Vendredi 6 décembre 2013 5 06 /12 /Déc /2013 10:54

Dimanche, on sera peut-être dans le lit de Fatima, mais ce soir on se retrouve dans le dortoir avec les autres prisonnières.

Le dortoir,  c'est-à-dire des paillasses par terre et deux gardes armés de fouet qui font régner l'ordre.

 

Quand on éteint la lumière, Hani et moi on se blottit l'une contre l'autre.

On a beaucoup de points communs... Déjà qu'on est sœur de prénom : le sien est l'anagramme du mien et inversement, évidemment...

*** *** 

*** Ah bon! Tu t'appelles Nia??

- N, M, c'est la même chose en anagramme.

*** N'importe quoi!! Et le H?

- Le H est muet, la Voix, donc il ne compte pas... par définition!

*** *** 

Hani est un prénom hébraïque qui veut dire "gracieuse". Elle m'apprend que mia, que je croyais être un diminutif de Maria, est aussi un prénom hébraïque et signifie "celle qui élève." Il me va bien ce prénom...

Voilà, si on n'est pas vraiment sœur d'anagramme, on est quand même sœur de prénom hébraïque!

 

On arrive à se parler à l'oreille. Je lui dis que je ne comprends pas comment des parents peuvent envoyer leur fille dans cet affreux camp. Hani me dit, "Tout vient de ma mère qui est très sévère et prend plaisir à me punir. Quant à mon père, il est complètement dominé par elle."

Je suppose, qu'en plus, elle doit être jalouse de la beauté de sa fille, mais c'est une femme qui doit être foncièrement cruelle! Le genre, qui prend plaisir à humilier les gens et pour le moment, c'est sa fille, la cible!!

Le fait d’avoir surpris Hani au lit avec une copine a été le prétexte idéal pour punir la jeune fille. Le père, qui a toujours été gentil avec elle... trop gentil même à ce qu'il me semble, était contre... Hélas, c'est la mère qui porte la culotte!!

Mon sentiment, c'est qu'il faut être une psychopathe pour envoyer sa fille ici.

J'essaye de la consoler et on finit lèvres contre lèvres. On s'embrasse... nos langues se cherchent et se trouvent... Nos salives se mélangent et même s'il n'y a pas de brosse à dents pour les prisonnières, sa bouche est fraîche et me plait beaucoup... Elle m'embrasse avec fougue! Quand on a remis chacune la langue dans notre bouche, je lui dis,  "Toi, tu préfères vraiment les filles...".

Sa bouche revient se poser sur la mienne et son baiser est un aveu,  comme on dit dans les romans-photos. Et puis, on se fait des câlins... silencieusement...

 

abc1-001.jpg

 

Faire l'amour avec Fatima, elle le fera... sans plaisir, comme moi. Par contre, elle me murmure, "L'idée de devoir embrasser un homme et pire de lui sucer le sexe, je serai incapable de faire ça."

Ouais!!! N'est pas sortie de l'auberge, la gamine!

 

On passe la nuit l'une contre l'autre.

Le lendemain matin, petit dèj'. Le repas du matin, c'est celui que je préfère. Ce que j'aime, c'est : jus de pamplemousse rose, croissants au beurre, pains au chocolat, confiture de framboise et café noir... mmmhhh!  

Ici, c'est un peu différent!! Très différent même! On reçoit à manger, bien sûr, trois fois par jour. Et c'est, hélas, copieux. C'est un repas complet, tout ce qui est  nécessaire pour rester en forme. On prend même du poids. Simplement, c'est très, très mauvais! Jean-Pierre Coffe y goûterait, il hurlerait, "C'est de la MMEEEERDE!!", en projetant avec colère l'assiette à travers le plateau. Et il aurait raison!!

On est dehors, dans une  cour et on mange debout ou assise par terre.

Ensuite, viande, poisson, féculents, légumes, fruits... tout s'y trouve. Le problème, c'est que tout est passé dans un broyeur et transformé en une soupe épaisse, fade et grasse... On reçoit chacune une espèce de grande gamelle remplie de cette soupe épaisse qu'on mange avec une cuillère en bois. C'est franchement dégueulasse.

Moi qui suis végétarienne, je demande le menu pour choisir autre chose... ou alors je la ferme!!

Pour une bonne raison : je vois ce qui arrive quand on ne mange pas tout! Une nouvelle assez mince s'arrête de manger et pose son écuelle discrètement à côté d'elle. Dès qu'un des gardes s'en aperçoit, il se dirige vers elle, "Ici, il faut manger tout ce qu'il y a dans l'assiette!"

La fille a les larmes aux yeux, "Je ne mange jamais beaucoup, chef..."

"Je vais rendre tout ça meilleur." dit le garde. Il sort son sexe de son pantalon et pisse dans la gamelle... Il termine sur les pieds de la fille, qui regarde incrédule, ses pieds mouillés et sa gamelle pleine de pisse!

Il la prend par une oreille et la regarde dans les yeux, "Tu manges ou c'est le fouet! Et, si tu vomis, tu mangeras ton vomi, par terre. Compris??"

Oh oui, la fille a compris, "Oui chef, je mange."

Ils ont la manière, ici! Elle mange le plus vite qu'elle peut avec quelques hauts le cœur vite réprimés.

Le garde nous dit, "Il n'y a pas d'anorexiques, ici!". Il me donne une bonne claque sur les fesses, "On veut des filles avec de belles grosses fesses, comme les tiennes!".

Euh... je crois que c'est un compliment... alors je murmure, "Merci, chef."

 

nouveau-dossier-7280.jpg

 

Le repas des prisonnières est toujours un bon moment... pour les gardes! Une occasion de s'amuser à nos dépens. Pisser dans une gamelle est un classique, mais il y a aussi se racler la gorge et cracher... dans la soupe. Ou, selon l'expression d'un garde, mettre une cerise sur le gâteau, c'est-à-dire, un cafard, un autre insecte mort ou une merde de pigeon, en disant, "Mange, c'est bourré de vitamines." Ils sont farceurs!!

Il y a des filles qui refusent d'être traitées comme ça. Pas beaucoup, mais il y en a. Je dirais une sur vingt. Même le fouet n'y change rien. Je pense qu'elles sont folles, mais je les admire.  Moi, je me mets à trembler dès qu'un garde me regarde un peu de travers! Celles qui ne se soumettent pas sont envoyées à la "mine" ou aux "galères", où c'est de très loin pire qu'ici, paraît-il.

Nous sommes donc entre nous, une bande de trouillardes, obéissant servilement aux gardes. Embrassant la main qui vient de nous fouetter ou les chaussures sales qui viennent de nous botter le cul. Léchant la bite qui vient de pisser dans notre gamelle. Bref, on obéit aux ordres les plus humiliants.

 

Le repas, c'est trois fois par jour!!! Et on mange! Il faut dire que le fouet à trois lanières, il n'y a pas mieux pour stimuler l'appétit!

 

Après ce petit déjeuner amusant... pour les gardes, on va à l'atelier pour éplucher des minuscules crevettes!! Moi, je suis exemptée! Je dois faire des corvées dans tout le camp avec d'autres prisonnières. On le fait par équipe de trois ou quatre, surveillées par un garde qui nous stimule régulièrement par une claque ou un coup de fouet sur les fesses ou les cuisses...

 

Le midi, à nouveau, une bonne gamelle!!

Après le repas, un garde vient dire à Hani qui est à côté de moi, "T'as une visite, suis-moi!"

Elle est pleine d’espoir : peut-être ses parents vont-ils, la sortir de là!

Le garde s'adresse à moi, "Tu viens aussi."

On le suit dans une grande pièce, genre cafeteria, mais spéciale. Il y a bien sûr des tables et des chaises, un grand bar et des serveuses en petite tenues, mais aussi des chaînes qui pendent du plafond, des cages, deux lits...

Quand elle voit son père, Hani se précipite en pleurant...  Il la serre dans ses bras et l'embrasse, mais il n'a pas l'air à l'aise! Ensuite, elle se tourne vers sa mère, qui la repousse et dit, "Tu ne crois quand même pas que tu vas m'embrasser après avoir léché les chattes de tes gouines de copines!!". Chaleureux accueil!!

 

Dans la grande pièce, quelques tables sont occupées. Il y a trois gardiens qui boivent un verre et des groupes d'hommes et de femmes, venus rendre visite à une prisonnière. Pas pour la réconforter, plutôt pour se réjouir de ce qui lui arrive.

 

abc3 001

 

Les parents d'Hani ont la quarantaine. Ils ont des vêtements coûteux et la mère a un gros solitaire à l'annulaire. C'est une brune d'une quarantaine d'années... plutôt appétissante, jusqu'à ce qu'on observe ses yeux! Ils sont aussi cruels que ceux de Barbe Noire quand il faisait fouetter une aristocrate captive, nue et gémissante, au grand mât. Sa bouche est aussi mince qu'une cicatrice de coup de couteau, du même Barbe Noire!

Le père est un grand anglais avec une petite moustache, pas mal, pas très viril...

Les gardes les appellent Mr and Mrs Mc N. Ce nom Irlandais va à la mère, qui est une brune basanée comme... un string à un ouistiti... ou un prix littéraire à mia!

Sa mère lui dit en me montrant, "C'est ta nouvelle conquête, cette souillon???"

Hani baisse la tête.

Je tiens quand même à dire... euh, pas à elle... que, je ne suis pas une souillon!

La mère continue, "On va te faire changer de goûts ici. À coups de fouet... D'ailleurs, tu resteras jusqu'à ce que tu sois devenue normale et on commence ton dressage, aujourd'hui."

Elle se tourne vers le garde, "N'est ce pas, Monsieur?"

"Bien sûr." Il est aux petits soins, à mon avis, il a dû recevoir un fameux bakchich. Genre, un mois de salaire.

"Ici, elle va apprendre à aimer les hommes et à vous obéir, je m'y engage." dit-il.

La mère a un méchant sourire, comme celui d'une vipère à cornes qui aperçoit un rat du désert faisant la sieste.

Hani regarde son père avec des yeux suppliants, mais il regarde ailleurs, partagé entre divers sentiments, sa soumission à sa femme, l'amour qu'il porte à sa fille, mais aussi le fait que ce dressage lui permettra de... réaliser ses fantasmes!

Les gens autour de nous se sont rapprochés, très intéressés.

Le garde montre le sol à Hani et dit, "Là, à genoux!"

Deux autres gardes viennent se mettre à côté de lui.

On n'a pas choisi les plus beaux pour Hani... au contraire. Ils ont la cinquantaine, laids, pas soignés. Il y a gros, un grand maigre et un qui louche. Ils se déshabillent. Ils bandent tous les trois.

 

abc2-001.jpg

 

Il y en a deux qui sont circoncis, le troisième pas. Franchement, ce n'est pas pour faire la fine bouche, mais ce sont des bites peu appétissantes, genre à faire dégueuler... un ragondin enrhumé! Euh... frère ragondin, rien de personnel!

 

 

À suivre

 

Un tout grand merci à Bruce Morgan pour les supers dessins.

 

pub pur erog  

   

Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés