient un fouet. Je me mets en vitesse à quatre pattes, et je rentre dans la cage, ça va jusqu'aux hanches, mais là mes fesses ne passent pas.

Deux autres gardes sont venus le rejoindre. Ils rigolent tous les trois et font des commentaires sur mon arrière-train qui rappelle à un des trois, une pouliche qu'il a souvent montée!

On me donne une bonne claque sur les fesses, "Allez entre." Ça les amuse de me voir me tortiller pour essayer de pénétrer à l'intérieur.

J'ai droit à des, "C'est excitant ce gros cul qui dépasse de la cage!". "On la fait voyager comme ça??". Et enfin, mais pense que c'est leur intention depuis le début, "On a le temps de la tirer?"

"Ouais, bien sûr."

Un des gars s'agenouille, et me caresse les fesses.

Je lui dis, "Si je sors de là, ce sera plus agréable Monsieur."

"On ne veut pas que ce soit plus agréable, on veut que ce soit excitant… pour nous!".

Il écarte mes fesses et dirige son sexe vers mon anus.

Ouulah!! Il est bien monté. Je sens le gland qui me pénètre et me dilate complètement l'anus.

Je gémis.

Il s'enfonce un peu en disant, "Tu aimes ça hein, salope??

"Oui, Monsieur." Non, je déteste me faire sodomiser à sec, par un inconnu à moitié coincée dans une cage!!!

Il faut leur dire ce qu'ils souhaitent entendre, surtout quand ils ont des fouets!

Il baise vite et fort!

Je gémis, il est trop brutal!!

Malgré ça, mes hanches accompagnent le rythme de son sexe qui s'enfonce en moi!

Ses couilles gonflées claquent sur le haut de mes cuisses…

Je me mets en plus, à penser que je suis dans une cage pour chiens et que c'est un chien qui m'encule!! ça m'aide à... à.... 

Un des gardes dit, "Regardez là! Elle va jouir, cette chienne!".

Oh non! Pas ce mot-là en plus!!!

"Aaaaahhhhh!!!!!" Je jouis....

Il est super excité que je prenne mon pied! Je sens son sexe gonfler et il jouit aussi.

Dès qu'il s'est retiré, un autre prend sa place.

Il met un doigt dans ma chatte, en disant, "La salope!!! Qu'est-ce qu'elle mouille…"  

Il plonge aussitôt son sexe dans mon vagin! C'st vrai que ça entre facilement!

Il baise bien! Il fait une petite torsion des reins d'un côté puis de l'autre quand il est au fond et son gland va explorer tous les recoins de mon vagin.…  

Il jouit rapidement et se retire.      

Le troisième fait tourner ma cage et enfonce sa bite entre deux barreaux!

Pfff, baisées part tous ses orifices, mia! Il s'active dans ma bouche comme si c'était un vagin et il jouit rapidement! J'avale tout... Bèrke! 

Voilà, ils sont plus légers de 30 cc de sperme qui sont passés en moi, c'est une histoire de vases communicants!  

Un des trois me dit, "Sors de la cage!".

Je recule et me relève.

Le garde me montre une cage plus grande, "Entre, là-dedans".

Là, ça va… Enfin, je sais entrer mais impossible de bouger. D'un côté mon cul est contre des barreaux et de l'autre mon nez dépasse.

Je dis au garde, "Je suis mal, Monsieur, elle est encore trop petite."

Il ne répond même pas.

 

img962

 

Il met un grand drap noir sur la cage et on me charge à nouveau dans un camion…

Je m'appuie contre une paroi de la cage et je ferme les yeux.

Le camion roule une heure… ou deux… C'est long en cage.

Je sens, enfin, qu'on descend la cage, puis on la charge à nouveau.

Encore!! Aaah non ce n'est pas un camion, c'est un avion!!! Je sens qu'on décolle et qu'on monte.

J'ai la trouille!! Parce qu'il faut vous dire que j'ai AUSSI peur de l'avion!!!

 

*** *** ***

*** STOP!!

- Tiens la Voix, il y avait longtemps. Qu'est-ce que tu veux??

*** On sait que tu as peur de tout, abrège! Tu décolles, tu voles et enfin tu atterris… et puis tu te retrouves dans un autre véhicule, tu roules et tu arrives à destination, ensuite??

- Ben continue, puisque tu es si malin! Tu sais qu'avec tes conneries, on perd des lecteurs… Je vais finir seule ici, seule avec toi qui n'existe que dans mon imagination!!

*** Et, en plus, tu as peur d'être seule, non?

*** *** ***  

Après un long et éprouvant voyage, on arrive à destination, comme le dit si bien la Voix, qui a le sens du raccourci – moi pas!  

On décharge la cage et on ouvre la porte. Je sors en marche arrière, ce qui est périlleux pour la pudeur d'une jeune fille quand elle est nue. Oui bon, je ne suis plus vraiment une jeune fille!

Je dirais bien, "Je suis qui et ici c'est où??". Mais bon, souvent, moins on parle, mieux ça vaut. 

Celui qui a ouvert la cage est un grand type, genre baraqué, pas mal du tout.

Il est basané et ses cheveux noirs sont coupés très court…

Il a des lunettes de soleil, un jean et un tee shirt. Il a aussi des gros biceps, je dirais que c'est un garde du corps.

Il me dit, "Tu vas rencontrer la Princesse. C'est ta Maîtresse, quand tu seras devant elle, mets-toi à genoux. Tu as compris??"

Une Princesse, maintenant!!

Je prends mon air à la fois soumis et "toi, c'est quand tu veux" et je réponds, "Oui Monsieur, je ferai tout ce que vous dites."

Je regarde autour de moi, on est devant le garage d'une grande propriété.

Il y a des palmiers… Ça me fait penser à la marque sur ma fesse… et puis à tout le reste, le marché aux esclaves, la vente aux enchères…

On marche côte à côte et comme, j'ai désespérément besoin d'un ami, d'un allié ou plus simplement d'un peu de réconfort, je prends sa main.

Il est surpris, me regarde et me sourit… Enfin, quelqu'un qui me sourit.

On passe à côté d'un buisson de jasmin. Je m'arrête un instant pour humer leur odeur exquise. Le garde dit, "J'aime aussi cette odeur…"

Je suis toujours nue avec les fers aux chevilles, aux poignets et le collier avec une chaîne au cou. En plus, il y a du sperme qui a coulé et séché le long de ma jambe. Pas très glamour, mia!

On arrive près d'une grande piscine. Deux adolescents sont allongés sur des lits de plage à l'ombre de parasols. En m'approchant, je me rends compte que ce ne sont pas des adolescents, j'apprendrai qu'ils sont jumeaux et qu'ils ont 19 ans.

Une jeune fille brune et mince en minuscule bikini noir. Elle de grands yeux et une coiffure courte. À côté d'elle un jeune homme, mince et beau et qui lui ressemble.

Le garde dit, "Princesse, la nouvelle esclave."

C'est elle, la Princesse? Je suis un peu bouche bée, le garde me pousse et je m'agenouille rapidement, poignets croisés sur les reins, les yeux baissés, comme on me l'a appris.

"Bonjour nouvelle esclave.", dit la fille.

"Bonjour… euh… ".

"Votre Altesse", me souffle le garde.

"Non", dit la fille, "qu'elle dise Maîtresse."

Je répète, "Bonjour Maîtresse."

"Approche, sur tes genoux.", me dit le garde. 

Pas facile, j'avance maladroitement.

Quand je suis tout près, elle dit, "Debout!"

Elle caresse du doigt mes fers, tâte mes seins. Puis me fait tourner et touche, la marque sur ma fesse, " Ça t'a fait mal quand on t'a fait ça?".

"Oh, oui Maîtresse, très mal."

"Ça me plairait d'avoir une marque brûlée au fer."

"Comme une esclave?", demande le garçon en riant…

"Peut-être". Puis à moi, "Ma belle mère est partie en vacances avec "mon" esclave,  alors tu vas la remplacer. Je vais d'abord te montrer ce qui arrive si tu n'obéis pas."

Aie!! Je fais la grimace.

 Elle ouvre, un grand sac et en sort le même fouet que celui qui est employé au marché des esclaves.

"Tu connais?", me demande-t-elle.

"Oh oui, Maîtresse, je connais, mais je vous obéirai, je vous le jure."

Elle joue avec le fouet, promène les cinq lanières plates sur moi.

"Tu en as reçu souvent?"

"Hélas oui, Maîtresse."

Elle le fait claquer, "Il n'a pas l'air bien méchant."

Non c'est vrai quand on tient le manche, il n'est pas méchant!

"C'est pour punir, mas pour blesser...", dit le frère, "Tu sais, tu devrais l'essayer! Tu saurais exactement ce que ressentent, les filles fouettées."

"J'y ai déjà  pensé.", répond-elle rêveusement.

"Eh! Je disais ça pour rigoler!"

"Moi, pas, je veux vraiment savoir ce que les filles fouettées ressentent, c'est super excitant comme idée."

Le frère lève les yeux au ciel en secouant la tête, "Elle est folle!!!"

Elle se lève et dit, "Hassan, fouette-moi, comme si j'étais une esclave paresseuse."

Hassan a l'air déconcerté, il regarde le frère qui ose les épaules.

 "Vous êtes certaine, Princesse? Vous allez avoir franchement mal."

"Oui, je suis certaine!"

Elle se  lève, baisse sa culotte de maillot jusqu'à la pliure des genoux et tend des fesses rondes et blanches vers Hassan. Celui-ci pousse un gros soupir et dit,  "Combien, Princesse?

"A toi de décider."

"Alors, 5 coups de fouet... Princesse, gare à vos fesses!", et il lève le fouet.  

 

À suivre. 

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour le super dessin. 

     pub pur erog   

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés