Vendredi 27 septembre 2013 5 27 /09 /Sep /2013 10:11

P1090070.jpg

 

Le lendemain après midi, tout se passe bien... sauf une appréciation : "Fellation bâclée."

Je regarde celui qui vient d'écrire ça, "Vous aviez l'air satisfait, Monsieur..."

"Non, tu fais ça sans entrain."

Je t'en foutrai moi de l'entrain, "Ma... chef va me punir..."

"C'est ton problème."

Sale con!! Je sens bien qu'il n'y a pas moyen de discuter. L'idée que je sois punie, l'excite, alors qu'il a déchargé dans ma bouche en couinant comme un porc!!

 

Je vais au bureau, où Azbia discute avec une jeune infirmière. J'ai le vagin qui se serre d'appréhension.

Elle voit tout de suite à mon air que ça n'a pas été. Elle tend la main, je lui donne la feuille.

Elle lit, "Fellation bâclée... Tu t'es surpassée, on dirait!"

J'essaye d'expliquer, "Il y a en que ça amuse de savoir que je vais être punie..."

Elle s'adresse à l'infirmière, "C'est jamais de sa faute..." Puis à moi, "Tu vois ce coin??"

"Oui, Madame."

"À genoux, les mains croisées sur la nuque, le nez qui touche le mur et sans bouger... Vite! "

Le coin, elle ne l'a pas choisi au hasard, il est bien en vue de tous les gens qui passent dans le couloir.

Azbia me laisse sous la surveillance de l'infirmière. "Tu la laisses un moment comme ça et puis tu la fais changer de position, si tu veux..."

Elle a pris de l'importance, Azbia, depuis qu'elle m'a!

De personnel de nettoyage à maquerelle, quelle belle ascension!!

 

La position est très pénible, surtout pour les épaules et le dos...

Pénible et humiliante, car les infirmières et même certains malades qui passent dans le couloir ont un commentaire à faire : genre, "On n'pas été sage, mia??"

Je n'écoute pas leurs moqueries! J'essaye juste de garder la position.

Après un quart d'heure seulement, j'ai déjà les épaules très douloureuses et les bras qui tremblent un peu...

Une infirmière entre dans le bureau, "T'as un nouveau meuble?"

Rires... "Oui, mais il ne sert pas à grand-chose."

La nouvelle venue dit, "On va la rendre utile." À moi, "Retourne-toi."

Je pivote, toujours à genoux. C'est une brune aux longs cheveux,  jeune et jolie... mais un sale regard pétillant de... méchanceté!!

"Écarte les bras."

J'appréhende ce qui m'attend, mais ça fait du bien de bouger.

Je tends les bras latéralement. Elle me met un petit vase avec des fleurs fanées dans une main et deux livres sur la paume de l'autre main.

"Et voilà, une table basse!!"

Elles se marrent!

C'est une position encore plus difficile à tenir, mais ça ne dure pas, elles ont envie de jouer! "Maintenant, les mains croisées dans le dos et tire la langue... Mieux que ça!"

"C'est quoi??"

"Une machine pour coller les timbres."

Trop comique!

Et puis je suis successivement :

À quatre pattes, un repose-pied.

Debout les bras à moitié levé tenant 2 uniformes, un portemanteau.

Secouant un dossier pour leur faire de l'air frais, un ventilateur.

Ma soumission plaît beaucoup à la plus jolie, je sens que c'est son truc...

Elle me crache dans la bouche un biscuit à moitié mâché, ça y est je suis une poubelle!

Quand Azbia revient, elle lui explique, "On joue à lui trouver une utilité!"

"Elle est nulle, à part pour sucer des queues... et encore! Je peux te la confier demain, si tu as envie de jouer, car ce soir elle va chez le concierge."

 

C'est ça! Elle ne se sent plus Azbia! Elle me prête, comme si j'étais un objet qui n'a rien à dire... Et puis, eh, oh!     Ls soirées, j'ai quartier libre... et aussi c'est un membre du personnel le concierge, c'est pas prévu. Sans réfléchir, je lui dis, "Mais, c'est un membre du personnel, Madame."

La boulette!!

Elle aboie, "De quoi, tu te mêles!!"

"Mais...", je n'ai pas le temps de continuer, elle lève la main, "Tend la joue!!"

... PAF,  une gifle claque sur ma joue!!!

"Aiiiieee!!", je pleurniche, en me frottant la joue, "Pardon, Maîtresse..."

La jolie infirmière est très intéressée. Azbia lui dit, "Tu vois à quoi elle sert maintenant??"

"Tête à claques???"

"C'est ça." dit Azbia en riant, "Si tu as envie de te défouler, vas-y."

Tu parles, qu'elle y va. Elle lève la main, bien haut. Je tends l'autre joue, PAF!! Je rends une autre gifle...

"Vas-y, encore!"

Je pleure, j'ai les joues en feu. Je reçois encore deux bonnes gifles.

"Merci Azbia, c'est fun!!"

"Quand tu veux...". lui dit-elle et à moi, "Va chez le concierge, le local à côté des poubelles."

 

Je suis sûre qu'Azbia se fait du fric en douce sur mon dos, enfin avec mon cul!

Je descends et je toque. Le concierge est un gros type pas plus sympa que la jolie infirmière, mais beaucoup plus moche.

Le local, c'est sommaire : une table, des chaises, des bouteilles de bière et de vins. Beaucoup!

 

"C'est Azbia qui m'envoie, Monsieur."

Grognement! Bonjour, comment ça va, ravi de vous rencontrer, connais pas! Lui ce qu'il me dit c'est, "Déshabille-toi!"    

 

Me déshabiller, c'est vite fait : je n'ai que l'uniforme blanc, le foulard jaune et les chaussures en plastique.

Il m'examine... me palpe les seins, les fesses...

Il me montre une grande poubelle, "Grimpe le dedans!"

Ppppfff, voilà autre chose! Elle est vide et nettoyée, c'est déjà ça. Je lui demande, "Je devrai y rester longtemps? Je suis un peu...".

Il m'interrompt, "Tu t'assieds et tu te tais. Quand on soulèvera le couvercle, tu te lèves et tu embrasses celui qui sera devant toi. Tu as compris??"

"Oui, Monsieur!". J'ai compris! Je serai une sorte de surprise, mais au lieu de sortir d'un gâteau, je sortirai une poubelle. Tu parles d'un karma!!

Je m'assieds, les genoux au menton et j'attends.

 

Au bout d'un moment, des hommes arrivent, ils parlent fort et rigolent bruyamment.

J'ai chaud... C'est long, quand on est au fond d'une poubelle!

Et puis, enfin, j'entends chanter, "Happy Birthday"

On tire la poubelle et moi sur le sol.

"C'est ton cadeau, ouvre le."

Bon, ça va être à moi! On soulève le couvercle. Je me relève maladroitement et j'embrasse le type qui est devant moi, en mettant les deux bras autour de son cou.

Il y a des cris, des rires...

"Chouette cadeau.", dit le type, quand je décolle ma bouche de la sienne.

Alors, les amis du concierge lui ressemblent, pas jeunes, pas beaux... Il y a des gens de la voirie et des copains de picole...

"On va tous jouer avec mon cadeau!", dit celui dont c'est l'anniversaire.

"Toi d'abord et prend la comme tu veux." dit le concierge.

À moi, "Cadeau!! A quatre pattes!!"

 

On se met à genoux derrière moi et je sens un gros sexe, contre mon anus. Ah ouais, je vois!! Monsieur est un enculeur de cadeau, c'est bien ma veine! Je tourne la tête vers lui, "Pas à sec, s'il vous ..." J'ai pas le temps de finir qu'il m'a enculé!

A sec?? Ppppfff !! Rien à foutre, c'est pas son cul!! Il s'est enfoncé en moi d'un coup jusqu'aux couilles. AAAIIEEE!!! Je la sens passer même si j'ai déjà eu beaucoup de visiteurs... de ce côté-là. Il m'encule à grands coups de reins. Ses copains l'encouragent, genre, "Vas y défonce là!", "Casse-lui le cul", "Élargis sa rondelle!!". Des trucs de sales mecs bourrés!!

Le concierge se déculotte, se met devant moi de dos et dit, "Lèche-moi le cul, petit cadeau!" Pas appétissant le spectacle!! J'hésite... mais, d'un coup de reins, celui qui... m'encule, me pousse en avant.

 

img501.jpg

 

Je me retrouve le visage entré des fesses poilues et là, il lâche un énorme pet!! Rire général!! Je sais pas si c'est les pois chiches qui ont fermentés, mais qu'est-ce que ça pue!! D'accord on n'est pas à une soirée à la cour d'Angleterre, mais franchement, c'est limite comme amusements!!

Bon, pas d'échappatoire, je lèche son cul!

Aah!! Je suis tombé sur une chouette équipe!!

Quand je lui ai bien léché le cul, il se retourne et me brandit sous le nez, une bite qui a l'air de sortir d'une poubelle, comme moi! Je la prends en bouche et le suce au rythme où son copain va et vient dans mon cul.

"On lâche la sauce dans la salope, ensemble!", gueule la concierge. Ben voyons!!!

Ils accélèrent poussent des grognements des "Ouais, ouais, ça vient...", des, "Tu la sens dans ton cul?" Je ne réponds pas, car j'ai la bouche pleine. Les autres tapent dans leurs mains en rythme et les encouragent.

La fête sera réussie, car ils déchargent ensemble, leurs spermes vont se mélanger quelque part en moi et c'est pas une image...

Ppppfff!! ça, après la séance chez les infirmières et les gifles... Je préfère encore le chain gang. Enfin, non, je veux des vacaaaances!!

D'autant plus, qu'il y en a un qui prend la place qui vient de se libérer derrière moi. Je suis bien lubrifiée et il entre comme s'il était chez lui.

Le mec, dont c'est l'anniversaire vient s'asseoir devant moi et me montre sa bite, "Alors salope, tu chies sur ma bite le jour de mon anniversaire??" Rires à nouveau!!

Je prends son gros sexe qui se ramollit en bouche et le nettoie avec la langue. Parfois, la vie est... merdique!! Lui, il est content, il ressort sa bite toute propre et ça ne doit pas arriver souvent!

Celui qui est dans mon cul, même, s'il est "monté fin", me baise à un bon rythme... Et il envoie même une main vers ma chatte, jusqu'à mon clito...

Oui... mais... ça fait beaucoup de stimulations!

Surtout, qu'il sait y faire... Alors, quand je sens son sexe se gonfler en moi pendant qu'il continue à me pincer le clito, je ne contrôle plus rien et je jouis!!

Quelques-uns s'en aperçoivent et s'esclaffent, "Elle jouit la salope!!"

Après ça, il y en a d'autres... des bites de tous les côtés... J'ai quand même droit à quelques bières et deux morceaux de gâteaux.

La moindre des choses quand on se fait enfiler par une bande de mecs bourrés.

Franchement, les cadeaux, il vaut mieux les recevoir qu'en être un!

 

A suivre.

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan, pour le super dessin.

 

pub pur erog  

   

Par miasansdessous - Publié dans : scato - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés