Vendredi 5 juillet 2013 5 05 /07 /Juil /2013 10:09

Le lendemain matin, un homme vient à mon hôtel. Un très jeune homme.

Il ne tourne pas autour du pot! "Tu sais  pourquoi je viens?"

"... euh... oui...".

"Enlève le bas et mets toi à quatre pattes sur le lit." Il est jeune et... énergique!

 

zDSC_0157.jpg

 

Je suis presque gênée... On se connaît à peine et j'ai l'impression qu'il va me faire un doigt de cour, comme ça, à froid!

Ouch!! Effectivement : son médius s'enfonce dans ma chatte, c'est genre speed flirting!

"Pas besoin de vaseline.", dit-il en riant.

Ben, à quatre pattes devant un inconnu, c'est vrai que j'ai tendance à mouiller plus vite que mon ombre!

Bon, il n'est pas là pour la baise. Il m'enfonce un préservatif qui contient une carotte de shit, de deux fois la grosseur de la bite du dernier mec que j'ai sucé, c'est vous dire... Heureusement que je suis... accueillante, comme fille!

Ensuite, il maintient le tout en place en plaçant une large bande de toile collante sur ma fente...

Il me donne une claque sur les fesses en disant, "Voilà, pas de baise pendant 

24 h!"

Je me relève... J'ai l'impression d'avoir un gros truc dans la chatte, ce qui est le cas. La bande colle bien, il me fait enfiler un slip moulant, puis mon jean.

"Tout va bien se passer, hein?", je lui demande.

"Bien sûr, on fait ça régulièrement, sans problème."

Je prends un sac en plastique avec mes quelques affaires. Oui, c'est succinct comme bagages

Il me donne un sac de voyage en disant, "Prends ça, tu as l'air d'une... immigrante avec ton sac en plastic. Et puis on va t'acheter quelques vêtements pour que ce soit plus crédible."

Je lui saute au cou et je l'embrasse!  

Il a une vieille 4 L. On va dans un grand magasin et il m'achète une petite robe, du maquillage et même un petit flacon de N° 5 de Chanel, le parfum  de Marilyn. Et  même une chaîne de cou avec la main de Fatma. Ben, ça!! Plein de cadeaux!

Je lui fais mon regard, "Toi où tu veux, quand tu veux."

Il comprend très bien le message, mais il me dit, "Tu es bouchée."

Je lui montre  ma bouche, "Pas de partout".

"C'est gentil, mais viens, tu peux encore prendre le bac de 12 h."

Aaah...bon!

Arrivés au bureau où on prend les billets, on se fait quand même un gros baiser mouillé.  

Je fais la file avec les autres passagers. Les douaniers jettent à peine un regard sur les passeports des gens.

 

D'accord, je sais… que vous  savez... qu'il va y avoir une couille dans le potage comme on dit à la cour de Monaco (Rien de personnel, Charlène!).

Je montre mon passeport au policier, il vérifie sur un écran et fait signe à un collègue…

Celui-ci vient me mettre la main sur l'épaule, "Suis-moi."

 

 

Voilà, j'ai les jambes qui tremblent, envie de pisser, de vomir et... surtout, de me débarrasser de ce que j'ai dans la chatte.

Ou vais-je me retrouver?? En enfer???

 

"Salut, Lucifer… "

"Salut,  mia, on a fait une connerie pour changer???""

 

Le policier lâche mon épaule et m'attrape vigoureusement par le bras.

Je geins, "Mais pourquoi vous m'arrêtez??"

"Simple vérification…"

J'essaye de me dégager, il fait, " Tss, tss!!" et appelle un de ses collègues. 30 secondes plus tard, j'ai les poignets menottés dans le dos.

Peut-être, suis-je encore dans le camion entre Smile et Diallo... C'est ça, je fais un mauvais rêve... je vais me réveiller…

Dans mon rêve, tout le monde me regarde… car, bien sûr, je pleure et je dis, "J'ai rien fait, j'ai rien fait!!"

On sort du bureau. Ils me poussent dans une Jeep de la police.

C'est pas un rêve!

"Je vous en prie, dites-moi pourquoi vous m'arrêtez…"

"Tu le sauras bientôt."

 

Je ne contrôle plus rien... mon destin m'échappe.

Je regarde vers le ciel, cette fois-ci, et je murmure, "Seigneur, vous qui avez aimé Marie-Madeleine, pourquoi m'abandonnez-vous?"

Le Seigneur me répond, "Si tu arrêtais de faire la conne, mia, ça me ferait des vacances! Mais, je ne t'abandonnerai, jamais!!"

"Ça va s'arranger, Seigneur?? "

"Bien sûr... Il y aura d'abord quelques problèmes, comme d'habitude, ensuite tout s'arrange. "

"Merci, Seigneur."

 

"Qu'est-ce que tu dis?", demande le policier.

"Je demande à Dieu de m'aider."

"Inch Allah."

 

*** *** 

***  Bon, là je dois intervenir!  Que tu inventes des voix qui interviennent sur ton blog, admettons, on se dit juste, cette fille à un grain, mais que tu te mettes à dialoguer, avec Dieu… là, je dis stop!!

ARRÊTE DE FAIRE CHIER MA FILLE, LA VOIX! 

***  Ooops!! Oui, pardon, Seigneur!    

*** ***        

Vous voyez dans les moments les plus pénibles, j'ai besoin d'inventer des trucs… En plus, peut-être que j'invente pas, je crois en Dieu… alors…

Et quand Il intervient en "live" pour moucher la Voix... c'est trop bon!

      

Bon, je reprends du poil de la bête, ce qui n'est pas facile pour une fille épilée.

Inch Allah, comme a dit le flic.

On arrive au poste de police.

 

On me conduit dans un bureau dont les murs sont peints en vert pisseux, sale couleur!! La lumière est crue et blafarde, brrr!!

J'attends... pas trop longtemps. Un policier vient me chercher pour me conduire dans un autre bureau.

Là, il me dit, "Vide tes poches."

J'ai juste quelques billets… Mon passeport est sur le bureau.

On me fouille, rapidement, les seins, les aisselles, entre les jambes, je n'ai rien.

Il y a un homme d'une cinquantaine d'années, derrière un bureau. C'est le commissaire, c'est écrit sur un morceau de carton plié en deux, posé sur le bureau.

Il ne téléphone pas, n'écrit pas comme le font généralement les policiers. Au contraire, il me dit aimablement, "Bonjour."

"Bonjour, Monsieur."

"Marie Delavallée, c'est ça?"

C'est le nom qu'il y a sur mon faux passeport.

"Oui, Monsieur."

"Original!"

Il n'y a pas de chaises, je suis debout les poignets menottés dans le dos.

"Tu as l'air angoissée."

"J'espérais prendre le bac pour Gibraltar, j'ai rien fait de mal, je vous le jure."

"Les policiers de l'aéroport pensent que tu es une mule…"

"Je ne comprends pas ce que vous voulez dire..."

"Les mules passent de la drogue."

"Je n'ai rien sur moi, Monsieur, on vient de me fouiller."

Il y a ma nouvelle valise à roulette sur le bureau.

Il prend un couteau et découpe le fond et là... de la poudre blanche.

Merde!!! Le shit c'était pour que je pense que ça ne serait pas grave. Tout était préparé. Ils m'ont baisée!! Même pas!

Je dis ce que toutes les mules disent, "Je ne savais pas que c'était là, Monsieur, je vous jure!"

"Bien sûr... on va un peu... approfondir la fouille."

Qu'est-ce que je vais gagner à jouer à la conne??? Il s'amuse et il n'a aucun doute... Autant avouer. D'autant qu'il ajoute... "On surveille depuis un moment le gars qui t'a déposée... On l'a arrêté aussi."

"J'ai quelque chose dans la chatte, Monsieur..."

"Et tu ne savais pas que c'était là non plus?"

Ouch!! Que dire??.... "Je vais vous expliquer, je n'ai plus de passeport et..."

"Tu nous expliqueras ça, tout à l'heure."

On va dans la grande salle où plusieurs policiers sont derrière des bureaux.

Il dit à l'un d'eux, "Ali, occupe-toi de cette petite mule."

Un jeune gars se lève. Il a une moustache et un grand sourire.

Le commissaire lui dit, "Je te la confie."

Il a l'air sympa, il se présente, "Moi c'est Ali."

Euh…faut se présenter?? Je dis "Enchantée, moi c'est… Marie ou mia, le diminutif."

"Bonjour Marie, il me donne la main."

Oooh! Qu'ils sont bizarres, les flics, ici! Trop gentils!!... Et ma grand-mère disait, "Gentil n'a qu'un œil."

Il m'amène dans une petite pièce.

Il y a une table et le nécessaire pour faire des lavements. Je déteste ça!

Il m'enlève les menottes. Ouf!! Comme dans les films, je me masse les poignets.

"Enlève ton jean."

Il tire la bande collante qui est sur mon sexe. Ouch!! Je me contracte et la ... carotte de shit se retrouve par terre entre mes pieds. On la regarde tous les deux

"C'est tout ce que j'ai, je vous le jure."

Il regarde mes fesses et s'intéresse à la marque au fer rouge juste au milieu de ma fesse gauche.

"Quelqu'un d'ici à déjà vu ça?",  me demande-t-il

"Non, Monsieur."

"Ça va intéresser le commissaire. On lui montrera."

Il met une main sur mes fesses et me dit, "Tu vois, j'aime mon boulot en général, mais particulièrement faire des lavements. La canule qui s'enfonce le cul de la mule, ses plaintes quand son anus est forcé… L'eau qui dévale dans ses intestins et puis ses gémissements et ses cris quand elle commence à avoir des les crampes. J'adore!!"

Il s'anime en parlant... tout en me caressant les fesses distraitement.

Un maniaque!! Je suis tombée sur un maniaque!! Au secours!! Déjà le

"dentiste" c'était pas mal, mais celui-là sons ses dehors sympas, il me fout vraiment la trouille.    

Il poursuit, "Je ne mets pas beaucoup d'eau, mais j'ajoute un petit mélange de laxatifs, qui fait un de ces effets… Tu sais que les mules me disent tout en général??"

J'ai trop la trouille!! Et pour une fois c'est justifié!!

Il me regarde gentiment (!), "Tu dois me trouver un peu bizarre... même pervers, non??"

"Non, non, Monsieur, pas du tout! Mais, je vous jure que je n'ai rien de plus, je vous en prie, je ferai tout ce que vous voulez..."

"Mais tu feras ce que je voudrai! Commence par te mettre à quatre pattes sur la table. Si je dois demander de l'aide pour t'attacher, ça risque d'être beaucoup plus pénible!"

Il y a quatre lanières accrochées aux pieds de la table. Il attache par les poignets et les chevilles. Au plafond, je ne l'avais pas remarqué, mais il y un anneau dans lequel passe une corde terminée par une ceinture de cuir. Il fait descendre la ceinture et m'attache au niveau de la taille.

Je suis donc à quatre pattes, jambes et bras écartées et attachées. La ceinture m'oblige à rester dans cette position. J'ai toujours mon tee-shirt, mais à part ça, je suis nue et mes fesses sont… offertes à tout et à tous.

Il flatte ma croupe d'une main, "Jolie petite mule!"

"Monsieur, s'il vous plaît…"

"Oui,  Marie."

"Je vais tout vous dire… J'ai..."

"Ah non!! C'est pas du jeu. Bien sûr, tu vas tout me dire, mais... après…"

"NOOOOONNNN, maintenant!!! "

 

img190.jpg 

 

Il prend un accessoire de bondage qui se trouve par terre, un bâillon avec une boule en plastique qu'on enfonce dans la bouche. Avant que j'aie le temps de réaliser, il me pince le bout d'un sein à travers le tee-shirt. Je crie "Aaiiiiie!!" et il enfonce la boule dans ma bouche et boucle le baîllon derrière ma tète.

"Voilà... Tu es bien?? "

Je remue la tête de droite à gauche, "Nnnnoooonnnnn!!!"

"Ne bouge pas!" dit-il, en riant… "Je vais chercher le commissaire."

Il revient avec le commissaire qui regarde la marque sur ma fesse, la suit du doigt. Il lui montre aussi la carotte de shit dans le préservatif.

"Elle ne veut pas parler", dit le maniaque du lavement.

Je fais, "mmhhhmmmmhhh" ce qui veut dire, "C'EST PAS VRAI, JE VEUX PARLER!!!"

"Je te la laisse, Ali, amuse toi!!!"

"Merci, commissaire…"

Il me met une canule sous le nez, ooh!! bon sang! Beaucoup plus gros que la carotte que j'avais dans la chatte. "Oui, c'est un peu gros, mais tu es une grande fille.".

Je fais, "NOOOON", de la tête.

Il met de la vaseline sur le bout de la canule, puis la met contre mon anus en disant, "Attention, Marie, ça risque de faire un peu mal!!"

Puis il donne une bonne poussée et l'enfonce d'au moins 20 cm. Je fais un tout petit bond en avant, vu comment je suis attachée et je pousse un grand cri qui se résume à un "mmmmfff", vu comment je suis bâillonnée.

Empalée!!! Putain!!

Il vient me dire à l'oreille, "Attention, j'envoie le liquide!"

Un flot envahit mes intestins, c'est froid!  

Au début, ce n'est pas trop pénible... Et puis, j'ai trop mal à l'anus!

"Voilà c'est fini."

Il laisse la canule dans mon cul en la fixant avec une courroie et il vient s'asseoir du côté de mon visage.

Il me regarde, "Tu vas voir dès que les laxatifs vont faire de l'effet, ça devient rock 'n roll…"

Oh mon Dieu!! Après quelques minutes je sens une crampe qui me tord les intestins. OUCH!!!

Il voit ma grimace, "Voilà ça commence". Les crampes se succèdent, terriblement douloureuses. J'ai une monstrueuse envie de… d'expulser tout ce liquide… et que ces crampes s'arrêtent...

"Je vais boire un café. Je n'en ai pas pour longtemps..."

 

À suivre

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour le super dessin

    pub pur erog 

 

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés