Vendredi 24 janvier 2014 5 24 /01 /Jan /2014 10:24

Après avoir bien chauffé le jeune garde... Je lui prends la main et je lui dis, "Dansez avec moi, Maître." Il jette la cravache - yeeesssss!! - et m'enlace... Je mets mes bras autour de son cou et je me colle à lui. Il est doux comme une fille, sauf son sexe dur et chaud contre mon ventre... On s'embrasse, puis je me laisse glisser lentement à genoux en embrassant et en léchant son corps lisse. Il sent l'homme et le cheval, odeurs viriles, s'il en est. À genoux je m'occupe de son sexe. A vu de nez, il doit faire 16 cm... Oui, mais, si ça se trouve, il n'a pas fini sa croissance!
Je fais coulisser la peau du gland...  L'odeur est plus que virile, là! J'embrasse et je lèche, avant de le sucer.

show-1.jpg

Il regarde son sexe au chaud dans ma bouche... Ça lui plait, mais il a envie d'autre chose. Il dit, "Présente moi ton cul!"
Ça, c'est fastoche! Je me mets à quatre pattes et j'écarte mes fesses avec les mains. C'est une pose qui n'est pas très gracieuse, mais très explicite. Je contracte et relâche mon anus, une sorte de clin d'œil.
"Remue ton cul", dit-il...
Ok! Je me tortille, de droite à gauche, de haut en bas. Une vraie danse du cul!
Il se met derrière moi, m'attrape par les hanches et pose son gland contre mon anus... Je me cambre vers lui et il s'enfonce en moi aussi facilement... euh... qu'un couteau brûlant dans une motte de beurre tiède!

show-2.jpg

D'accord, je suis... accueillante de ce côté-là, aussi... Il ne manque d'ailleurs pas de le faire remarquer, "Tu t'es déjà fait enculer par un cheval, toi?". Ah! Le mufle!! Jamais par un cheval!! A la rigueur, un petit peu  par un âne... mais bon, s'il était monté comme un âne, plutôt que façon lapinou, il serait moins à l'aise. Comme, j'ai un anus bien musclé, je me contracte et lui serre la bite... Il pousse un cri, "OoooOOooohh", comme Zaza dans "La cage aux folles", quand elle casse sa biscotte. Il serait pas un peu du côté obscur de la force, lui??
Bah, un cul de fille ou un cul de garçon, quand on est dedans, ça se ressemble et le mien lui plait. Il me donne quelques claques sur les fesses en disant, "J'aurais dû demander à un copain de t'enculer avec moi!"
Voilà, qu'est-ce que je disais c'est des trucs de gay, ça!!
Je réponds en gémissant, "Oh Maître, déjà, vous tout seul, vous me cassez le cul!!!". Pourvu que mon nez ne s'allonge pas!!
Il est monté fin, mais il est endurant... et à la longue, ça finit par me plaire... normal! Je gémis de plaisir en faisant un peu de cinéma et pas que du cinéma... "ouiiiii, oh oui je joooouiiiissss..." Lui aussi, je sens son sperme se répandre dans mon cul, j'aime ça!
Il reste en moi et je serre son sexe dans mon cul, genre, c'est trop bon, reste là!
Il est content, il a enculé une blonde! Il sort de moi et se remet debout. Je lui demande, "Ça vous a plu Maître?"
"Pas mal!".
Pour ici, c'est gentil... J'ajoute, on ne sait jamais qu'il fasse un braquage ou qu'il gagne au loto, "Quand vous serez riche, vous m'achèterez, Maître??"
Il rigole...      

Le midi, j'ai le droit de manger dehors avec les gardes. Je peux prendre des sandwichs et je reçois un coca! Eh!! C'est réveillon!!

Ensuite, on retourne dans l'écurie. Tiens... il y a une série de chars, qui ressemblent aux chars romains...  Et puis une rangée de filles, nues, belles... Sur le modèle des Blacks qui tiraient la voiture ce matin... Des cuisses... fuselées, des fesses... musclées...
Elles sont de toutes les couleurs : du blanc laiteux au noir profond.

Le moniteur me dit, "Aide à huiler les filles."
Il me donne une bouteille, "Tu en mets soigneusement partout."
Cool! Ça c'est un boulot qui me botte. Si les filles étaient détendues, ce serait encore mieux, mais elles ont l'air très angoissées par la course qu'elles vont disputer
Elles ne parlent pas et obéissent immédiatement à ce que je dis. Je prends de l'huile dans les mains et commence par une métisse. Mmmmh, passer mes mains glissantes sur des seins, des fesses, des cuisses, c'est agréable...
Elles sont encore plus belles toutes luisantes.
On les habille :  bottes courtes noires, une haute coiffure de... plumes, des œillères et le plus beau, une queue. Il s'agit d'un système assez compliqué que j'ai déjà, hélas, expérimenté. C'est un "butt plug", un cylindre noir ressemblant à un gros suppositoire. D'un côté il y a un ballon dégonflé, c'est celui qui entre dans le derrière, de l'autre côté il y a une belle queue.
On fait mettre les filles à quatre pattes, cuisses écartés. Huit derrières me regardent de leur œil... euh... plissé et rose!! On prend de la vaseline pour enduire la partie éfilée et on l'enfonce. Enfin, il faut y aller en force, parce que même si elles ont l'habitude, il faut pousser fort... Franchement, ce diamètre-là, je crierais comme les filles le font. C'est bien 3 fois plus large que la bite de gamin, qui a fait un voyage... dans ma lune!
Alors, c'est là que ça devient gag, enfin pas pour elles, au milieu des poils de la queue, il y a un mince tuyau. On doit y adapter un gonfleur pour matelas pneumatique et l'actionner avec le pied 10 fois. Quand le ballon est gonflé en elle, la queue ne bouge plus. Le problème, c'est que ça fait mal et qu'on a une terrible envie de... d'aller aux toilettes.
J'ai détesté ça quand on me l'a fait. Les filles poussent des cris et des gémissements... discrets... Elles sont bien dressées. Quand elles ont toutes leurs queues, un garde leur dit, "En position!" Les filles se lèvent et vont se mettre entre les timons des chars. On les attache par les poignets. Elles sont deux par char. Il y a deux blacks, deux blanches, deux métisses et enfin une blanche et une noire.
C'est beau, ces corps luisants et musclés, ces coiffes de plumes.
Les fesses et les cuisses des pouliches frémissent en attendant le départ de la course.
Les queues ne ressemblent pas à celles des chevaux, elles se dressent fièrement... Elles sont de couleurs différentes. Ça fait un peu kitsch!
Le moniteur vient leur faire un petit discours d'encouragement... enfin, le genre qu'on prodigue, ici, "Celles qui ne seront pas à 100 %, passeront une semaine dans la mine. Compris??"
D'une seule voix les filles répondent, "Oui, Maître." Ce sont les premiers mots qui sortent de leurs bouches.
Les conducteurs des chars se sont changés dans un coin. Ils sont habillés à la romaine, avec un genre de toge et des sandales. Ils sont tous jeunes et minces.
Il y a des paris sur les courses et il faut qu'il y ait le même poids sur chaque char.

Les filles font des grimaces, je sais pourquoi! Cest cette saloperie de ballon qui est dans leurs culs!
Je suis en train de penser à ça quand le moniteur vient vers moi, "Maintenant, à toi. Mets-toi à quatre pattes!"
Ouch!! Mais pourquoi? Je bredouille, "... mais... je ne coure pas Maître..."
"Toutes les filles dans le manège ont une queue pour qu'on ne les confonde pas avec des femmes libres. Tu as encore d'autres questions?"
"C'est que..."
Il m'interrompt, "Tu veux que je te mette d'abord, un suppositoire au gingembre pour t'apprendre à discuter!"
"Non!! Maître!".

C'est pas juste!!! Je me mets à quatre pattes et il m'enfonce un butt plug à sec. "Aaaaiiiiiii!!!!".
Il prend le gonfleur et... me gonfle...
Je me souviens de cette impression qu'on va exploser... Je gémis, "Pitié, Maître..."
Il continue bien sûr et s'arrête quand j'ai un ballon énorme dans le cul...
Il pousse un soupir, "Je ne l'ai pas fait plus que pour les pouliches. Tu aimes bien te plaindre, toi, hein? Debout!"
Ouch... quelle sensation dérangeante... La vessie est comprimée et j'ai une terrible envie de faire pipi... Je lui dis, "Je dois faire pipi, Maître!!"
"Tu veux vraiment être punie??"
"Non, Maître, pardon!"
"On va se revoir, bientôt." me dit-il. Quoi?? "Maintenant, tu vas dans le manège quand quelqu'un te fait signe, tu fait ce qu'il te demande. Tu as compris?"
"Oui, Maître."

Le manège est grand et il y a des gradins. Il y a beaucoup de monde. Vous voyez le Colisée de Rome? Eh bien la même chose, mais en moins grand!
Je remarque la mère d'Hani, ben oui, fatalement et à côté d'elle, l'homme du saloon. Ils ont l'air très amis.
Il y a deux écrans géants comme dans les concerts de rock pour que tout le monde puisse suivre l'action. Deux cameramen sont sur la piste.

Je suis nue, sauf ma queue! 
Les hommes et les femmes libres s'habillent de manière la plus originale possible. Des Japonais hommes et femmes sont en super héros. Certains autres sont déguisés en pirate ou en mousquetaire...
Il y a aussi des femmes très sexy ou carrément nues. C'est un peu comme au festival "Burning Man" dans le Nevada, on s'habille comme on veut.
La nudité ne signifie pas prisonnière, c'est pour ça qu'on a une queue... et il est impossible de l'enlever.
Un gros homme me fait signe, je me précipite, Je lui dis, "Oui Maître!"
"Suce-moi!"
Je me mets à genoux entre ses grosses cuisses. Il a sorti un gos sexe mou et pas appétissant. Je le prends en bouche. Il me regarde... Il avait juste envie de me voir avec sa queue dans la bouche, "Tu continueras un peu plus tard."
"Oui, Maître... Je peux rester près de vous et regarder le spectacle?"
"Oui, viens sur mes genoux."
Chouette! Je m'assieds avec difficulté à cause de ma... queue!  C'est la première fois que je dis ça!!! Je serais tout à fait à l'aise sur ses grosses cuisses, si je n'avais pas un gros ballon dans le cul.

Un présentateur fait son entrée. Oooh!! Je le connais!!! C'est Patrick S!  Alors, là c'est dingue! Ils ont pris une vedette pour leur show! Enfin, soit il ressemble comme deux gouttes d'eau à ce célèbre présentateur français qui chante des chansons à boire... soit c'est lui.
Il a une petite cinquantaine d'années, grand, pas mal physiquement. De l'autorité, beaucoup de bagout et des bonnes vannes.
On le voit en grand sur les deux écrans.

Il prend la parole. "Mesdames et Messieurs, la Red Dragoon a le plaisir de vous présenter un grand show. D'abord, une course de chars et ensuite... des attractions exceptionnelles..."
Applaudissements...
Il reprend, "Les hommes ont reçu un billet à l'entré. On tirera au sort et le gagnant pourra dépuceler une fille."
Les applaudissements reprennent!
"Ensuite pour une somme modique, tous ceux qui veulent pourront user et abuser de celle qui aura été dépucelée sous vos yeux. Mais, sans plus attendre..."
Il fait un grand geste des bras. "La course!!!"

Les chars font leur entrée et vont se placer sur la ligne de départ.
Le présentateur se dirige vers les filles et fait l'article. "Regardez ces pouliches, Mesdames et Messieurs, elles piaffent d'impatience!!"
Ils passent au milieu, donne une petite claque sur les croupes, en disant, "Belles bêtes!!"
Un garde arrive avec un revolver qu'il pointe vers le ciel.
"Attention!! 5 - 4 - 3 - 2- 1... PAN!!

show-3.jpg


Les filles démarrent... Elles filent à toute allure, presque ensemble au début... c'est beau et sauvage!
En les voyant courir à grandes enjambées, j'imagine ce qu'elles doivent ressentir. Sans bouger, je suis déjà très mal à l'aise avec ce ballon en moi.
Elles se dépassent à tour de rôles... Les coups de fouet pleuvent sur les fesses des filles et les spectateurs crient pour encourager leurs favorites...
Elles doivent faire 5 tours...
Si j'avais de l'argent, je miserais sur les blacks... Elles sont en deuxième position, mais elles remontent les "café au lait".
Le gros qui me sert de siège, me dit, "Recommence à me sucer!"
Pppppfff... je vais rater la fin de la course!

A suivre.

Un tout grand merci à Bruce Morgan pour les super dessins.

 

pub pur erog


Par miasansdessous - Publié dans : BDSM - Communauté : blog sexe des amis
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés