Vendredi 26 juillet 2013 5 26 /07 /Juil /2013 10:17

 

zP1080900-copie-1.jpg 

 

Naim n'est pas inspiré ou alors il a une raison.

Euh... j'avoue que ça me déstabilise homme n'a pas envie de moi.

C'est pas que je me crois irrésistible, mais bon, en général une fille qui fait pipi, ça émeut les hommes... en dessous de la ceinture. Lui non! Quand ce n'est pas par la queue, je ne sais pas bien par quel bout prendre un homme! Pas, par la conversation, parce qu'il me dit, "Tu peux monter à l'avant, mais tu la fermes."

Bouh!! Moi qui avais 1000 questions à lui poser...

On prend une route un peu meilleure... La chaleur, le bercement de la voiture... je m'endors... Il faut dire qu'en prison les nuits sont courtes et les journées longues et harassantes.

Je suis réveillée par quelqu'un qui me secoue... "On est arrivé..."

Je regarde autour de moi... On est dans une grande ferme ou plutôt une exploitation agricole... Il y a une palmeraie d'un côté et des cultures de l'autre.

J'ai l'impression que c'est du blé, mais est-ce que ça pousse, ici? Oui, sans doute, puisque l'Afrique du Nord était le grenier des Romains.

Dans le lointain il y a toujours des montagnes.

Il y a une vraie maison à une centaine de mètres.

 

Devant nous des chiens en cages. Il y a aussi une petite maison à côté des cages. Une fille en sort, jeune, assez jolie. Elle a une opulente chevelure ondulée et comme elle sourit, je remarque qu'elle a un espace entre les dents comme Vanessa Paradis. Elle se précipite dans les bras de Naim et l'embrasse sur la bouche. Aaah... bon! Il a ce qu'il faut ici, c'est pour ça qu'il m'a snobée ou alors il préfère les brunes.

Il lui dit que je comprends l'arabe, alors... ils parlent en Berbère. Il la tient par la taille. C'est long... Ils parlent de moi, puisqu'elle me regarde par moment et qu'il fait des signes vers moi.

Je fais des 8 avec le bout de mon pied dans la poussière.

Autour de nous, il y a des gens, hommes et femmes occupés à des tâches diverses, ils me regardent du coin de l'œil.

Enfin, Naim me dit, "Tu vas obéir à Wafa."

Aaah! C'est elle Wafa! Je réponds, "Oui, Maître."

Avec mon remarquable sens de la psychologie, je me dis, elle a l'air sympa et cool, cette fille.

Ils s'embrassent encore. Puis, il remonte dans la voiture et démarre.

Wafa me dit, "Suis-moi."

En passant près des cages, je m'arrête un instant pour regarder les chiens. Quelles bêtes!! Grands et massifs, avec une grosse tête et des babines un peu comme les boxers.  Ils sont beiges striés de lignes noires. Impressionnants!! Ils me regardent en remuant la queue et en aboyant en même temps. Wafa aboie aussi : un ordre sec et ils se taisent. Bien dressés, les toutous.

 

img255.jpg

 

Mais moi, j'ai eu tort de m'arrêter. Elle se retourne et je comprends que ça ne lui plaît pas. Je me dépêche de retourner à sa hauteur.

Elle dit, "Je ne t'ai pas autorisée à t'arrêter."

"Non, Mademoiselle." Mauvaise réponse!!

Elle a l'air beaucoup moins gentil tout à coup, alors je rectifie le tir, humblement, "Pardon, Maîtresse."

Elle dit, "Trop tard." et elle fait signe à un homme qui nous regarde. Elle lui montre quatre doigts.

Aussitôt il arrive en courant avec trois autres hommes.

Elle me désigne, "Il faut qu'elle comprenne qui est la maîtresse, ici. Déshabillez-la."

Oooh non!! Je sens que ça va être ma fête, alors je me mets à genoux devant elle, "Pardon, Maîtresse, je ne savais pas..."

Elle me regarde en souriant, "Maintenant, tu sauras."

Les hommes enlèvent mon tee-shirt et mon jean. Au passage, ils me caressent, plus ou moins brutalement les seins et les fesses. Il y en a un qui enfonce un doigt dans ma chatte et un autre dans mon cul!

Je leur dis, "Je ne savais pas qu'il fallait lui dire Maîtresse." Il y en a qui me répond, "Il faut être très respectueux avec Mademoiselle Wafa."

Je me retrouve nue comme Ève avant l'invention du péché... sauf qu'elle n'avait pas un bracelet électronique à la cheville... enfin, je pense...

Wafa revient avec un fouet qui se termine par plusieurs lanières.

 

J'essaye quand même de la supplier, "Pardon, Maîtresse, je..."

Elle tient un chiffon sale qu'elle tend à un des hommes. Il sait ce qu'il doit en faire : me l'enfoncer dans la bouche. Pouah!! Sale odeur de pisse! Goût dégueulasse! 

Ah oui, bien vu mia, elle est cool et sympa!!

Les hommes me couchent par terre sur le ventre, les jambes écartées. Ils me tiennent par les poignets et les chevilles.

Aussi impuissante qu'un moucheron devant un caméléon affamé, mia!!

Wafa se met derrière moi et me caresse avec les lanières... "Attention, la leçon va commencer!"

Les lanières viennent me cingler les fesses. "Mmmfff" ça fait vraiment mal!! Elle fouette posément, les fesses, les cuisses, le dos. À chaque fois la douleur est intense...

Les hommes me donnent un peu de "mou", pour que je puisse me tortiller, ça leur plaît. Ils rigolent et encouragent "maîtresse" Wafa.

Elle me donne bien une quarantaine de coups de fouet. Je dois être zébrée du haut du dos jusqu'aux mollets et en particulier sur les fesses.

Enfin, elle arrête. Je suis en pleurs. Les hommes me lâchent et m'enlèvent le chiffon de la bouche.

Wafa leur dit, "Bien, les gars".

Ils sont ravis du spectacle et la remercient. Être la petite amie du patron, ça en fait la patronne!

Je pleure de mal. Quand je passe la main sur mes fesses, je sens les marques du fouet en relief. Ouch!!!

Bon... je vais péniblement me mettre à genoux devant elle. J'embrasse ses pieds nus dans des tongs et je geins des excuses, "J'ai compris la leçon Maîtresse, pardon, je vous obéirai..."

"C'est le fouet qu'il te faut pour comprendre, toi, hein?"

"Non, Maîtresse, pardon... je serai super obéissante."

"On verra... maintenant, suis-moi."

Là, j'ai compris. Je me relève et toujours nue, je la suis comme son ombre. Tout mon corps me fait mal.

On longe les cages... Derrière un mur, il y en a une cage plus petite dans laquelle il n'y a qu'un chien de la même race que les autres. Il a l'air bizarre.

Wafa me dit, "C'est une femelle en chasse, mais elle ne peut pas être montée par ses frères maintenant. Tu vas lui tenir compagnie."

Mais pourquoi?? Et puis cette cage est si petite...

Et puis, une femelle... ce n'est pas ma tasse de thé.

Mais, bon le fouet, ça rend très, très conciliant!!

Je dis, "Oui Maîtresse."

Elle ouvre la cage et me fait entrer. La chienne vient directement se frotter à moi... enfin plus précisément elle vient frotter sa vulve contre moi. Bon, c'est la nature et j'aime les chiens mais ça, ça me dégoûte.

Wafa me dit, "Je te ferai peut-être la lécher pour la calmer."

OOOH NON!!!

Elle me regarde intensément...

Je dis, "Oui, Maîtresse." ça lui suffit, ouf!!!

"Ou alors tu préfères t'occuper des mâles???"

"Oh oui, Maîtresse!". C'est vrai, les chiens... bon, il y a des côtés dont je ne suis pas folle... par contre la taille prise solidement entre des pattes robustes, les fesses offertes... Je ne dis pas non! Je dirais même, oooohhh ooouiiii.

Par contre, la vulve d'une chienne, non! Euh... Lassie, rien de personnel!

Je lui demande humblement, "Puis-je poser une question?"

"Vas-y..."

"Je suis avec cette femelle en chaleur, pour intéresser les chiens par la suite, Maîtresse?".

Elle sourit, "C'est ça... Il paraît que tu aimes te faire monter par un chien..."

"Oui, Maîtresse... J'aime moins les préliminaires"

"Aaah, il faudra te surpasser, si tu veux éviter le fouet."

"Oui, Maîtresse."

Bon faut pas pousser, une question supplémentaire serait celle de trop.

La chienne et moi on se couche tant bien que mal, collée l'un à l'autre. Elle a chaud et elle halète...

Je crève de chaud aussi contre sa fourrure.

Environ une heure plus tard, Wafa revient avec... le Père Noël!! Enfin, c'est presque sa copie conforme : un homme d'une bonne soixantaine d'années avec une grande barbe blanche et un gros ventre. Il n'est pas en rouge, mais il a une salopette bleue. Il ferait "oh-oh-oh", on s'attendrait à ce qu'il vous colle son joujou dans la cheminée... Oui, je me rends compte que cette image est plutôt équivoque. Mais bon, "Equivoque", est mon nom de jeune fille!!

 

img256.jpg

 

La chienne gémit en les voyant, moi aussi... On a chaud, faim et soif et pour changer envie de faire pipi... et même n°2.

*** *** 

*** N°2! Ooooh!!! Comme, c'est mignon! On se croirait dans la collection Harlequin, genre les Princesses ne pètent jamais!!

- Oh la la, la Voix, toujours sarcastique!!  

*** ***  

Donc, la chienne et moi, on gémit plaintivement toutes les deux...

"He bien, qu'est-ce que vous avez à gémir?", dit Wafa.

"Vous avez faim???"

C'est moi qui réponds... fatalement, "Oui, Maîtresse, on a très faim et très soif et envie de faire pipi et le reste..."

Elle me fait sortir de la cage et dépose un grand récipient d'eau et une écuelle de nourriture pour la chienne.

Et moi????

Elle me met un collier de chien au cou.

Je suis à genoux tout contre elle, plus exactement à la hauteur de sa chatte.  

"Elle est mignonne cette petite", dit le père Noël.

Autant essayer de les amuser! Je dis, "Merci, Monsieur. Vous êtes le Père Noël."

Ça les fait rire.

Je pense, "Yesss!".

Wafa me dit, "Tu vas faire quelque chose que tu n'as jamais fait : sucer le Père Noël."

Sucer un gros mec dans une salopette pleine de taches de cambouis... même s'il ressemble au Père Noël... c'est pas vraiment mon truc. D'un autre côté entre la chienne en chaleur et le Père Noël, je n'hésite pas. Il peut même venir avec un ou deux rennes (mâles!).

Ce n'est pas que je l'aime beaucoup le Père Noël, parce qu'il ne m'a jamais gâté quand j'étais petite. Il ne fréquentait pas les centres où j'étais placée.

Bah, avec une pelote de laine et des boutons pour les yeux, on fabrique une poupée.

*** *** 

*** Cosette, sort du corps de mia!!!

*** ***  

Ouais, bon d'accord, je vais arrêter de gémir sur mon enfance. Celui-ci, de Père Noël, il a l'air gentil. Et j'espère ne pas me planter dans mon jugement.

 

Je demande à Wafa, "Avant, je pourrais faire pipi et... le reste, Maîtresse."

Elle donne la laisse au Père Noël, "Tu veux bien lui faire faire ses besoins, un peu plus loin."

Je deviens toute rouge! Faire "ça", tenue en laisse par le Père Noël!! 

Tu vois la Voix, peut-être que je suis une Princesse...

*** ***  

*** Je n'en ai jamais douté, mia. Disons... une princesse trash!

- euh... oui, la Voix, disons comme ça!

*** ***  

 

à suivre

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan pour les super dessins. 

pub pur erog

  

Par miasansdessous - Publié dans : bestialité - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés