Vendredi 21 juin 2013 5 21 /06 /Juin /2013 08:50

... sans dessous... sans argent... mais, en suçant!   

*** ***   

Lisa m'a donné une robe qui a été portée par Jenny et des tongs.

Elle m'a dit, "Il y a une récompense pour des renseignements te concernant. J'ai réussi à ce que Danny écrase, mais il pourrait changer d'avis!"

En clair, estime-toi heureuse comme ça.

La seule solution pour avoir un peu d'argent, ce serait d'aller donner des renseignements sur moi, mais… après avoir beaucoup réfléchi, je me dis que ce ne serait pas une bonne idée!

Jenny, Bob, Lisa et son frère (par ordre de préférence) partent très tôt...

Quand j'embrasse Jenny, elle me glisse un petit bout de papier roulé en boule.

Je verrai plus tard que c'est son nom complet, son adresse, un numéro de téléphone et une date à partir de laquelle je pourrai la joindre... + un petit coeur!

J'embrasse Bob, il croit qu'on va remettre le couvert. Il est comme les scouts, toujours prêt. Je lui dis, "Ce soir…"

Je n'aime décevoir, ni les gens, ni les animaux…

Bon... et maintenant en route...

 

Il est 6 h du matin et il ne fait pas chaud. Je tremble un peu dans ma petite robe blanche à pois bleus. Elle n'est pas très propre,  la seule chose agréable c'est qu'elle sent  l'odeur de Jenny. Je lève le bras pour mieux sentir sa trace sur moi...

Il commence à y avoir de l'activité dans le port

Je vais vers un café qui a l'air ouvert. Le patron est surpris de me voir.  

Je lui raconte une histoire, "On m'a volé mon sac et ma valise. Je dois aller au consulat ce matin, vous pourriez me donner un peu à boire et à manger, Monsieur..."

Touchante, mon histoire, non? Le patron est un Arabe d'un certain âge.

Il me croit, "Tu devais aller à la police porter plainte."

"J'irai avec mes amis qui arrive par le ferry de 10 h. Je peux vous aider, nettoyer si vous voulez."

"Non, assieds-toi, je vais te donner à manger."

Je lui fais un grand sourire.

Il me demande, "Tu n'as pas de compagnon, pas de bagages, pas d'argent?"

Je prends un air super malheureux, genre Droopy, quand il dit "You know what? I'm happy."

Je fais non de la tête.

Il me dit, "Alors tu es une femme libre."

Dans un sens, c'est vrai!

Il m'apporte des "msamen", sortes de crêpes et quatre portions de vache qui rit! Et, bien sûr, du thé à la menthe.

"Merci beaucoup Monsieur, vous êtes très gentil."

Il me donne quelques conseils, genre, "Ne traîne pas trop sur le port, aussi peu vêtue."

Les gens simples dans ces régions sont souvent accueillants et généreux. Les gens riches où que vous soyez le sont beaucoup moins... c'est peut-être pour ça qu'ils sont devenus riches!

Enfin, il y a des exceptions, des pauvres teigneux et des riches très généreux.

Bill Gates, par exemple, il est très généreux. Bill si tu me lis, je te signale en passant que je rêve d'être publiée et de passer à l'émission de Ruquier, sans culotte!! Par contre, me faire descendre par Eric Zemmour et Eric Naulleau… ça me plairait moyen!

Dis, Bill, on va choisir une autre émission littéraire.

 

Je me réchauffe en mangeant et en buvant du thé.

Des clients arrivent, des dockers, des ouvriers… Heureusement qu'il n'y a personne qui ait assisté au show de la veille.

 Le patron raconte mon histoire, les gens compatissent, me donnent des conseils. Je ne vais pas vous dire que j'en ai les larmes aux yeux, mais je suis émue. N'oubliez pas que, ces derniers temps j'ai reçu plus de coups de fouet que de "msamen" à La vache qui rit.

Quand il est près de 10 h, je remercie le patron, je ne l'embrasse pas, ça ne se fait pas ici, mais j'embrasse sa main.

"Reviens si tes amis n'arrivent pas, ma fille." Vous voyez les gens simples... ils sont vraiment sympa et Bill Gates aussi, bien sûr!

Je vais effectivement à l'arrivée du Ferry, pour chercher un automobiliste qui me prendra.

Le Ferry est à quai et il y déjà des voitures qui en descendent. Je m'approche d'une camionnette, conduite par un homme qui a l'air sympa. Je lui sors une autre petite histoire. Je me suis disputée avec mon ami et il m'a fait descendre de sa voiture, sans sac et dans la nuit. S'il pouvait me déposer en ville. Le tout dit d'un ton suppliant.  

"Bon, d'accord, je te dépose."

Ouf! Je vais quitter le port.

Je lui demande de me laisser à l'entrée de la ville, près de la grande route Nord-Sud.

 

Il faut juste que je m'accroche et que je cherche ce qu'il y a de positif dans ma situation.

Pour : … euh…

Contre : j'ai en tout et pour tout la robe qui sent Jenny, que j'ai sur moi et une paire de tongs…

Non, je reprends, pour : je suis jolie ( ben oui, un peu!) et pas farouche!

Quelques voitures passent, je reste à l'abri d'un buisson et je ne me montre que pour les camions.

Il y en a plusieurs qui passent…

Enfin, il y en a un qui s'arrête, un gros avec des guirlandes de lumières. Je vois à sa plaque qu'il vient du Sénégal. Je cours et je monte sur le marchepied, "Je vais vers le nord, vous pouvez me prendre, M'sieur, s'il vous plait…"

Le chauffeur est un grand Black qui me fait un grand sourire. Il a l'incisive supérieure droite qui manque, "Tu suces?"

"Oui, M'sieur."

"Tu sais ce que ça veut dire?"

Je dois sûrement avoir l'air d'une gamine, avec ma petite robe et pas maquillée.

Je sors une langue frétillante, "Oui, oui, M'sieur, je sais."

"Ok, fais le tour et monte."

Le Black, qui est assis à droite, bouge les jambes pour que je puisse m'asseoir entre eux. Ils sont en jean et tee-shirt blanc tachés de cambouis.

Il m'explique, "On ne peut pas prendre d'auto-stoppeurs. Alors on prend le risque parce que tu es mignonne et… que tu suces". Il rit.

L'autre Black me demande, "Tu n'as pas de bagages??"

Je cherche une réponse, "...euh..."

"C'est tes affaires, on s'en fout, si tu n'as pas de bagages."

"Ce que je peux vous jurer c'est que je ne suis pas recherchée par la police."

Ils rigolent… Ils sont sympas.

Le chauffeur me dit, "Moi c'est Smile", il me refait un grand sourire avec son incisive en moins. Ah oui, je comprends.

Celui qui est à ma droite dit, "Moi, c'est Diallo, c'est un nom Peuhl."

"Et toi."

"Mia."

"Comme la Vierge Marie??"

Oui, c'est le diminutif de Maria. J'ajoute, afin de mettre de l'ambiance, "et mon surnom, c'est "sans dessous", mia sans dessous."

Ils me regardent tous les deux, très intéressés. Je lève ma robe jusqu'au nombril pour montrer mon sexe épilé et virginal, enfin, presque! Alors là, gros rires des deux Blacks. "Aaah!! On a bien fait de te prendre, toi!"

 

img174.jpg

 

Diallo qui est à ma droite dit, "Alors, mia sans dessous, tu es d'accord pour payer le prix de ton voyage."

"Oui, m'sieur."

Il sort de son jean un sexe énorme. Je ne sais pas si c'est la vue du mien qui l'a mis dans cet état… "Voilà le ticket."

En tout cas, c'est un fameux ticket. Je prends son sexe en main, j'arrive à peine à faire le tour de la base. Je joue un peu et tire sur le prépuce, … c'est toujours émouvant quand on découvre le gland d'un black, c'est tout rose, tout frais… enfin presque.

Je me penche et prends le bout du gland dans la bouche. Je le tète comme un petit veau tète sa mère. Il me caresse la tête. Le chauffeur nous regarde. Diallo gueule, "Fais gaffe!!"

Ooops!! Il redresse le camion qui mordait sur le bord de la route.

On devrait s'arrêter!! Il pousse sur ma tête. Oui, oui, ok…

Impossible de le prendre en bouche, mais ma langue virevolte sur son sexe comme un papillon bourré de Red Bull/vodka/amphé…

Il aime… beaucoup… Il me le dit, "Tu suces bien, mmmmhhhh... petite salope...de Blanche...". Ah ben oui, je confirme, plus blanc que moi c'est une albinos!

Ma bouche va et vient…. Au bout d'un moment je sens que son sexe se gonfle. Il y a de la pression. Ces énormes testicules doivent être pleins!

Il gémit, "Je vais... tout lâcher dans... ta bouche!!!!". "Aaaaaaahhhh". Il se raidit contre le dossier et m'envoie des jets de sperme tiède plein la bouche…

J'avale tout comme une grande. Je ne veux pas tacher ma robe! 

"Bravo, t'es la reine des pipes!!". Je lui souris... ça fait plaisir... Ce n'est pas si souvent qu'on me fait des compliments. Tenez, vous qui me lisez, est-ce que vous m'en avez déjà fait des compliments??

** *** 

*** mia!!! N'indispose pas tes lecteurs avec des questions à la con! On te lit et puis on te jette, t'es le kleenex de la littérature de cul!

- Bravo, la Voix, tu viens de trouver mon pseudo pour quand je serai publiée "Mia Kleenex."

*** *** 

Le chauffeur a une folle envie de se faire sucer. Il s'arrête dans un parking.  

Il sort son sexe de son jean. Je me penche de l'autre côté et me trouve lez à nez avec le frère de l'autre. Dans l'ensemble, les Blacks sont mieux montés que les Japonais. Je sais de quoi je parle, j'ai sucé des deux.

Je ne vais pas vous décrire cette pipe-là, c'est la même. J'avale aussi quand il jouit pour ne pas faire de jaloux.

Ils sont ravis tous les deux.

Le chauffeur me dit, "Dire qu'on t'avait pris pour une pucelle!!"

 

On repart. Ils mettent de la musique, ils chantent, on se marre…

Ils se relaient… moi, je somnole sur l'épaule de mon voisin…

 

Le soir, on mange tout en roulant, des biscuits et des pommes. Frugal repas arrosé d'eau.

Je finis par m'endormir… Je rêve d'Europe… Oui, moi qui rêvais d'aller en Afrique, j'en ai trop bavé… Ou alors, je reviendrai avec des papiers, de l'argent, un amoureux... Et aussi un chien, en cas de panne de l'amoureux!

Au petit matin on s'arrête pour pisser et le reste…

Je m'étire et renifle mes aisselles… Je ne sens plus du tout l'odeur de Jenny, je sens... moi. Je leur dit, "J'aurais besoin de me rafraîchir."

Diallo répond, "Tu sens la fille qui a eu chaud, ça sent bon!"

Oui, bon, si ça ne les dérange pas… moi non plus, enfin pas trop!

On roule... Chaque km m'éloigne du danger, mais je commence doucement à en avoir plein les bottes d'être dans ce camion. Et puis, j'ai faim… très faim. On a juste mangé quelques biscuits le matin. Et, si je dois repayer le billet pour le voyage, je préférerais avoir l'estomac plein.

Vers 11 h, je dis, "Je dois faire pipi."

Smile me répond, "On s'arrête bientôt, pour manger, tu pisseras là."

Oh, oui! Manger et pisser…

Je me tortille un peu sur mon siège.

Enfin... il gare le camion sur un parking où y a une cabane faite de planches et de tôles ondulées. Ça me rappelle le resto de Lili 4 doigts en beaucoup plus délabré.

Je me précipite dans les buissons… Aaaah!! C'est bon! Je regarde entre mes jambes, mon jet est capable de briser une pierre tellement, je suis pressée! Des gouttes dorées éclaboussent mes pieds… laissant des traces propres sur mes pieds poussiéreux.

Je m'essuie… pas avec ma robe bien sûr ce serait sale... avec le dos de ma main. Oui, je suis une fille très nature, si vous ne l'aviez pas remarqué.

Je vais rejoindre les Blacks sur la petite terrasse devant la cabane. Je dis bonjour au patron, Black, comme les quatre hommes qui sont déjà là. Ce sont des routiers, eux aussi.

Je m'assieds sur une petite chaise en fer.

"Ça va mieux?"

"Oh oui, j'ai cru que ma vessie allait éclater".

Rires.

Le patron me demande, "Qu'est-ce que tu veux manger?"

"Rien, merci Monsieur."

Je regarde mes pieds.

"Tu n'as pas d'argent??"

Je fais non de la tête.

"Patron cette petite fait des pipes de tonnerre."

"C'est vrai?"

"Oui, Monsieur."

"Un repas contre une pipe, ça te va??" Il vient vers moi et lève la main paume vers moi, "Deal?"

Je tape dessus, "Deal… mais je peux manger d'abord, s'il vous plaît?"

"D'accord, je te fais crédit pour la pipe, ce sera le dessert!"

Nouveaux rires.

Le patron, ce n'est pas Obama! Il est gros, pas jeune, suant… mais, une bite, c'est une bite et je n'ai pas les moyens de faire la fine bouche!

Il nous sert des haricots rouges avec des morceaux de viande, le tout très épicé… Je dévore. Mes compagnons parlent avec les autres routiers de cargaison, d'auto-stoppeuses...

"Ça ne m'étonne qu'elle ait faim,", dit Diallo, "la seule chose qu'elle a dans l'estomac, c'est trois biscuits et du sperme."

Gros rire général. M'en fous, je bouffe,

Quand j'ai fini, j'ai même droit à des cornes de gazelle, pâtisseries orientales qui sont des gâteaux de miel au miel. C'est délicieux... si on aime le miel!

"L'addition, petite??", me dit le patron.

"Oui, oui… d'accord."

Je le suis derrière le comptoir...

 

A suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan pour le super dessin...  

 

     pub pur erog

  

Par miasansdessous - Publié dans : fellation - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés