Vendredi 13 septembre 2013 5 13 /09 /Sep /2013 10:48

jen0413_440.jpg

 

Le gars dans la chambre de quatre est vraiment moche!

Il a dû avoir la petite vérole ou un truc comme ça, son visage est plein de petits cratères et il a les dents jaunes tirant vers le brun...

Je veux tirer les rideaux de séparation, mais il me dit, "Touche pas à ça! Je veux que mes copains se rincent l'œil. Déshabille-toi."

"C'est un peu plus cher, Monsieur."

"M'en fous, à poil!!"

Bon, c'est pas la pudeur ma qualité principale... alors...  Je suis bientôt aussi nue... qu'une banane épluchée... mais avec plus de fesses!

Il enlève son drap. Il est couvert de poils noirs, on dirait une bête!

 

Il me désigne son sexe, limace molle et pas appétissante sur son ventre mou et poilu, "Allez au boulot!!".

Bon... je m'en approche, sans enthousiasme. L'odeur est rance, on ne les lave pas ici ou quoi?? Je m'apprête à prendre la limace en bouche, quand j'aperçois quelque chose qui bouge! Je regarde mieux, il y en a plein!! Je me redresse immédiatement, "Qu'est-ce que c'est?? Des bêtes???"

"Bah, c'est que des morpions. L'infirmière a commandé de la poudre."

EEEERRRKKE!!! Ça me fait horreur!!

"Ça je ne pourrai pas! Je vais le faire avec la main, Monsieur!

Et encore... Ils vont peut-être monter sur mon bras!!

"Pas question, tu me suces!"

"NON!!"

Il sonne l'infirmière.

"Il y a un problème??"

"Cette petite pouffiasse refuse de me sucer!!"

Je prends l'infirmière par le bras pour qu'elle s'approche, "Il a plein de bêtes,  Madame."

Elle sourit, "Oui, c'est des morpions. On attend la poudre. En attendant, ça ne t'empêche pas de le sucer, tu es ici pour ça!"

Le type lui dit, "Elle m'a dit que c'était dégueulasse et que c'était un hôpital de merde!"

Je crie, "C'est pas vrai, Madame!!".

Ses trois copains s'en mêlent, "Si, elle a dit ça!".

Ça, gueule dans la chambre, des infirmières et même des patients qui étaient dans le couloir viennent voir et bien sûr, Azbia arrive.

On lui explique, moi, qu'il a plein de morpions. Lui est ses copains, que je les ai insultés.

Ça va mal se passer... pour moi, bien sûr!! Azbia me prend brutalement par une oreille, "Aiiie!!"

"Tu as besoin d'une petite leçon!"

Elle ne lâche pas mon oreille, "Vous me faites mal, Madame - aiiie!!! -."

Elle s'assied sur une chaise et me fait coucher en travers de ses cuisses, une main sur le sol, l'autre tenue sur mes reins. Comme une gamine désobéissante dans un livre de la comtesse de Ségur.

Elle prend sa sandale... la lève bien haut et l'abat sur mes fesses!  Ça fait le bruit d'un pétard qui explose. PAF!!! Je crie, "Aiiiie!! C'est pas vrai Madame, je le jure, j'ai pas... AIIIIE!!". La sandale continue à me claquer les fesses à toute volée. Elle a une de ces forces!! Je crie chaque fois! Des gens arrivent dans la chambre. Il y a des cris, des rires...

Je dis en pleurant, "Pardooooon!! AAIIIE!!"

"Tu vas sucer ce Monsieur?"

"Oouuiiiiii..."

Les infirmières et les malades qui sont là sont ravis du spectacle! Les quatre hommes dans les lits aussi. Il y a un type avec un Baxter sur roulettes qui dit, "Je viens d'arriver, j'ai pas vu la fessée!!!"

Azbia dit, "Regardez bien!"

Elle lève la sandale bien haut. C'est le silence tout à coup... et PAF! PAF! PAF! Trois fois de plus, la sandale explose sur mes fesses. "AAAAIIIIIEEEEEE!!!!!"

On applaudit Azbia... Bande de sales rats!! Je leur souhaite la même chose!!

Elle me lâche enfin. Je me mets debout et danse sur place en me frottant les fesses. Comme dans, "Les malheurs de Sophie."

Azbia se tourne vers le public, "Ceux qui veulent, peuvent rester... mais ça va être... sexuel."

La plupart s'en vont en discutant entre eux de ce qu'elle a eu raison de me filer une bonne fessée. Il reste deux infirmières, trois patients et le vieux au Baxter.

Azbia me prend par la nuque et enfonce mon visage dans les poils du bas-ventre du type! Elle me maintient un moment comme ça, puis me laisse me redresser, "Voilà tu as vu les morpions de près! Maintenant, tu suces."

Le type dit, "Tu vois, tout ce que tu as gagné, c'est une bonne fessée!"

Sa limace est devenue énorme! Je ferme les yeux pour ne pas voir la ménagerie qui grouille dans ses poils.

Je le prends en bouche et suce, les yeux fermés. J'ai l'impression que des dizaines de morpions me grimpent sur le visage!!

J'essaie de sucer uniquement le bout, mais Azbia, qui s'en aperçoit, me reprend par la nuque pour me faire sucer à fond. A chaque aller retour, j'ai le visage dans les poils.

 

Quand le type se met à grogner et qu'elle se rend compte qu'il va jouir, elle me maintient en place et il jouit dans le fond de ma gorge. Impossible de tout avaler dans ces conditions. Quand elle me lâche et que je me redresse, je vois une partie du sperme qui a coulé le long de son sexe. Un coup d'œil à Azbia suffit, je lèche tout de suite le sperme sur le sexe et dans les poils. Je suis sûr que je bouffe des bêtes!!!!

Quand il est tout propre, enfin, façon de parler!! Elle me dit, "Excuse-toi, maintenant!"

Oui... tout ce qu'elle veut! Je me mets à genoux, "Je vous prie de m'excuser, Monsieur, j'ai menti... et..."

"Ça va", dit-il, grand seigneur, avec un geste de la main comme pour chasser une mouche!

"Azbia me dit, "Tu n'oublies rien??"

"C'est 1.000 diram, Monsieur."

Un de ses copains répond, "Avec la fessée, ça vaut ça." Les autres approuvent.

Le type, sale enfoiré jusqu'au bout, jette un billet, par terre. Je le ramasse et le déplie, "Merci, Monsieur."

"Attends!" Il jette quelques pièces sur le sol, "Ton pourboire!"

"Vous la gâtez!", dit Azbia. Tout le monde rigole. Le vieux au Baxter dit que ça lui a rendu ses 20 ans et il ajoute, "J'aimerais qu'elle me fasse une pipe, c'est possible?"

Azbia lui dit, "Bien sûr, elle est là pour ça."

"Vous pouvez le faire ici", dit le type aux bestioles, "Il ne faut pas trop attendre à votre âge."

"C'est vrai... merci.", dit le vieux, "Surtout que je suis en salle commune."

Bon, alors je suis... nue... comme souvent... à genoux... comme souvent... les fesses rouges et douloureuses... comme souvent... devant la bite d'un octogénaire qui est relié à un Baxter... comme... ah non, ça, c'est la première fois!!

Azbia lui demande, "Vous n'avez pas de problème cardiaque??"

Euh... oui, je préférerais qu'il ne claque pas pendant que je le suce! On dirait encore que c'est de ma faute et je serais punie.

"Non.", dit le vieux, "On m'a opéré, tout s'est bien passé."

"Oui, c'est vrai," dit une infirmière, "et ce n'est pas le dernier pour nous peloter les fesses."

Le vieux rigole.

Bon, j'ouvre le pyjama, sort un engin... qui n'a pas une ride.

Elle n'est pas très fraîche, la bite du vieux, mais au moins, il n'a pas de bestioles... Heureusement, il est en forme... et au bout d'un moment il lâche tout dans ma bouche...

J'avale tout... comme d'habitude.

 

img410.jpg

 

Bon, ça c'est fait! Un homme demande à Azbia, "Tu lui donnes souvent une fessée?"

"Quand elle l'a méritée et ça arrive souvent."

"Ça me plairait de lui en donner une, ça peut se négocier?"

Azbia prend une des feuilles avec le tarif, écrit un truc et lui tend, "Voilà je vous fais un prix : fessée + fellation."

Meeerde!!!

 

Dans le couloir, je dis à Azbia, "Ne vous fâchez pas, Maîtresse, mais il a menti et les autres, aussi. Je vous le jure."

"Oui, je sais, mais une fessée, ça te fait du bien."

Elle me regarde, "Va falloir être sûr que tu n'as pas attrapé des morpions..."

Tiens, quand même!!

Elle continue, "Tu vas passer une visite médicale, pour être sûr que tu n'as rien. Va au 3ème et demandes le Dr Bena. Tu as compris??"

"Oui, Maîtresse."

"Après ça, tu vas à la cafèt', j'y serai."

Bon, une visite médicale, ça ne peut pas me faire de tort. Surtout, je veux être sûre de ne pas avoir des bestioles, quoique mon pubis et mes aisselles soient aussi lisses qu'un savon mouillé.

Au 3ème étage, je me présente à l'infirmière de la part de Zabia. Elle est au courant.

J'attends un moment avec d'autres gens dans le couloir. Il y a des sièges, mais je reste debout... pas besoin d'expliquer pourquoi.

Enfin, c'est mon tour.

Le docteur lit une fiche, la mienne sans doute. Je le salue et j'ai droit à un, "Bonjour, déshabille-toi"

Bon... Il me détaille,"Tourne-toi"... Là il est plus intéressé, "Tu n'as pas été sage on dirait??"

"J'ai... pas voulu sucer un type qui avait des morpions."

Il rigole... l'infirmière qui est restée, aussi.

Il vient me palper les fesses, je me raidis. "Ça fait mal, docteur."

Il demande avec quoi elle a fait ça

"Sa sandale en cuir."

Il apprécie, en connaisseur, "Pas mal, ça marque bien, mais ça ne blesse pas."

J'ai droit à une prise de sang, puis il me dit, "Bon couche-toi sur la table...."

Une table de gynéco, sur laquelle on se retrouve les pattes en l'air et les pieds dans les étriers. Il m'examine avec une loupe pour être sûr que je n'ai pas de morpions! Puis, il enfonce un doigt dans mon vagin et dit, "Serre!". C'est bizarre, mais bon, je serre. "Tu as un vagin très musclé."

"Oui, docteur, on me l'a déjà dit."

Il retire son doigt, tire sur les lèvres de mon sexe, pince mon clito, je fais un bond!! "Tu es très sensible, aussi". Eh, oh... évidemment que cet endroit-là est sensible.

Il dit à l'infirmière, "Les étudiants doivent être à l'étage, dis leur de venir, ça va les intéresser."  

"Ça", c'est moi???

"J'ai quelque chose qui ne va pas, docteur??"

"Non, mais ton vagin est particulièrement... contractile."

Je pense contractile, en un mot ou deux? Mais bon, il ne doit pas apprécier les jeux de mots!

Pourquoi il fait venir des étudiants, alors?? On n'est pas au zoo, je ne suis pas une bête curieuse et je connais pas mal de filles qui savent agir sur les muscles de leurs vagins.

Arrive une dizaine d'étudiants, garçons et filles. Je veux refermer les cuisses, mais il dit, "Ne bouge pas."

Il explique à ses étudiants, "Cette fille a eu de nombreux rapports avec des chiens."

Commentaires incrédules, voir scandalisés des étudiants. Il continue, "Quand les chiens vont jouir, un muscle de la base de leurs pénis se gonfle, on appelle ça le nœud. La vulve de la femelle réagit à cette intrusion, en se contractant."

Mais, qu'est-ce que c'est que ces conneries? Depuis que je mets un doigt ou qu'on me met une bite dans la chatte, j'ai su la contracter.

"Vous pouvez vérifier."

C'est une étudiante qui commence, elle me met un doigt.  Le docteur me dit "Serre!!" La fille pousse un cri, "Aie!!". Elle rit, les autres aussi.

Après elle, quatre garçons veulent essayer! D'accord, ce sont des étudiants en médecine, mais... cinq doigts qui se suivent dans la chatte... Il y en a un, le dernier, qui est... beau. Il me sourit  et me fait un clin d'œil, parce que... je mouille... Impossible de contrôler ça... et au plus, je me dis, ils voient tous que je mouille, au plus ça m'excite... Un cercle vicieux, quoi!

 

Ça se termine, heureusement... quoique...

Le docteur dit, "Bon, vous avez tous bien vus... alors à tout à l'heure..."

Les étudiants le remercient.

"Maintenant, les vaccins."

Il me vaccine contre tout : fièvre jaune, hépatite a et b, typhoïde, tétanos, rage...

"La rage, tu comprends pourquoi?"

"Oui,  docteur."

Je voudrais ne plus avoir de problèmes avec Azbia, alors je lui demande, "Si la fille qui s'occupe de  moi, vous demande, vous lui direz que tout s'est bien passé, docteur, s'il vous plait."

Il sourit, "Oui, je lui dirai que tu as été sage pour une nympho."

Nympho, moi?? 

 

À suivre

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan pour le super dessin.

 

pub pur erog  

 

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés