Vendredi 11 octobre 2013 5 11 /10 /Oct /2013 11:05

 

-DSC1_0114.jpg

 

Le lendemain, Azbia m'entraîne dans le local du concierge en bas.

J'ose un timide, "J'ai fait quelque chose de mal, Maîtresse?"

Elle ne répond pas... On attend, elle, assise feuilletant un magazine, moi debout, pas à l'aise du tout.

J'ai entendu des filles du nettoyage qui parlait de moi. Comme pour le "chain gang" en ville, certains se sont émus de savoir une Occidentale obligée de se prostituer comme travail d'utilité publique. Des organismes, genre Médecins sans Frontières ou Droit de l'Homme, trouveraient ça dégradant! 

 

Enfin, un homme arrive, un Asiatique ou peut-être Eurasien. Il doit avoir une trentaine d'années, grand, mince, bien habillé et très soigné. Gay??

On se regarde, je baisse les yeux.

"Déshabille-toi.", dit Azbia.

Aah? C'est peut-être tout simplement un client qu'Azbia me fait faire en douce.

Quand je suis nue, l'homme m'examine. Les seins, les fesses, les dents... même les ongles. "Pas très propres", dit-il. C'est vrai! Mais ah, la, la! Figurez-vous que ma manucure est en vacances!!

Tout en me caressant les seins, il dit, "Il paraît que tu aimes les chiens?"

"... euh... oui, Monsieur..."

Il s'adresse à Azbia, "Vous avez l'accord des autorités?"

"Oui, j'ai les documents ici." Elle sort quelques papiers.

C'est peut-être le fils du magicien.

Je lui demande, "Votre père est...", mais Azbia m'interrompt, "1000 $ et elle est à vous."

Non, mais ça va pas la tête??

L'homme me regarde attentivement, "J'envisageais 500 $."

Azbia vient près de moi, "Tourne-toi! " Elle me prend par la taille et me fait me pencher en avant comme si elle allait me fesser. "Elle a beau cul, regardez."

Elle me caresse les fesses, c'est bien la première fois!

Quand elle me lâche, je me redresse.

L'homme me pince le bout d'un sein. "Par contre, côté seins...".

Azbia cherche un argument, "Oui, mais elle est en parfait état". À moi, "Penche-toi en avant et écarte les fesses.". Quand je suis dans la position, elle pose le bout de l'index sur mon anus, "Pas une hémorroïde... Et pourtant, elle en a pris des bites dans le cul!!"

"Je serais d'accord à 750", dit l'homme.

Azbia a une dernière corde à son arc, "800 et son analyse de sang. Elle pète de santé, vous n'achetez pas un chat dans un sac!"

L'homme rigole, "D'accord, pour 800."

 

Je devrais regarder sur ma fesse, pour voir s'il n'y a pas un gros cachet bleu, comme la viande qu'on vend à l'abattoir!!

Azbia me tend les feuilles et un Bic, "Tu signes où j'ai mis une croix au crayon."

Je prends la première feuille et je commence à lire.

"J'ai dit, tu signes, j'ai pas dit, tu lis!"

Je regarde le demi Chinois, il me dit, "Signe, c'est simplement pour ton transfert".

Je pourrais dire, "Non! Vous êtes dingues tous les deux, je pourrais signer n'importe quoi comme ça!" Ou plutôt, je la ferme et je signe.

Bon le gars règle son achat : moi! On part.

 

Sa voiture, une Toyota 4X4 est garée devant l'hôpital.

Il ouvre la porte arrière et me dit, "Monte à côté du chien, mais ne le caresse pas tout de suite et ne le regarde pas dans les yeux."

Aaah? J'aime beaucoup les chiens, mais quand ils sont gentils.

"Il est méchant?", je demande

"Il a son caractère. Quand il sera habitué à toi, il peut être très gentil." Rire. "Il s'appelle Zaïm."

"Le chef?"

"Oui. Tu parles arabe, toi?"

"Un peu, Monsieur."

Le chien est comme un Berger Allemand, mais noir, je crois qu'on les appelle Bergers Malinois.

Pour le moment, il a chaud et halète...  Oui, bon, je ne le regarde pas et je me colle contre la portière, loin de lui. Il sent le chien, mais ça me change agréablement des odeurs de l'hôpital.

Je lui demande, "Vous êtes le fils du magicien, Monsieur?"

"Oui!"

On parle peu, il n'est pas très bavard. J'apprends simplement qu'il est de mère Vietnamienne et qu'il s'appelle Ahn.

"euh... Anne, le prénom féminin??"

"Non,  A. H. N."

 

Je commence à avoir soif, faim et envie de faire pipi.

"Vous pourriez vous arrêter Monsieur Ahn, je dois faire pipi."

"Alors, tu dis Ahn ou Monsieur, pas Monsieur Ahn et pour pisser, ce sera après la frontière. Serre les fesses!"

Le nombre de fois que j'ai entendu ça, d'un mec! J'ai une vessie de fille de 48 kg, moi!

Il a un sac avec des sandwiches. Il en prend deux et me tend le sac, "Partage avec le chien."

Je mords un morceau et en donne chaque fois au chien... Zaïm. Il ne me snobe plus, là!

On dévore tous les deux. Heureusement, j'ai encore droit à un paquet de biscuits qu'on partage. Ça va mieux. Il ouvre une boîte de coca, boit et me donne ce qui reste. Là, c'est tout pour moi. Je bois trop vite et fait un "burp", pas vraiment discret.

"Ooops, pardon, j'ai bu trop vite!".

Ça le fait rire, "J'aime bien les filles natures!"

S'il n'y a que ça pour lui faire plaisir! Difficile à cerner le mec : il est très soigné, mais il aime les filles qui... enfin, nature.

 

Rassasiée, je m'endors...

Je me réveille quand on passe une frontière.

Alors là où est-on??? Mystère!!

 

On passe sans problème... sauf que j'en ai un : pipi.

 

On est sur une route quasi déserte, autour de nous il y a du sable et des rochers.

Il prend un petit chemin qui mène à une étendue de sable avec quelques buissons.

On s'arrête, "Arrêt pipi", dit-il.

Zaïm et moi on est content parce que nos vessies allaient presque éclater, enfin surtout la mienne!    

 

On pisse tous les trois. Ahn debout, Zaïm lève la patte et moi je lève ma jupe et je tourne le dos. Il vaut toujours mieux montrer son meilleur profil. Aaaaaaah.... c'est bon. Je tourne la tête pour jeter un coup d'œil à Ahn. Il tient entre les doigts, un sexe de belle taille, qu'il secoue quand il a fini, des gouttes de pipi volent dans l'air.

Il n'y a pas de papier, bien sûr. Il n'a pas l'air très intéressé de me voir faire pipi! Bon, il EST gay. Par contre, un qui ne l'est pas c'est le chien, il vient derrière moi me renifler les fesses et la chatte. "Eh t'as le nez tout froid. " Ça fait rire Ahn de nouveau. Il me dit, "C'est le moment de faire copain avec Zaïm. Joue avec lui."

Moi, jouer? Je suis toujours partante.

Ahn me dit, "Déshabille-toi et cours! Il va t'attraper."

"Il ne va pas me mordre, Monsieur??"

"Mais, non!!"

Bon,  j'ai pas grand chose sur moi. Je me déshabille et puis, je cours!

J'ai fait quelques mètres, quand Ahn dit au chien, "Attrape-la!"

Il  démarre et m'a tout de suite rattrapée. Il court un moment à ma hauteur, puis bifurque et se met devant moi, je tombe mollement à quatre pattes dans le sable et je comprends le jeu. Surtout quand il passe derrière moi, m'enserre la taille entre ses pattes puissantes et... me monte!

Je sens son sexe chaud palpiter le long de ma fente! "Attend!", dit son maître.

Il vient derrière nous, prend le sexe et mets le bout à l'entrée de mon vagin, "Vas- y."

Hooooooo!!! Il s'enfonce en moi à fond, c'est trop bon! Je le dis, "Oooh oui! B    baise-moi mon chéri."  Chéri, c'est dans le feu de l'action! Je deviens facilement un peu... exaltée!

 

Le chien me baise à toute vitesse...  Je sens son sexe aller et venir dans mon vagin et buter contre le col de la matrice. Le nœud de la base du sexe commence à gonfler et vient buter contre mon clito qui adore ça.

"C'est bon mia?", me demande Ahn.

"Ooooh ouiiiii, je jooouiiiiiiiiss!!""

Il fait quelques photos.

Voilà... j'ai pris ma patte, je veux dire mon pied, c'était super... mais le chef (Zaïm veut dire le chef) continue à baiser comme... une bête. Je suis sa prisonnière, bloquée entre ses pattes. Il s'enfonce et se dégage de moi à un rythme de plus en plus rapide... La pression du noeud m'excite terriblement...

Après peu de temps, ça y est, je suis remontée dans le train... du plaisir, comme on disait en... 1900!

Ahn qui est à 10 cm de mon visage le voit, "Tu vas rejouir???"

"Ooooouuiiiiiiiiiiiiiiiii!!!"

"T'es une vraie chienne!!!"

"Ooooouuiiiiiiiiiiiiiiiii!!!"

Le chien se met à gémir lui aussi, son sexe gonfle en moi et il arrose mon vagin de jets de spermes...

 

Le nœud n'est pas entré, le chien se sort de moi... Plop!!!

 

img508.jpg 

 

Et puis... Ahn prend la place toute chaude, en levrette comme un chien... !! Il enfonce son sexe qui est sûrement tout propre et doit sentir bon, à voir comme il est soigné, dans ma vulve, remplie à ras bord de sperme de chien... Franchement, sa bite propre, je la sens pas des masses... Il me tient par les hanches, mais ça n'a rien à voir avec l'étau que formaient les pattes du chien pendant qu'il me montait.

Ahn doit être très excité, parce qu'après quelques minutes, il jouit.

Rectification à son sujet, il n'est pas que gay, il est surtout vicieux!!!

Je reste là à quatre pattes, la chatte comme une petite fontaine d'où s'écoules les spermes d'un chien et d'un homme mélangés à mes sécrétions. 

L'image lui plait aussi, car il prend vite son appareil-photo pour photographier la source. Prosit kamarade!!

On s'amuse bien avec eux!!

Il me donne une claque sur les fesses et dit, " Ça m'a plu mia."

"A moi aussi... euh... Ahn."

Zaïm, lui, est plus romantique, il vient me faire un bisou sur la bouche, ce qui veut dire, "T'es super bonne, mia!", en langage chien.

 

img516.jpg

 

C'est vrai que je suis bonne! Mais entre nous, c'est Zaïm, le chef, qui m'a fait grimper aux rideaux! Enfin c'est une image, parce qu'il y a plus de sable que de rideaux autour de moi!!

 

A suivre...

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan pour les super dessins.

 

pub pur erog   

 

Par miasansdessous - Publié dans : bestialité - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés