Vendredi 28 juin 2013 5 28 /06 /Juin /2013 09:50

Le patron va derrière le comptoir bancal. De là, on est vu des clients mais pas de la route.

"Relève ta jupe et mets toi à genoux,", dit-il.

Il veut faire plaisir à sa clientèle. Bof, moi ça ne me dérange pas de montrer mon cul.

Par contre, je préférerais un petit verre d'alcool de figue, que... qu'une bite.

Tout le monde s'approche pour admirer la vedette, moi... dans son grand numéro intitulé... "ta bite/ma langue".

 

0707jencarDSC_0251.jpg

 

Je me retrouve devant un sexe qui se balance, raide d'excitation. Il l'aurait passé sous l'eau, ce serait encore mieux, mais bah, j'ai reçu à manger. Ici, on ne fait pas crédit mais du troc... Comme on dit, à Rome fait comme les Romains... ou plutôt, fait comme une esclave Romaine.

 

Je vous ai déjà parle des bites des Blacks : c'est souvent beau. Une colonne noire se terminant par une grosse tête rose quand on a décalotté le prépuce. Il a un mouvement des reins impatient pour entrer dans ma bouche et pour la transformer en vagin. Oh, là!! Tout doux, Messire! Maintenant, c'est moi qui commande! Je suis armée : deux rangées de dents blanche pointues ou aiguisées, soit 31 armes (Oui, un sale rat m'a enlevé une dent, voir plus haut!)

Je le fais un peu patienter, faisant buter son gland contre ma bouche fermée, frottant le bout mouillé contre mes lèvres.

Bon, assez joué, j'ouvre la bouche pour qu'il puisse pénétrer dans un endroit très doux, chaud et humide...

Il y entre avec des lys… Qu'est-ce que je raconte, moi!! Avec délices, voilà.

Il va et vient, de mes lèvres à ma luette… Il dit, "Mmmhhh c'est bon… c'est bon…"

Il accélère le mouvement, il va bientôt envoyer... la sauce (un patron de resto, normal!)

 

img177.jpg

 

Ouch!! Il a une grande contenance, les giclées de sperme jaillissent dans ma bouche comme dans un vagin.... Les spectateurs sont super attentifs, alors j'avale bien tout...

On me félicite. Smile dit, "Alors, c'est pas une super pipeuse??"

"Championne du monde!",  dit le patron.

Sympa!

 

Un des clients dit, "Maintenant à moi. Je te donnerai un peu d'argent."

Je fais la grimace…"J'ai trop mangé M'sieur, je ne saurais plus rien avalé."

Son voisin intervient, "Ce n'est pas comme ça qu'il faut parler à genre de fille! Vous allez voir!!"

Là, je ne suis plus d'accord du tout! Eh! Oh! Y a des limites, je lui dis... énergiquement, "On va rien voir du tout! J'ai payé pour mon repas, point final!!"

Alors sa voix claque, "C'est pas la marque de la "Whip Corp." sur ta fesse??"

"… euh... si..."

"Tu as été vendue comme esclave??"

"Euh... oui...mais..."

"Mais tu t'en enfuies!!"

Je deviens toute rouge...

Il dit méchamment, "ICI!! AUX PIEDS!!"

Oops!! J'ai été tellement bien dressée dans les cages du marchand d'esclaves, que... j'obéis… Et puis, il ne faut pas qu'il... je ne sais pas, qu'il prévienne...

C'est, comme si j'étais revenue au temps où on me dressait.

Je me mets à genoux à ses pieds et je dis, "Pardon... Maître."

Têtes des autres!!!

Il continue, "Tu veux être punie?"

"Non... Maître."

Il sort sa bite, "Pas les mains!! Et pas la prendre en bouche, juste la langue, compris??"

"Oui... Maître!"

Ils m'ont fait un lavage de cerveau dans les cages du marchand d'esclaves?? Je suis incapable de... désobéir.

A genoux, je croise les poignets sur mes reins et, la langue sortie, je lèche.

C'est fatiguant et pénible pour le frein de la langue, mais, je m'applique... Je lèche du mieux que je peux, parce que... je ne sais pas faire autrement.

Je salive sur le gland de ce méchant homme, je lèche comme une chienne qui boit...

"Pas facile comme ça, hein petite???"

Je fais non de la tête...

"Tu as envie de la sucer, hein? Demande!!"

J'arrête de lèéher. Merde à la fin, fils de pute, je vais l'envoyer se faire foutre...

 "... je peux vous prendre en bouche, Maître?" Connasse, que je suis!!

"Tu as l'autorisation!"

Je le prends en bouche... je vais donc boire le calice jusqu'à la lie... C'est pas faire une fellation qui me gêne, c'est ma soumission...

Je sens qu'il va jouir... Il m'attrape par la nuque et me dit, "Je t'interdis d'avaler!!"

Ouch!!! Ma bouche se remplit de sperme... J'avale un tout petit peu... Il me tient fermement par la nuque. Quand il a tout éjaculé, il se retire et me laisse la bouche pleine. J'ai fermé les yeux.

Il me dit, "Regarde-moi!"

Son visage est contre le mien, ses yeux dans les miens.

"Tu peux avaler!!"

Je déglutis péniblement... Bbbbbèrke!!!

"Qu'est ce qu'on dit??"

"Merci, Maître."

 

Je suis revenue à l'époque où j'étais en cage, fouettée pour un rien et où j'obéissais à n'importe quel ordre.

 

Celui qui voulait aussi se faire sucer est heureusement, beaucoup plus... normal. C'est dans la bouche...  jusqu'à ce qu'il jouisse, rapidement...

Je ne me sens pas bien, pas d'avoir sucé, mais du reste...

Et, ce n'est pas fini!

Le méchant me tend un gobelet en plastique,"A genoux et tu tends le gobelet humblement."

Oui, comme une sdf, sur un trottoir qui tend la main et qui ne reçoit pas grand chose... J'ai pas le moral, je viens d'avoir une révélation, je ne suis pas une guerrière!!

Il met quelques pièces dans le gobelet. L'autre routier met un billet et même ceux que je n'ai pas sucé me donne un peu d'argent.

Le méchant dit, "Qu'est-ce qu'on dit?"

Je baisse la tête, "... merci…"

Les autres ont l'air emmerdés.

 

Je demande, "Je peux allers faire pipi?" Le patron me dit, "Ici, c'est dans les buissons."

J'y vais. Je m'accroupis. Je pisse et je pleure, mais bien, à gros sanglots...

Smile vient me rejoindre et me prends dans ses bras. Je n'ai pas le temps de m'essuyer, ma robe retombe et je pleure de plus belle contre lui…

"Qu'est-ce qu'il y a ??"

"J'ai... honte!!".

Oui, où ça va, ça? Sale type qui m'a manipulée!

"Tu devais l'envoyer se faire foutre, mia... et puis es-tu vraiment recherchée??"

"Oui... un peu, mais... je ne voulais pas et… puis c'est comme si j'étais revenue... ". Je pleure encore, "... bou hou… j'ai honte."

 

img178.jpg

 

"Viens, je leur ai dit de partir. Il fallait le dire si ça ne te plaisait pas, tu avais l'air si... soumise. Oublie ça et on va boire un coup. Tu veux goûter l'alcool de figue??"

Juste ce que j'avais envie...

"Oui, c'est gentil..."

Il me donne un kleenex, "Mouche-toi!" et il ajoute, "C'est bien, tu ne m'as pas dit merci Maître, c'est passé."

Je lui souris… Allez, comme disait ma grand-mère, un petit moment de honte est vite passé. Un grand, aussi.

On rejoint les autres, le "méchant" est effectivement parti avec son collègue

Diallo me demande, "ça va mia?"

"Oui, ça va."

On boit le coup, offert par la maison...

On dit au revoir au patron et aux deux autres routiers et on repart.

Je dois bien leur dire que… je n'ai pas de passeport!

"On s'en doute...", dit Smile,

Il me montre une cachette, sous la couchette, c'est là que je me cache pour passer la frontière.

 

On arrive le soir à Tanger. Ils doivent continuer et me déposent en bordure de la Medina. Ils m'indiquent le quartier chaud qui conviendra à mon genre de beauté, paraît-il.  

Ils me donnent un peu d'argent, leurs adresses au Sénégal, où je suis la bienvenue chez Smile qui n'est pas marié.

Je me détaille pas trop les "aux revoirs", je n'aime pas ça.

 

Bon, il me faut un passeport, faux, bien sûr, et aussi de quoi payer le trajet Tanger Gibraltar. Ce n'est sans doute pas très cher, mais j'aurai trois frontières à passer.

Et ensuite toute l'Espagne à traverser.

Si j'avais assez d'argent, l'idéal serait de prendre un avion pour Nice ou Marseille.

Il y a un boulot pas trop difficile pour une fille facile… Oui, mais, non, trop de risques de se faire contrôler.

Je préférerais trouver un salon de massage. C'est pas que je sache masser… mais je sais sucer, comme vous savez.

Dans le quartier du Petit Socco, il y en a beaucoup… Ouverts tard le soir.

Je vais me présenter et raconte la même histoire : j'étais en vacances avec mon petit ami. Un peu saoule, j'ai flirté avec un mec dans une boîte. Mon ami, fou de jalousie, m'a plaquée. Pour se venger, il est parti avec toutes mes affaires y compris mon sac avec mes papiers et mon passeport.

Les deux premiers salons n'ont besoin de personne ou se méfient. Troisième essai,  la patronne me dit, "Tu dois aller au consulat, ma petite."

"J'y suis allée, Madame, mais ils m'ont dit qu'ils en avaient marre de rapatrier des hippies crasseux."

"C'est vrai que tu n'es pas très propre…"

 

Elle me fait me déshabiller et m'examine attentivement. Elle passe un doigt sur la marque sur ma fesse, "C'est quoi, ça?"

"Une idée de mon ami, Madame, ça m'a fait très mal!"

"Bon… une jolie blonde, il y a toujours des amateurs. Viens demain après midi  à 4 h."

Je la remercie et lui dis, "Je ne sais pas où dormir".

Elle me donne l'adresse d'un petit hôtel où je peux aller de sa part et surtout, que je me lave bien!!

Alors, elle assure mia, non??  Bientôt Nice, les plages de galets, l'odeur des mimosas… et puis Henri qui rêve de me revoir, enfin, je crois.

Tout se déroule comme prévu, hôtel crade, mais il y a un lit et un lavabo. Ils connaissent la patronne du salon de massage et je ne dois pas payer tout de suite.

Le lendemain, je vais acheter un jean, un tee-shirt et des sandales avec l'argent que j'ai gagné... honteusement! Passons!

Je me lave bien. Même derrière les oreilles et entre les orteils :o)

Je mets des vêtements propres et je vais au salon de massage.

Là, vous savez comment ça se passe?? On a une blouse blanche très courte, rien en dessous, et on masse des hommes. S'ils veulent un service plus personnalisé, on peut caresser, embrasser, sucer… D'accord, c'est pas très convenable mais il ne faut pas avoir fait Polytechnique, non plus, ce qui est mon cas! 

Si vous n'avez jamais été dans un salon de massages coquins, difficile de vous décrire l'ambiance... Pour bien faire, je devrais vous masser… et j'ai les mains douces et la langue agile…

*** ***

*** Allumeuse!!!

- M'enfin, la Voix, moi allumeuse??  Oui, un peu, mais, j'éteins aussi!

***  ***  

Je me fais de l'argent. Il faut dire que je suis bonne en… massage.

 

Le soir, le patron de l'hôtel me drague… Je lui dis, "Mais, Monsieur je ne suis pas celle que vous croyez!!" Non, je rigole, je couche avec lui. Il m'indique un endroit où je trouverai un passeport.

Le soir je me rends là où il m'a dit. Il y a très vite un homme qui vient me trouver, "Tu cherches quoi?". Il est sûrement prévenu qu'une jolie blonde, allez disons une blonde sexy, cherche un passeport.

Je le suis dans une voiture. Il me donne le prix pour un passeport... ça coûte... la peau des fesses! Il faut que je travaille des semaines au salon de massage pour avoir la somme

Le mec me dit, "Il y a un moyen de s'arranger : tu te charge d'une petite commission pour nous et tu as des papiers vrais pour rien!"

J'ouvre de grands yeux, "Quel genre???"

"Il s'agit de passer du shit dans un préservatifs dans ta chatte. Il y a des milliers de gens qui passent tous les jours... Tu te fondras dans la masse.

Je veux partir!! Alors... j'accepte... stupidement! 

 

A suivre...

  

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour les super dessins...

    pub pur erog 

Par miasansdessous - Publié dans : fellation - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés